Claude de Turin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Claude de Turin (Claudius en latin, fl. 810-827[1]) était évêque de Turin de 817 à sa mort[2]. Son activité de lettré, d'écrivain et de théologien à la cour de Louis le Pieux fait de lui l'une des figures de la renaissance carolingienne. Il est notamment un tenant de l'iconoclasme[2] et préfigure par certaines de ses idées la Réforme. Il est attaqué comme hérétique par certains écrits de saint Dungal et Jonas d'Orléans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Boucaud, 'Factus est homo in animam viventem' : anthropologie chrétienne et psychologie dans l'exégèse de Claude de Turin (mort v. 827/8), dans Ineke van't Spijker, The Multiple Meaning of Scripture. The Role of Exegesis in Early-Christian and Medieval Culture, Coll. Commentaria, vol. 2, Leiden-Boston : Brill, 2009, p. 125-151. Pascal Boulhol, Claude de Turin, un évêque iconoclaste dans l'Occident carolingien, Paris : Institut d'Etudes Augustiniennes, 2002 (Collection des études augustiniennes, Série Moyen Âge et Temps Modernes, 38). Michael Gorman, "The Commentary of Genesis of Claudius of Turin and Biblical Studies under Louis the Pious", Speculum, 72 (1997), p. 279-322.

Éditions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michael Gorman, The Commentary on Genesis of Claudius of Turin and Biblical Studies under Louis the Pious, Speculum, 72 (2) ; Suzanne F. Wemple, Claudius of Turin's Organic Metaphor or the Carolingian Doctrine of Corporations, Speculum 49 (2)
  2. a et b The Oxford Dictionary of the Christian Church, 3rd edition, Oxford University Press, 1997, p.359

Liens externes[modifier | modifier le code]