Claude Gay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gay.

Claude Gay

Description de l'image  Claudio Gay(fotografía).JPG.
Naissance
Draguignan (France)
Décès
Flayosc (France)
Nationalité Drapeau de la France France
Drapeau du Chili Chili
Champs Botanique
Géographe
Biologie
Géologue
Histoire
Institutions Muséum national d'histoire naturelle
Académie des sciences
Renommé pour Historia física y política de Chile

Claude Gay, souvent nommé Claudio Gay Mouret dans les textes en espagnol, est un naturaliste et historien français, né le à Draguignan et mort le au Deffens, près de Flayosc (Var).

Explorateur et savant, il a fait les premières études approfondies de la flore, de la faune, de la géologie et de la géographie chiliennes.

Une carrière de chercheur[modifier | modifier le code]

Gay est le fils de Jean Gay et de Thérèse Mouret, agriculteurs, qui font de grands sacrifices pour le faire éduquer[1].

Il fait à Paris ses études de médecine et de pharmacie et, une fois devenu pharmacien en chef à l'hôpital Saint-Denis[2], les complète par des recherches sur l'histoire naturelle.

Il fait une excursion en Grèce et en Asie mineure[3]. En 1828, il débarque à Valparaíso pour enseigner la physique et l'histoire naturelle dans un collège de Santiago du Chili[réf. nécessaire]. En 1830, il signe un contrat avec le gouvernement chilien pour commencer diverses recherches scientifiques.

Il est membre correspondant du Muséum depuis 1831.

Il revient à Paris pour six mois en 1832 et se fait construire les instruments dont l'absence freinait ses recherches[3].

Il retourne au Chili en 1834 et explore le pays durant quatre autres années. Après avoir visité le Pérou en 1839, il s'installe à Santiago où il rédige son Historia física y política de Chile. Cet ouvrage est publié par le gouvernement chilien entre 1844 et 1871 et lui vaut en France la Légion d'honneur.

En 1841, le gouvernement de José Joaquín Prieto lui confère la nationalité chilienne et le Congrès chilien vote les fonds nécessaires à la publication de l'Historia. Il est nommé membre de l'université du Chili à sa fondation. Il revient en France en 1843 pour travailler sur son ouvrage.

Élu membre en 1856 de l'Académie des sciences dans la section de botanique, il est envoyé par elle en 18561858 en Russie et en Tartarie, puis, vers la fin de 1858, aux États-Unis, où il étudie le système des mines ; il revient aux États-Unis en 1860[3].

En 1863, il retourne une dernière fois au Chili pour revoir le pays et ses amis[4].

Il meurt en France en 1873. Il avait donné ses collections au Muséum national d'histoire naturelle de Paris.

Honneurs[modifier | modifier le code]

  • En France
    • Ancien élève du collège de Draguignan, il lui a laissé à sa mort un legs important : « Je lègue une rente de 1 000 francs-or au collège de Draguignan pour fonder trois prix annuels : un prix de littérature française, un prix de littérature latine, un prix de sciences mathématiques ou physiques. Les prix seront alloués aux élèves qui auront obtenu les premières places dans leurs classes ». Les prix furent décernés pour la première fois en 1879. La trésorerie du legs épuisée, les prix furent remplacés par une médaille puis supprimés en 1968[5].
    • Une place de Draguignan porte le nom du botaniste et son visage est peint sur la façade d'un bâtiment donnant sur cette place.
  • Au Chili

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Consideraciones sobre las minas de mercurio de Andacollo e Illapel con su posición geológica, Valparaíso, 1837, Paris, 1851
  • Noticias sobre las islas de Juan Fernández, Valparaíso, 1840[6]
  • Historia física y política de Chile : según documentos adquiridos en esta republica durante doce años de residencia en ella y publicada bajo los auspicios del Supremo Gobierno, 24 vol.  in-8 Paris, chez l'auteur, et, au Chili, au Musée d'histoire naturelle de Santiago, 1844-1848.
    Collaborateurs pour les huit volumes de botanique : « Clos, Decaisne, Ém. Desvaux, Naudin, J. Rémy et Montagne (pour la cryptogamie) ; on y trouve décrites quatre mille espèces dont plus des trois-quarts ont été recueillies par Gay lui-même. La faune comporte également 8 volumes[7] ».
    • Atlas de la historia física y política de Chile, Paris, Thunot, 1854 [http://www.memoriachilena.cl/archivos2/pdfs/MC0005039.pdf PDF en ligne ; t. 1 en ligne]
      L'Atlas est aussi d'un grand intérêt ethnographique.
    • Atlas de la historia física y política de Chile, Santiago de Chile, Centro de Investigaciones Diego Barros Arana : Gobierno de Chile. Consejo Nacional del Libro y la Lectura : LOM Ediciones, ©2004
      Réédition moderne avec quelques corrections[8]
  • Origine de la pomme de terre, Paris, 1851, 2 vol. 
    Le texte original avait été publié dans La Aracauna de Santiago en 1834
  • Triple variation de l'aiguille aimantée dans les parties Ouest de l’Amérique, Paris, 1854
  • Carte générale du Chili, Paris, 1855
  • Considérations sur les mines du Pérou, comparées aux mines du Chili, Paris, 1855
  • Historia de la independencia Chilena, 1856
  • Notes sur le Brasil, Buenos Ayres, et Rio de Janeiro, Paris, 1856
  • Rapport à l'Académie des sciences sur les mines des États-Unis, Paris, 1861

En ligne[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (es) Claudio Gay Mouret: 1800-1873 Científico y explorador. Ce site donne comme sa source : Cristián Guerrero Lira, Fernando Ramírez Morales et Isabel Torres Dujisin
  • (en) « Gay, Claude » sur Google Livres, dans James Grant Wilson et John Fiske (dir.), Appletons' cyclopaedia of American biography, vol. 2, p. 618
    Il y a une coquille sur l'année de la mort.
  • (en) Marie-Louise Bauchot, Jacques Daget et Roland Bauchot, « Ichthyology in France at the beginning of the 19th century : The Histoire Naturelle des Poissons of Cuvier (1769-1832) and Valenciennes (1794-1865) », dans T.W. Pietsch, W.D. Anderson (dir.), Collection building in ichthyology and herpetology, American Society of Ichthyologists and Herpetologists, 1997 : 27-80. (ISBN 0-935858-91-7) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • « L. HN. », «  Gay (Claude) » sur Google Livres, dans Amédée Dechambre (dir.), Dictionnaire encyclopédique des sciences médicales, vol. 45, p. 88 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Georges Gayol, « C'était notre Draguignan (1925-1955) », 2000, ISSN 0153-937
  • (es) Luis Mizón, Claudio Gay y la Formación de la Identidad Cultural Chilena, Editorial Universitaria, 2001, coll. « Imagen de Chile », 169 p. (ISBN 9561115808, 9789561115804)
  • (es) Sergio Villalobos, Claudio Gay, Atlas de la historia física y política de Chile, Centro de Investigaciones Diego Barros Arana y Lom Ediciones Tomo I, 250 p., tomo II, 154 p., Santiago, 2004. lire en ligne doi: 10.4067/S0717-71942005000100013

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site biografiadechile.cl
  2. Gayol, p. 237
  3. a, b et c Appleton
  4. « [H]e querido ver una vez más este hermoso país y los excelentes amigos que aquí poseo y que me serán siempre tan queridos » (Lettre à Barros Arana citée par le site biografiadechile.cl).
  5. Gayol, p. 74
  6. Gay a aussi visité l'archipel de Chiloé.
  7. LHN
  8. Corrections parues dans Zootaxa :
    1. Faúndez, E. I. 2010. Pentatomoidea (Hemiptera: Heteroptera) wrongly labelled in Gay’s “Atlas de la Historia Física y Política de Chile” (1854). Zootaxa 2351: 65-68
    2. Faúndez, E. I. & M. A. Carvajal. 2010. Additions to Pentatomoidea (Hemiptera: Heteroptera) wrongly labelled in Gay’s “Atlas de la Historia Física y Política de Chile (1854)”. Zootaxa 2659: 67-68
Gay est l’abréviation botanique officielle de Claude Gay.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI