Classification type des industries

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une classification type des industries est un système de classification normalisé des activités et des produits économiques utilisé à des fins statistiques. Au terme nomenclature industrielle utilisé à l'origine, s'est substitué aujourd'hui celui de nomenclature des secteurs économiques couvrant mieux l'ensemble des usages actuels.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1948, les Nations unies développent la Classification internationale type, par industrie, de toutes les branches d’activité économique (CITI Rev.4) (ou International Standard Industrial Classification en anglais). Cette classification internationale de référence des activités de production fournit un ensemble de catégories pouvant servir à l’établissement des statistiques sur les activités et les produits. La CITI a servi à élaborer diverses classifications nationales ou régionales comme la SCIAN pour l'Amérique du nord ou la NACE au niveau européen. Puis les types de nomenclatures utilisées dans le secteur économiques se sont étendues à d'autres entités comme les secteurs, les professions ou les zones géographiques.

Finalités, typologie et composition[modifier | modifier le code]

Ces nomenclatures d’activités et de produits ont été élaborées principalement en vue de faciliter l’organisation de l’information économique et sociale. Leur finalité première est essentiellement statistique et vise à classer les unes par rapport aux autres, les différentes activités économiques[1]. Les activités ne relevant pas de la sphère économique ne sont donc pas identifiées ni classées. L'utilisation de ces classifications générales, nationales ou internationale, n’exclut pas l’usage de nomenclatures plus spécialisées.

La finalité de ces classifications étant à l'origine essentiellement statistiques, leurs usages dans d'autres contextes restent délicats. En effet, le type d'unités pris en compte, la méthode de détermination de l'activité principale ainsi intégrée, les modalités d'agrégation entre activités, les principes de construction et de dénomination sont fortement liés à ces objectifs premiers[2]. Des travaux de mise en correspondance (fusion, agrégation ou alignement) se sont développés entre nomenclatures de produits ou services, ou encore entre ces dernières et d'autres nomenclatures comme les nomenclatures douanières utilisées pour les échanges extérieurs pour former des nomenclatures combinées. Par exemple la nomenclature combinée pour l'Union européenne permet de désigner des biens et les marchandises de manière à satisfaire à la fois aux exigences statistiques du commerce extérieur de la Communauté et du tarif douanier commun[3].

Complémentairement à ces nomenclatures de produits ou d'activités de nature statistiques ou douanières, d'autres classifications sont utilisées dans les secteurs économiques : des nomenclatures des catégories juridiques des entreprises, des classifications plus orientées pour le secteur de la finance dont la classification GICS (Global Industry Classification Standard), ou encore des nomenclatures pour répertorier les professions et les catégories socioprofessionnelles ou encore les NUTS - La nomenclatures statistiques régionales comme la nomenclature NUTS au niveau européen[4].

Nomenclatures de produits ou d'activités[modifier | modifier le code]

La division Statistiques de l'ONU a établi un tableau par grandes zones géographiques et pays, de classifications nationales ou régionales[5].

Union européenne[modifier | modifier le code]

L'Union européenne a très tôt développé une politique de statistiques régionales harmonisées pilotée par une direction générale dédiée, Eurostat. Celle-ci a développé des outils méthodologiques spécifiques, dont des nomenclatures des activités et des produits afin de permettre la collecte, l'établissement et la diffusion de ces statistiques, dont la NACE pour les activités économiques et la CPA (Statistical Classification of Products by Activity, 2008) pour les produits. Ces nomenclatures sont périodiquement mises à jour, mais une révision très importante a été entamée en 2002 et adoptée en 2006 (NACE Rév.2, CPA 2008) influençant directement les nomenclatures nationales de chacun des pays de l'Union Européenne.

Ces nomenclatures et définitions associées sont accessibles sur un serveur dédié, RAMON de l'Union européenne (en).

Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

La SCIAN (Système de classification des industries de l'Amérique du Nord) ou NAICS en anglais a été développé en 1997 par les États-Unis (U.S. Economic Classification Policy Committee - ECPC), le Canada (Statistique Canada) et le Mexique (Mexico's Instituto Nacional de Estadistica y Geografia) pour remplacer les systèmes nationaux de ces trois pays[6]. Cette classification est sous l'autorité de l'OMB.

Canada[modifier | modifier le code]

Le CTI canadien (SIC pour Standard Industrial Classification, en anglais) fut publié en 1948 et révisé en 1960, 1970 et 1980 suivant l’évolution de l’industrie (Statistique Canada, catalogue 12-501).

Le code variait de 1 à 4 chiffres selon le niveau de détail désiré : divisions industrielles pour le premier chiffre, groupes majeurs pour le second, groupes d’industries pour le troisième et industries pour le quatrième.

Le système a été remplacé en 1997 par un code à six chiffres, le Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN), (North American Industry Classification System ou NAICS en anglais).

Exemple du SCIAN (2002)[modifier | modifier le code]

Les grands secteurs industriels du (SCIAN) de 2002 actuellement utilisé par les trois pays de l'Amérique du nord :

11 Agriculture, foresterie, pêche et chasse
21 Extraction minière et extraction de pétrole et de gaz
22 Services Publics
23 Construction
31-33 Fabrication
41 Commerce de gros
44-45 Commerce de détail
48-49 Transport et entreposage
51 Industrie de l'information et industrie culturelle
52 Finance et assurances
53 Services immobiliers et services de location et de location a bail
54 Services professionnels, scientifiques et techniques
55 Gestion de sociétés et d'entreprises
56 Services administratifs, services de soutien, services de gestion des déchets et services d'assainissement
61 Services d'enseignement
62 Soins de santé et assistance sociale
71 Arts, spectacles et loisirs
72 Hébergement et services de restauration
81 Autres services, sauf les administrations publiques
91 Administrations publiques

Subdivisions[modifier | modifier le code]

Après les deux premiers chiffres indiquant le secteur industriel, le troisième chiffre indique le sous-secteur, le quatrième, le groupe d'industrie, le cinquième, l'industrie particulière en cause. Finalement, le sixième chiffre indique le pays.

Voici un exemple de cette classification pour un domaine précis de l'agriculture :

11 Agriculture, foresterie, pêche et chasse
111 Cultures agricoles
1111 Culture de plantes oléagineuses et de céréales
11111 Culture du soja
111110 Culture du soja
11112 Culture de plantes oléagineuses (sauf le soja)
111120 Culture de plantes oléagineuses (sauf le soja) ÉU
11113 Culture de pois et de haricots secs
111130 Culture de pois et de haricots secs ÉU
11114 Culture du blé
111140 Culture du blé ÉU
11115 Culture du maïs
111150 Culture du maïs ÉU
11116 Culture du riz
111160 Culture du riz
11119 Autres cultures céréalières
111190 Autres cultures céréalières CAN

Nomenclatures de catégories socio-professionnelles[modifier | modifier le code]

Certaines nomenclatures identifiant des listes de professions ou catégories socio-professionnelles sont utilisées pour coder les professions ou élaborer et présenter des résultats d'enquête et d'études :

  • En France :
La nomenclature des Professions et Catégories Socioprofessionnelles (PCS).
La nomenclature des Professions et Catégories Socioprofessionnelles des Emplois Salariés d’Entreprise (PCS-ESE)
Le ROME, Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois
La nomenclature des Familles Professionnelles (FAP)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]