Claude Clément

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Claude Clément est un auteur de livres de jeunesse. Elle publie régulièrement chez de nombreux éditeurs. Née à Marrakech en 1946, elle passe son enfance dans l'Atlas. Licenciée en droit, elle obtient ensuite un diplôme supérieur de tchèque aux Langues orientales. En parallèle à l'écriture, elle est aussi traductrice.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née dans l'Atlas marocain, en pays berbère, entre Marrakech et Ouarzazate, où elle a vécu une enfance aussi émerveillée que solitaire, Claude Clément a passé ensuite quelques années près de Montpellier, avant qu'une majeure partie de son existence ne s'écoule à Paris. Elle réside à présent dans un petit village de 'Aveyron.

Mère de trois enfants, aujourd'hui adultes et également artistes, elle collabore parfois, pour la réalisation de livres/CD, - sur lesquels elle dit ses adaptations de contes traditionnels - avec son fils Vincent Clément, compositeur, qui poursuit par ailleurs sa propre carrière.

Titulaire d'une licence en droit, dont elle ne s'est jamais servie, elle a bifurqué vers l'étude de langues slaves telles que le tchèque (à Langues-O) et le slovaque (à l'université de Bratislava), ce qui l'a amenée à être sélectionnée et à collaborer librement au Séminaire de Littérature d'Europe centrale de Milan Kundera. Avant de se consacrer entièrement à ses propres écrits, elle a traduit et adapté un certain nombre de livres de contes, notamment pour les éditions Gründ.

De ses très nombreux ouvrages pour la jeunesse, le plus connu est certainement Le Luthier de Venise (Éd. École des loisirs), dont elle a écrit une adaptation en opéra pour le Théâtre du Châtelet en 2004 (compositeur : Gualtiero Dazzi ; metteur en scène : Giorgio Barberio Corsetti).

Depuis, elle poursuit inlassablement son travail d'écriture, de mise en scène et de formation. Des ouvrages tels que Le Peintre et les Cygnes sauvages (Éd. Casterman), Longtemps (Éd. Casterman), L'homme qui allumait les étoiles (Éd. Casterman), Le Mot sans lequel rien n'existe (Éd. La Martinière), La Funambule et l'Oiseau de Pierre (Éd. Milan), Un petit chaperon rouge (Éd. Grasset), La Ville abandonnée (Éd. Casterman), Le Masque de brumes (Éd. Milan), Petits Contes pour galoper (Éd. Glénat), La Poupée de bois tendre (Éd. Grasset), La Clé du silence (Éd. Grasset)... ont été des étapes importantes de son parcours, qui se poursuit avec Histoires de princesses et de royaumes inconnus (Milan), Au pays de la prison d'or (Le Seuil), Contes du Japon (Milan)...

Passionnée par le rapport intime du texte et de l'image, ses publications sont en majorité des albums, illustrés par des artistes tels que Frédéric Clément, John Howe, Georges Lemoine, Daniela Cytryn, Claire Degans, Jame's Prunier, Isabelle Forestier, Yan Thomas, Princesse Camcam…

Elle est pourtant aussi auteur de romans, dont le plus récent a pour titre Les Fous d'oliviers (Éd. Thierry Magnier), hymne d'amour à la Provence, de recueils de poésies tels que Ballade en tête (Éd. Lo Païs), Croquis intimes et chansons douillettes (Éd. Pluie d'Étoiles), de pièces de théâtre, de documentaires et de biographies.

Ayant baigné dans un contexte familial essentiellement musicien, son désir a été de marier ses textes à des musiques classiques ou contemporaines. Cela l'a conduite à créer sa propre compagnie, Auteurs-en-Scène, au sein de laquelle elle collabore avec des musiciens de tous styles, afin d'y adapter ses histoires et de les conter devant un public constitué autant d'adultes que d'enfants.

Saltimbanque dans l'âme, ne supportant aucune étiquette ni classification, mais menant chacune de ses entreprises avec la plus sévère exigence, elle a été sollicitée par les responsables du château de Chenonceau, afin d'écrire une visite contée enregistrée sur iPod, à la dispositions des visiteurs du monde entier.

Son choix de vivre en Aveyron résulte d'un désir profond de solitude et de création, parmi les chevaux, ses meilleurs compagnons d'origine.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]