Clear Grits

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Clear Grits étaient les membres de la formation politique éponyme.

Histoire[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Le parti a été créé alors que le Canada s'appelait encore Canada-Uni. Il ne présentait que des candidats dans la province du Haut-Canada, aujourd'hui l'Ontario. Il était perçu par les bas-canadiens, majoritairement francophones, comme un parti anti-francophone surtout à cause de ses revendications, tels que l'instauration du principe de Rep by Pop, c’est-à-dire le principe voulant que le nombre de députés soit proportionnel au nombre d'habitants, ce qui à l'époque, comme le Bas-Canada, aujourd'hui le Québec, était inférieur en population, aurait désavantagé les canadiens-français.

Les Clear Grits, quoique très croyants et très pratiquants, surtout des églises protestantes, revendiquaient une plus grande séparation de l'Église de l'État, surtout au Québec où l'Église Catholique Romaine était très puissante. À l'opposé, idéologiquement, on trouvait Antoine-Aimé Dorion et son parti rouge.

La confédération[modifier | modifier le code]

Le parti joua un grand rôle en faveur du projet de confédération. George Brown, chef du parti alors, fit partie de la coalition Macdonald-Cartier avec les libéraux-conservateurs, dirigés par John Alexander Macdonald en Ontario et par George-Étienne Cartier au Québec. En vertu du pacte qu'ils signèrent, les Clear Grits obtinrent la Rep by Pop.

Chefs[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]