Clemens Krauss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Krauss.

Clemens Krauss

Description de cette image, également commentée ci-après

Clemens Krauss

Naissance 31 mars 1893
Vienne, Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Décès 16 mai 1954
Mexico, Drapeau du Mexique Mexique
Activité principale Chef d'orchestre
Conjoint Viorica Ursuleac

Clemens Krauss (Vienne, 31 mars 1893 - Mexico, 16 mai 1954) est un chef d'orchestre autrichien, particulièrement associé aux œuvres de Richard Strauss.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie au conservatoire de la Gesellschaft der Musikfreunde (Société des amis de la musique) de Vienne avec Grädener et Heuberger, et fait ses débuts à Brno en 1913, avec Zar und Zimmermann.

Il dirige alors à Riga (1913-14), Nuremberg (1915-16), Stettin (1916-21), puis devient assistant de Franz Schalk à Vienne (1922-24). Il est ensuite nommé intendant de l'Opéra de Francfort (1924-29), puis directeur musical de l'Opéra de Vienne (1929-34). Il occupe le même poste durant la période nazie à Berlin (1935-36), avant d'être nommé directeur général de l'Opéra d'État de Bavière à Munich (1937-44).

Le 31 décembre 1939, il dirige, dans la grande salle du Musikverein de Vienne, le premier concert Strauss exceptionnel de l'orchestre philharmonique de Vienne. Le concert suivant aura lieu le 1er janvier 1941 et deviendra le premier Concert du nouvel an de Vienne. Krauss dirigera ce concert jusqu'au 1er janvier 1944 puis du 1er janvier 1947 au 1er janvier 1954.

Après la guerre, il réorganise le Mozarteum de Salzbourg et enseigne à la Musikhochschule de Vienne à partir de 1947, puis revient à l'Opéra de Vienne (1950-54).

Ami intime de Richard Strauss, il dirige plusieurs de ses créations, notamment Arabella à Dresde en 1933 (en remplacement de Fritz Busch qui a choisi l'exil pour des raisons politiques), Friedenstag à Munich en 1938, Capriccio à Munich en 1942 (il est le coauteur du livret), puis Die Liebe der Danae à Salzbourg en 1952.

Outre Strauss, il dirige les opéras de Mozart à Salzbourg, et de Wagner à Bayreuth, tout en défendant l'opérette viennoise. Il parait comme chef invité à Paris et Londres.

Chef d'orchestre au prodigieux instinct, sachant entraîner soliste, chœur et orchestre dans un élan irrésistible. Il était marié à la soprano Viorica Ursuleac, considérée comme la plus grande Maréchale de son temps.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Le dictionnaire des interprètes, Alain Pâris, Robert Laffont, 1989. ISBN 2-221-06660-X
  • Le guide de l'opéra, Roland Mancini & Jean-Jacques Rouveroux, Fayard, 1986. (ISBN 2-213-01563-5)