Claudia Tagbo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Claudia Tagbo

Description de cette image, également commentée ci-après

Claudia Tagbo aux NRJ Music Awards 2014.

Naissance (40 ans)
Abidjan, Côte d'Ivoire
Nationalité Côte d'Ivoire Ivoirienne
Profession Comédienne
Humoriste
Films notables Congorama (2005)
Les Seigneurs (2012)
Séries notables R.I.S Police scientifique

Claudia Tagbo, née à Abidjan le 14 juin 1973, est une comédienne[1] et humoriste franco-ivoirienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Claudia Tagbo est née à Abidjan en Côte d'Ivoire en 1973 et grandit à Chanac, en Lozère où elle arrive à l'âge de 13 ans pour y vivre deux ans avant de partir à Alès dans le Gard jusqu'à ses 18 ans[2],[3]. Elle se découvre dès son plus jeune âge une passion pour l’art en général et pour le théâtre en particulier. Après l’obtention de son bac et un échec pour entrer au conservatoire de Montpellier[2], elle monte à Paris afin d’y suivre des études en Arts du Spectacle où elle décroche une Maîtrise Arts du spectacle - option théâtre à Université Paris-VIII[4]. Elle décide de s’investir dans le métier qu’elle a choisi : comédienne[2]. Sur les plateaux et devant la caméra, elle travaille, entre autres, avec Stanislas Nordey, Élisabeth Rappeneau, Julien Leclercq, Olivier Dahan… Elle se lance avec succès dans le stand-up.

Au théâtre, elle joue dans Appel à poète de Paul Éluard, L'Opérette Imaginaire de Valère Novarina, 13 Décembre, Ligne 9 de Mata Gabin, Lucrèce Borgia de Victor Hugo et également dans Marisol de José Rivera en 2002. Le public l'a aussi vue dans Demandez nous Pardon de Mata Gabin, mis en scène par Claudia Tagbo et Candide de Victor Bianco[4].

Au cinéma, elle joue dans Mama Aloko et La valse des gros derrières de Jean Odoutan et dans Ma vie n'est pas une comédie romantique de Marc Gibaja et Chrysalis de Julien Leclercq[4].

À la télévision, les téléspectateurs la voient dans Fatou la Malienne et Fatou, l'espoir de Daniel Vigne, Ma meilleure amie d'Élisabeth Rappeneau ou encore Le tuteur d'Édouard Molinaro. Elle interprète également le personnage récurrent du lieutenant Martine Forest dans R.I.S Police scientifique.

En 2006, elle débute sa carrière d'humoriste dans le Jamel Comedy Club créé par Jamel Debbouze.

En 2008, elle joue dans la mini-série Tongs et Paréo ainsi que dans la série Toi-même tu sais de J.G Biggs, écrite par Stéphane Pocrain pour l'Inpes.

À l'automne 2010, elle est chroniqueuse pendant quelques émissions dans le Bureau des Plaintes de Jean-Luc Lemoine sur France 2. Depuis novembre 2010, elle fait partie de l'équipe d'animateurs aux côtés d'Arthur dans l'émission Ce soir avec Arthur sur Comédie ! de novembre 2010 à juillet 2012, puis sur TF1 depuis mai 2013.

Depuis 2011, elle apparaît dans la série humoristique United colors of Jean-Luc diffusée sur Comédie ![4] au côté notamment d'Amelle Chahbi et Vincent Desagnat. Le coauteur de cette série n'est autre que son acolyte du Jamel Comedy Club, Fabrice Éboué.

Elle est candidate de l'émission On n'demande qu'à en rire entre le et le 28 juin de la même année. Depuis décembre 2011, elle participe à l'émission Vendredi, tout est permis avec Arthur diffusée sur TF1 et est l'invitée la plus fréquente.

En 2013, elle anime Claudia Tagbo & co, un gala de l'humour diffusé en télévision. Organisé au profit de l'association CéKeDuBonheur, il se déroule au théâtre des Folies Bergère et présente une quinzaine d'humoristes[5].

En 2014, dans À nous deux sur France Ô, elle rappelle que son expérience a commencé avant l'humour. Elle évoque également son cancer[6],[7].

Carrière[modifier | modifier le code]

Claudia Tagbo participant en octobre 2012 au défilé de mode du Salon du chocolat.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

One woman shows[modifier | modifier le code]

Voxographie[modifier | modifier le code]

Choriste[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Groupe Barabara Akabla aux Arènes de Montmartre
  • 1999 : Groupe Alphonse Souma à la Flèche d'or et Masao au stadium de Bruxelles

Réalisatrice et metteur en scène[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Demandez-nous pardon qu'elle met en scène.
  • 2003 : Confusion (court-métrage) récompensé au festival du court métrage africain en 2003.

Sketchs dans On n'demande qu'à en rire[modifier | modifier le code]

Son record est de 87/100, acquis lors de son 3e passage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]