Claudia Antonia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Claudia Antonia

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Statue provenant de la Domus Romana de Mdina, Malte

Naissance 30 ap. J.-C.
Décès 66 ap. J.-C.
Ascendants
Conjoint

Claudia Antonia, (Latin: ANTONIA•CLAUDII•CAESARIS•FILIA[1]) (née en 30 ap. J.-C., morte en 66) est la fille de l’empereur romain Claude et de sa seconde femme Ælia Pætina. Elle est aussi l’arrière-petite-nièce de l’empereur Auguste, la petite-nièce de Tibère, la cousine de Caligula, la demi-sœur de Claudia Octavia et de Britannicus et la belle-sœur de Néron.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jusqu’en 37, Claudia Antonia fut élevée par sa grand-mère maternelle Antonia la Jeune ensuite elle fut élevée par son père.

En 43, elle épousa en première noce Gnaeus Pompeius Magnus, qui était un descendant de Pompeia la sœur de Pompée. Ses parents étaient Marcus Licinius Crassus Frugi et Scribonia. Selon Suétone, il mourut quelques années plus tard poignardé dans son lit alors qu’il était avec son amant. Dion Cassius avança que l’impératrice Messaline, craignant que Pompeius soit un rival pour Britannicus ordonna son exécution afin qu’Antonia puisse épouser le demi-frère de Messaline, Faustus Cornelius Sulla Felix.

Faustus Sulla et Antonia se marièrent en 47. Ils eurent un fils qui n’atteint pas son deuxième anniversaire. En 58, Faustus Sulla fut exilé et assassiné en 62 sur les ordres de l’empereur Néron. En 65, Tacite fait état d’une rumeur qui veut que Gaius Calpurnius Piso essaie d’épouser Antonia dans le cadre de sa conspiration contre Néron[2].

À la mort de l’impératrice Poppée, Néron demanda Antonia en mariage mais elle refusa. Il l’accusa alors de rébellion et la fit exécuter[3]. Avec elle mourait le dernier petit-enfant de Nero Claudius Drusus et d’Antonia la Jeune.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. E. Groag, A. Stein, L. Petersen - e.a. (edd.), Prosopographia Imperii Romani saeculi I, II et III (PIR), Berlin, 1933 - A 886
  2. Tacite, Annales, Livre XV-52
  3. Suétone, Vie des douze Césars, Néron, 35.8

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Aut|E. Groag, A. Stein, L. Petersen - e.a. (edd.), Prosopographia Imperii Romani saeculi I, II et III, Berlin, 1933 - . (PIR2)
  • Levick, Barbara, Claudius, Yale University Press, New Haven, 1990.
  • Barrett, Anthony A., Agrippina: Sex, Power and Politics in the Early Roman Empire, Yale University Press, New Haven, 1996.
  • Griffin, Miriam, Nero. The End of a Dynasty, Batsford, London, 1984