Claude de Choiseul-Francières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Maison de Choiseul.
Claude de Choiseul-Francières
Image illustrative de l'article Claude de Choiseul-Francières

Naissance 1er janvier 1632
Décès 15 mars 1711 (à 79 ans)
Origine Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Grade Maréchal de France
Distinctions Ordre du Saint-Esprit ; Ordre de Saint-Louis
Famille Choiseul

Claude de Choiseul-Francières, marquis de Francières, comte de Choiseul, seigneur d'Yrouerre, né le 1er janvier 1632 et décédé le 15 mars 1711 à Paris, est un maréchal de France et successivement gouverneur de Langres, Saint-Omer et Valenciennes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Claude de Choiseul-Francières est le fils de Louis de Choiseul, marquis de Francières, seigneur d'Yrouerre, lieutenant général des armées du roi et gouverneur de Langres, avec sa femme Catherine de Nicey, fille d'un gentilhomme de la chambre du roi.

Il est volontaire en 1649, puis prend la place de son père en tant que capitaine au régiment de Condé. En 1652-1653, il fait ses premières armes en Champagne, où s'affrontent Mazarin et Condé. Il y gagne la confiance du roi et devient un de ses principaux officiers[1].

En 1658, il accepte la charge de gouverneur de Langres, et remplace son père mort. La même année, il se marie avec Catherine de Renty (1636-1710).

Il suit le roi dans ses déplacements en Europe, et participe en 1664 à la fameuse bataille de Saint-Gothard en Hongrie, contre les Ottomans. Fait brigadier en 1667, il est présent aux sièges de Tournai, Douai, et de Lille. Le roi le nomme maréchal de camp en 1669 et l'envoie au secours des Vénétiens. Sa mission est un succès et il obtient de nouvelles responsabilités sur le front de Lorraine[2].

En 1676, il sert sous le maréchal de Luxembourg et devient son élève. Il est au siège de Fribourg en 1677. Deux ans plus tard, il s'empare des forts de Strasbourg. En 1684, il prend la ville de Liège, pour le compte de l'électeur de Cologne. En 1689, il combat contre l'électeur de Bavière.

Le 27 mars 1693, le marquis de Francières devient officiellement le 3e maréchal de France de la maison de Choiseul et contribue au prestige de sa famille.

En 1696, il est au commandement de l'armée d'Allemagne, jusqu'à la paix.

Au moment de son décès survenu au mois de mars 1711, il est le doyen des maréchaux de France.

En 1860, on transfère sa tombe au cimetière du Père-Lachaise.

Armoiries[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Famille de Choiseul#Héraldique .
Figure Blasonnement
Blason Claude de Choiseul-Francières.svg Armes de Claude de Choiseul (1633-1711), marquis de Francières dit « le comte de Choiseul », maréchal de France, doyen des maréchaux, chevalier du Saint-Esprit (reçu le 31 décembre 1688)

D'azur, à la croix « billetée » d'or.[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Noblesse seconde et pouvoir en Champagne aux XVIe et XVIIe siècles, Laurent Bourquin, 1995, p. 211
  2. Histoire de la Maison Royale de France, et des grands officiers de la Couronne, Anselme de Sainte-Marie, 1733, p. 622
  3. Michel Popoff et préface d'Hervé Pinoteau, Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit : d'après l'œuvre du père Anselme et ses continuateurs, Paris, Le Léopard d'or,‎ 1996, 204 p. (ISBN 2-86377-140-X)