Claude Gladu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gladu.

Claude Gladu est un homme politique québécois né le à Longueuil, Québec. Impliqué pendant 27 ans dans le domaine municipal, il a été maire de la ville de Longueuil de 1994 à 2002 et de 2005 à 2009[1].

Son parti, Parti municipal Rive-sud : Équipe Gladu, a gagné les élections municipales de novembre 2005. Il était maire de la ville de Longueuil jusqu'aux élections de novembre 2009.

Gladu a commencé sa carrière en exerçant le métier de pompier à Ville de Jacques-Cartier dans les années 1960. Il est un conseiller municipal de 1982 à 1994.

Pendant les années 1980, il préside la Société de transport de la Rive-Sud de Montréal. Maire de 1994 à 2002, il a été remplacé par Jacques Olivier. À l'été 2005, il a pris le dessus sur celui-ci dans un putsch. Gladu est également membre des Chevaliers de Colomb et du Club Optimiste.

Claude Gladu a dirigé pendant de nombreuses années le Parti municipal de Longueuil. Il cède sa place à Jacques Goyette avant de se retirer. Celui-ci est défait aux élections municipales de 2009 contre la mairesse actuelle, Caroline St-Hilaire.

Sous la direction de Claude Gladu et de Gilles Grégoire, le PML s'est fait rembourser par les contribuables des dépenses jugées questionnables, telles de l'alcool, des cigares et des publicités partisanes.

Dans le cadre de la commission Charbonneau, plusieurs témoins ont admis avoir financé illégalement les campagnes électorales de 3 maires dont les 2 anciens-maires Claude Gladu et Jacques Olivier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Martin Croteau, « Le maire Claude Gladu quitte la politique », La Presse, Montréal,‎ 19 avril 2009 (lire en ligne)