Clenbutérol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Clenbuterol)
Aller à : navigation, rechercher
Clenbutérol
Énantiomère S du clenbutérol (en haut) et R-clenbutérol (en bas)
Énantiomère S du clenbutérol (en haut) et R-clenbutérol (en bas)
Énantiomère S du clenbutérol (en haut) et R-clenbutérol (en bas)
Identification
Nom IUPAC (RS)-1-(4-amino-3,5-dichlorophényl)-2-(tert-butylamino)éthanol
No CAS 37148-27-9 (RS)

50306-03-1 R(–)

50499-60-0 S(+)
No EINECS 253-366-0
Code ATC R03AC14, R03CC13
DrugBank DB01407
PubChem 2783
10366793
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C12H18Cl2N2O  [Isomères]
Masse molaire[1] 277,19 ± 0,016 g/mol
C 52 %, H 6,55 %, Cl 25,58 %, N 10,11 %, O 5,77 %,
Écotoxicologie
DL50 27,6 mg·kg-1 (souris, i.v., RS)[2]
LogP 2,000 (estimation, RS)[3]
Données pharmacocinétiques
Biodisponibilité 89-98 %, oral
Demi-vie d’élim. 36-39 heures
Considérations thérapeutiques
Voie d’administration Oral
Grossesse C
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le clenbutérol est une substance active bêta-agoniste qui est à l'origine d'usage vétérinaire (Ventipulmin).
C'est un anticatabolisant non-hormonal appartenant à la liste I.

Prescrit à l'origine pour les affections broncho-pulmonaires spastiques chez le cheval de course. Le mécanisme d'action est la stimulation des récepteurs Beta2 adrénergiques. Son délai d'action est très court et sa durée d'action est nettement plus longue que les sympathomimétiques tout en ayant une posologie inférieure.

Effets recherchés[modifier | modifier le code]

  • Perte de masse grasse importante, action anti-catabolique sur la masse sèche ce qui revient à grossir tout en séchant.
  • Renforcement de la ventilation grâce à l'effet broncho-dilatateur
  • Augmentation du flux sanguin et donc de la congestion musculaire

Les gains sont très variables suivant le dosage utilisé qui varie généralement entre 0,04 à 0,2 mg par jour. À savoir que les récepteurs biologiques saturent au bout de quelques semaines et rendent inefficace la poursuite de la cure. Néanmoins il est possible de contrecarrer cette saturation en prenant des antihistaminiques.

Effets secondaires[modifier | modifier le code]

Tremblements, sudations importantes, maux de tête, tachycardie, hyperthermie, insomnie, changement d'humeur, etc. La majorité de ces symptômes disparaissent dès que l'organisme s'habitue au produit (c'est-à-dire en quelques jours).

Chez l'homme[modifier | modifier le code]

Ce produit est très dangereux pour l'Homme en cas de surdosage. L'association de clenbuterol à l'alcool ainsi qu'à d'autres médicaments peut également avoir des conséquences graves sur l'organisme. Le rythme cardiaque accélère et une thermogenèse est observée rapidement après la prise.
Crampes sur muscles striés, céphalées, insomnies, troubles de l'humeur, tremblements, etc. Ces effets secondaires sont quasi systématiques.

Agriculture/élevage[modifier | modifier le code]

Ce médicament a aussi été utilisé (ou l'est encore illégalement en Europe depuis quelques années) comme additif Bêta-agoniste par des éleveurs pour produire une viande plus maigre et plus protéinée.
Comme tous les Bêta-agoniste, cette molécule dégrade les qualités organoleptiques de la viande.

Détection : Un seul poil de bovin, caprin, ovin, etc suffit maintenant pour détecter ce produit (illégal en Europe et dans certains autres pays)[4], mais un échantillon d'urine[5] ou de plasma sanguin[6] peuvent aussi être utilisés.
Des biomarqueurs indirects[7] ont aussi été développés pour la lutte contre l'usage illégal[8] de ces produits. Entre autres moyens ; des anomalies caractéristiques de forme du thymus - facile à détecter à l'abattoir - peuvent aussi indiquer l'utilisation illégale de Clenbuterol associé à d'autres molécules, même s'il n'est plus détectable dans le plasma sanguin [9].

Article détaillé : Bêta-agoniste.

Sport (dopage)[modifier | modifier le code]

Les effets recherchés par les sportifs utilisant le clenbutérol sont deux effets secondaires de ce produit : « sa propriété remarquable à brûler les graisses » et son effet anabolisant. Le clenbutérol a commencé à être utilisé par les sportifs en remplacement des anabolisants hormonaux, dont la détection se faisait plus efficace dans les années 1980. Les culturistes en ont fait usage à partir de 1988 en Angleterre[10].

La consommation de clenbutérol est devenue détectable aux contrôles antidopage au début de l'année 1992. Plusieurs sportifs ont été contrôlés positifs durant cette année olympique : les haltérophiles britanniques Andrew Davies et Andrew Saxton, les athlètes allemandes Katrin Krabbe et Grit Breuer, contrôlés peu avant les Jeux olympiques, le lanceur de marteau américain Jud Logan, la lanceuse de poids américaine Bonnie Dasse, tous deux positifs durant les Jeux. L'Allemande Manuela Derr avoue sa consommation dans une lettre à sa fédération[11].

Le clenbutérol a été utilisé par le Polonais Adam Seroczynski lors de l'épreuve de kayak biplace des JO 2008 de Pékin, où il s'était classé quatrième[12].

Il a également été utilisé par le Marocain Jamal Chatbi avant la finale du 3 000 m steeple lors des mondiaux d'athlétisme à Berlin en 2009. Karol Beck, tennisman, fut contrôlé positif à cette substance en 2005 (deux ans de suspension), ainsi que Tong Wen, championne olympique de judo en 2008.

Plusieurs cyclistes ont été contrôlés positifs à ce produit. En avril 2010, le Chinois Li Fuyu, de l'équipe Radioshack a été contrôlé positif à ce produit[13],[14].

Le pongiste allemand Dimitrij Ovtcharov (n°13 mondial) a été contrôlé positif au Clenbuterol le 23 août 2010 au lendemain de l'Open de Chine. Il pense avoir été victime d'une contamination alimentaire en mangeant de la viande lors de cette compétition.[réf. nécessaire]

Des traces de clenbutérol ont été décelées dans les échantillons fournis par Alberto Contador, futur vainqueur de l'épreuve, à l'issue des contrôles réalisés lors de la deuxième journée de repos du Tour de France 2010. Il a avancé la thèse de la contamination alimentaire pour se défendre[15],[16]. Le 6 février 2012, le Tribunal arbitral du sport a jugé coupable Alberto Contador, lui enlevant son titre de vainqueur du Tour de France 2010, qui revient alors à Andy Schleck.

Le 9 juin 2011, la Fédération mexicaine (Femexfut) a annoncé que cinq de ses internationaux qui participaient à la Gold Cup aux États-Unis venaient d'être suspendus pour dopage. Les joueurs concernés sont le gardien Guillermo Ochoa (Club America), les défenseurs Francisco Rodriguez (PSV Eindhoven) et Edgar Duenas (Toluca), ainsi que les milieux Antonio Naelson (Toluca) et Christian Bermudez (CF Atlante). Tous ont été contrôlés positif à la substance interdite dénommée clenbuterol, a indiqué le secrétaire générale de la Femexfut, Decio de Maria. Prétextant un problème plus alimentaire et malheureux que sportif et volontaire, la fédération mexicaine a disculpé ses internationaux après nouvelles analyses, cette fois négatives, aux États-Unis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. Arzneimittel-Forschung. Drug Research. Vol. 22, Pg. 869, 1972.
  3. (en) « Clenbutérol » sur ChemIDplus
  4. Regiart M, Fernández-Baldo MA, Spotorno VG, Bertolino FA, Raba J, Ultra sensitive microfluidic immunosensor for determination of clenbuterol in bovine hair samples using electrodeposited gold nanoparticles and magnetic micro particles as bio-affinity platform ; Biosens Bioelectron. 2012 Aug 17. doi:pii: S0956-5663(12)00544-1. 10.1016/j.bios.2012.08.020. PMID:22975092
  5. Du XD, Wu YL, Yang HJ, Yang T. Simultaneous determination of 10 β(2)-agonists in swine urine using liquid chromatography-tandem mass spectrometry and multi-walled carbon nanotubes as a reversed dispersive solid phase extraction sorbent ; J Chromatogr A. 2012 Oct 19;1260:25-32. doi: 10.1016/j.chroma.2012.08.066. Epub 2012 Aug 27. PMID: 22959774
  6. Chang H, Li J, Li J, Guan X, Sun F, Qian Z, Bi K, Fan G., Simultaneous determination of amlodipine and bisoprolol in rat plasma by a liquid chromatography/tandem mass spectrometry method and its application in pharmacokinetic study ; J Pharm Biomed Anal. 2012 Dec;71:104-10. doi: 10.1016/j.jpba.2012.08.012. Epub 2012 Aug 19. PMID: 22947502
  7. Vascellari M, Pozza G, Poppi L, Capello K, Angeletti R, Ravarotto L, Andrighetto I, Mutinelli F, Evaluation of indirect biomarkers for detecting corticosteroids used as illegal growth promoters in beef cattle ; Vet Rec. 2008 Aug 2; 163(5):147-51.
  8. Kuiper HA, Noordam MY, van Dooren-Flipsen MM, Schilt R, Roos AH, Illegal use of beta-adrenergic agonists: European Community , J Anim Sci. 1998 Jan; 76(1):195-207.
  9. Vascellari M, Katia C, Annalisa S, Giancarlo B, Letizia M, Roberto S, Giandomenico P, Franco M., Evaluation of thymus morphology and serum cortisol concentration as indirect biomarkers to detect low-dose dexamethasone illegal treatment in beef cattle ; BMC Vet Res. 2012 Aug 3;8:129. doi: 10.1186/1746-6148-8-129 (résumé)
  10. de Mondenard 2004, p. 244
  11. de Mondenard 2004, p. 238-239
  12. http://www.olympic.org/fr/cio?articlenewsgroup=-1&currentarticlespageipp=50&currentarticlespage=5&articleid=53699
  13. http://www.as.com/ciclismo/articulo/chino-li-fuyo-radioshack-da/dasclm/20100801dasdascic_1/Tes
  14. http://www.letour2010.net/velo-radioshack-li-fuyo-controle-positif
  15. Dopage : Contrôle « anormal » de Contador !, Velochrono.fr, 30 septembre 2010
  16. « Contador positif quatre fois ? », sur lequipe.fr,‎ 8 février 2011 (consulté le 10 février 2011)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre de Mondenard, Dictionnaire du dopage, Elsevier Masson,‎ 2004, 1237 p. (ISBN 229400714X)
  • (en) Buyse J, Decuypere E, Huyghebaert G, Herremans M., The effect of clenbuterol supplementation on growth performance and on plasma hormone and metabolite levels of broilers Poult Sci. 1991 Apr; 70(4):993-1002.
  • (en) Yang S, Liu X, Xing Y, Zhang D, Wang S, Wang X, Xu Y, Wu M, He Z, Zhao J., Detection of Clenbuterol at Trace Levels in Doping Analysis Using Different Gas Chromatographic-Mass Spectrometric Techniques ; J Chromatogr Sci. 2012 Oct 5.
  • (en) Li S, Sun B, Nilsson MI, Bird A, Tarnopolsky MA, Thurberg BL, Bali D, Koeberl DD, Adjunctive β2-agonists reverse neuromuscular involvement in murine Pompe disease ; FASEB J. 2012 Sep 19.
  • (en) Ke Y, Fu LL, Hong XF, Dong R, Xu TM, Guo JF, Liu Y, Cao JM., Acute Clenbuterol Induces Hypotension, Atrioventricular Block and Cardiac Asystole in the Rabbit ; Cardiovasc Toxicol. 2012 Sep 19
  • (en) Prather ID, Brown DE, North P, Wilson JR., Clenbuterol: a substitute for anabolic steroids ?; Med Sci Sports Exerc. 1995 Aug; 27(8):1118-21.
  • (en) Spann C, Winter ME, Effect of clenbuterol on athletic performance ; Ann Pharmacother. 1995 Jan; 29(1):75-7.
  • (en) Holloway-Erickson CM, McReynolds JR, McIntyre CK, Memory-enhancing intra-basolateral amygdala infusions of clenbuterol increase Arc and CaMKIIα protein expression in the rostral anterior cingulate cortex. Front Behav Neurosci. 2012; 6:17. Epub 2012 Apr 19.