Claude Bowes-Lyon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Claude Bowes-Lyon

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Claude Bowes-Lyon

Naissance 14 mars 1855
Londres (Royaume-Uni)
Décès 7 novembre 1944 (à 89 ans)
Glamis (Royaume-Uni)
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Descendants

Claude George Bowes-Lyon KG KT GCVO TD né le 14 mars 1855 à Londres et mort le 7 novembre 1944 au Château de Glamis[1]) est le 14e comte de Strathmore et Kinghorne. Il est un propriétaire terrien plus connu pour être le père d'Elizabeth Bowes-Lyon et donc le grand-père maternel de la reine Élisabeth II du Royaume-Uni.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Claude est né à Lowndes Square (Londres)[1]. Il est le fils aîné de Claude Bowes-Lyon (1824-1904), 13e comte de Strathmore et Kinghorne, et de son épouse Frances Dora Smith (1832-1922)[1]. Son frère cadet, Patrick Bowes-Lyon, était un joueur de tennis, vainqueur en 1887 du tournoi en double de Wimbledon.

Il fait ses études au Eton College. Le 16 juillet 1881, il épouse Nina Cecilia (1862-1938), fille du révérend Charles William Frederick Cavendish-Bentinck[1]. Ils ont six fils et quatre filles. Leur plus jeune fille, Elizabeth (1900-2002), épouse le prince Albert, duc d'York, le 26 avril 1923[1]. Elle devient reine consort quand il monte sur le trône sous le nom de George VI en 1936[1].

Comte de Strathmore et Kinghorne[modifier | modifier le code]

Claude Bowes-Lyon succède à son père 16 février 1904 au titre de comte familial qui appartient à la pairie d'Écosse[1]. Il prend aussi sa succession de son père à la fonction de Lord Lieutenant d'Angus (Forfarshire), dont il démissionne en 1936[1].

Le 1er juin 1937, il est en plus créé, par son gendre, comte de Strathmore et Kinghorne, mais dans la pairie du Royaume-Uni cette fois-ci[1]. Le 11 mai 1937, il est aussi fait chevalier de la Jarretière.

Il meurt d'une bronchite le 7 novembre 1944, âgé de 89 ans, au château de Glamis.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Il épouse Cecilia Nina Cavendish-Bentinck (arrière-petite-fille du Premier ministre britannique William Cavendish-Bentinck, 3e duc de Portland), le 16 juillet 1881 à Petersham dans le Surrey.
Le couple a dix enfants :

  • Violet Jacinthe Bowes-Lyon (1882-1893)
  • Mary Frances Bowes-Lyon (1883-1961), dont descendance
  • Patrick Bowes-Lyon (1884-1949), 15e comte de Strathmore et Kinghorne
    époux de : Dorothy Beatrix Osborne (1888-1946)
    • Timothy Patrick Bowes-Lyon (1918-1972)
      époux de : Mary Brennan (1922-1967)
  • John Bowes-Lyon (1886-1930)
    époux de : Fenella Hepburn (1889-1966)
    • Anne Bowes-Lyon (1917-1980)
      épouse de : Thomas Anson (1913-1958), dont descendance
      épouse de : Georges de Danemark (1920-1986), fils d'Axel de Danemark
  • Alexander Francis Bowes-Lyon (1887-1911)
  • Fergus Bowes-Lyon (1889-1915)
  • Rose Constance Bowes-Lyon (1890-1967)
    épouse de : William Spencer (1880-1953), dont descendance
  • Michael Hamilton Claude Bowes-Lyon (1893-1953)
    époux de : Elizabeth Margaret Cator, dont descendance
  • Elizabeth Bowes-Lyon (1900-2002), épouse le prince Albert, duc d'York, plus tard, George VI. Elle est ensuite connue comme Elizabeth, la reine mère.
  • David Bowes-Lyon (1902-1961)
    époux de : Rachel Pauline Clay, dont descendance

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i F. J. Grant, révisé par K. D. Reynolds, « Lyon, Claude George Bowes-, fourteenth earl of Strathmore and Kinghorne in the peerage of Scotland, and first earl of Strathmore and Kinghorne in the peerage of the United Kingdom (1855–1944) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, édition en ligne, octobre 2007.