États et territoires de l'Inde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte des États et territoires d'Inde.
Politique en Inde
Image illustrative de l'article États et territoires de l'Inde



L'Inde est une république fédérale composée de 29 États et 7 territoires[1].

« L'Inde, c'est-à-dire Bharat, est une Union d'États[2]. »

Article 1 de la Constitution de l'Inde.

Compétences et institutions[modifier | modifier le code]

États[modifier | modifier le code]

Chaque État est doté d'une législature composée d'une ou deux chambres (Vidhan Sabha, élue au suffrage universel direct, et éventuellement Vidhan Parishad élu au suffrage indirect). Le pouvoir exécutif est exercé par gouvernement composé d'un ministre en chef et d'autres ministres responsables devant la Vidhan Sabha.

Les membres du gouvernement sont nommés par le gouverneur de l'État, lui même nommé par le président de l'Inde.

La Constitution répartit les compétences entre le gouvernement central, les États et certaines compétences partagées. Les gouvernements des États sont ainsi notamment responsables de la sécurité et de la santé publiques sur leur territoire, de certaines institutions culturelles, de l'agriculture, de la pêche, des jeux d'argent ou encore de la gestion de l'eau[3]. Ils peuvent pour cela lever certains impôts comme les taxes foncières ou des droits sur la vente d'alcool[3].

Toutefois, l'autonomie des États indiens est relativement limitée par rapport à d'autres fédérations. Ainsi, les compétences résiduelles non listées dans la Constitution restent de la prérogative du gouvernement central et si les États peuvent légiférer sur les compétences partagées, les lois du Parlement central ont préséance. De plus, même dans les domaines de compétence des États, la Constitution autorise le Parlement central à légiférer dans l'« intérêt national » à une majorité des deux tiers.

Enfin, l'article 356 de la Constitution autorise le président de l'Inde, sur l'avis du gouvernement central, à suspendre le gouvernement élu d'un État et à faire exercer ses prérogatives directement par le Gouverneur de l'État. Ce qu'on appelle la President's rule peut être invoqué dans le cas où une majorité est introuvable à la Vidhan Sabha ou lorsque l'ordre public est perturbé. Jusqu'à une décision de la Cour suprême en 1994 interdisant cette pratique, il était courant pour le gouvernement central d'utiliser la president's rule à des fins politiques, en suspendant un gouvernement d'État d'un bord différent.

Territoires[modifier | modifier le code]

Les sept territoires (« Union territories ») sont administrés directement par le gouvernement central qui y nomme un administrateur ou un lieutenant gouverneur. Seuls deux territoires, le territoire de la Capitale nationale de Delhi et le territoire de Pondichéry, disposent d'une assemblée et d'un gouvernement élu.

Liste[modifier | modifier le code]

États[modifier | modifier le code]

L'Inde compte actuellement 29 États[4]:

# Nom Population Superficie
(km2)
Densité Langue Capitale Plus grande ville
(autre que la capitale)
Districts Villages Villes Taux
d'alphabétisation (%) (H/F) 2011[5]
Part de la
population
urbaine (%)
Ratio des sexes Ratio des sexes (0-6)
1 Andhra Pradesh 49 378 776 160 205 530 Telougou Hyderabad Visakhapatnam 13 67,41 (74,8/60,00)[6] 30,3 996 944
2 Arunachal Pradesh 1 382 611 83 743 17 anglais Itanagar 16 4 065 17 66,95 (73,69/59,57) 20,8 920 964
3 Assam 31 169 272 78 550 397 Assamais, bodo
rabha, deori
bengali
Dispur Guwahati 23 26 312 125 73,18 (78,81/67,27) 12,9 954 965
4 Bengale-Occidental 91 347 736 88 752 1 029 Bengali,
népalais
santali
Kolkata 18 40 782 375 77,08 (82,67/71,16) 28,0 947 960
5 Bihar 103 804 637 99 200 1 102 Hindi, bhojpuri
maithili, magadhi
Patna 37 45 098 130 63,82 (73,39/53,33) 10,5 916 942
6 Chhattisgarh 25 540 196 135 194 189 Chhattisgarhi, hindi Raipur 16 20 308 97 71,04 (81,45/60,59) 20,1 991 975
7 Goa 1 457 723 3 702 394 Konkani, marathi Panaji Vasco da Gama 2 359 44 87,40 (92,81/81,84) 49,8 968 938
8 Gujarat 60 383 628 196 024 308 Gujarati Gandhinagar Ahmedabad 25 18 539 242 79,31 (87,23/70,73) 37,4 918 883
9 Haryana 25 353 081 44 212 573 Haryanvi Chandigarh (partagée) Faridabad 21 6 955 106 76,64 (85,38/66,77) 28,9 877 819
10 Himachal Pradesh 6 856 509 55 673 123 Hindi Shimla 12 20 118 57 83,78 (90,83/76,60) 9,8 920 896
11 Jammu-et-Cachemire 12 548 926 222 236 56 Kashmiri,
dogri,

Ladakhi

Srinagar (été)
Jammu (hiver)
14 6 652 75 68,74 (78,26/58,01) 24,8 883 941
12 Jharkhand 32 966 238 74 677 414 Hindi Ranchi Jamshedpur 24 32 615 152 67,63 (78,45/56,21) 22,2 947 965
13 Karnataka 61 130 704 191 791 319 Kannada Bengaluru 27 29 406 270 75,61 (82,84/68,15) 34,0 968 946
14 Kerala 33 387 677 38 863 859 Malayalam Thiruvananthapuram 14 1 364 159 93,91 (96,02/91,98) 26,0 1 084 960
15 Madhya Pradesh 72 597 565 308 252 236 Hindi Bhopal Indore 45 55 393 394 70,60 (80,50/60,00) 26,5 930 932
16 Maharashtra 112 372 972 307 713 365 Marathi Mumbai 35 43 711 378 82,91 (89,82/75,48) 42,4 925 913
17 Manipur 2 721 756 22 347 122 Manipuri ou Meitei Imphal 9 2 391 33 79,85 (86,49/73,17) 25,1 987 957
18 Meghalaya 2 964 007 22 720 132 Khasi, Pnar Shillong 7 6 026 16 75,48 (77,17/73,78) 19,6 986 973
19 Mizoram 1 091 014 21 081 52 Mizo Aizawl 8 817 22 91,58 (93,72/89,40) 49,6 975 964
20 Nagaland 1 980 602 16 579 119 Angami, Ao, Chang
Chakesang, Konyak
Lotha et Sema, Naga
Kohima Dimapur 11 1 317 9 80,10 (83,30/76,70) 17,2 931 964
21 Odisha 41 947 358 155 820 269 Odiya Bhubaneswar 30 51 349 138 73,45 (82,40/64,36) 15,0 978 953
22 Penjab 27 704 236 50 362 550 Penjabi Chandigarh (partagée) Ludhiana 17 12 673 157 76,70 (81,50/71,30) 33,9 893 798
23 Rajasthan 68 621 012 342 269 201 Hindi Jaipur 32 41 353 222 67,06 (80,51/52,66) 23,4 926 909
24 Sikkim 607 688 7 096 86 Népalais Gangtok 4 452 9 82,20 (87,30/76,43) 11,1 889 963
25 Tamil Nadu 72 138 958 130 058 555 Tamoul Chennai 30 16 317 832 80,33 (86,81/73,86) 44,0 995 942
26 Télangana 35 286 757 114 840 310 Télougou Hyderabad 10 ?
27 Tripura 3 671 032 10 491 355 Bengali Agartala 4 870 23 87,75 (92,18/83,15) 17,1 961 966
28 Uttar Pradesh 199 581 477 243 286 828 Hindi, ourdou[7] Lucknow Kanpur 72 107 452 704 69,72 (79,24/59,26) 20,8 908 916
29 Uttarakhand 10 116 752 53 566 189 Hindi, sanskrit Dehradun (provisoire) 13 16 826 86 79,60 (88,30/70,70) 25,7 963 908

Territoires[modifier | modifier le code]

L'Inde compte 7 territoires :

# Nom Population Densité Langue Capitale Plus grande ville
(autre que la capitale)
Districts Villages Villes Taux
d'alphabétisation (%) (H/F) 2011[5]
Part de la
population
urbaine (%)
Ratio des sexes Ratio des sexes (0-6)
A Îles Andaman-et-Nicobar 379 944 46 Hindi, anglais Port Blair 2 547 3 86,27 (90,11/81,84) 32,6 878 957
B Chandigarh 1 054 686 9 252 Penjabi, hindi Chandigarh 1 24 1 86,43 (90,54/81,38) 89,8 818 845
C Dadra et Nagar Haveli 342 853 698 Marathi, Gujarati Silvassa 1 70 2 77,65 (86,46/65,93) 22,9 775 979
D Daman et Diu 242 911 2 169 Gujarati, anglais, Marathi Daman 2 23 2 87,07 (91,48/79,59) 36,2 618 926
E Lakshadweep 64 429 2 013 Malayalam, anglais Kavaratti Andrott 1 24 3 92,28 (96,11/88,25) 44,5 946 959
F Delhi 16 753 235 11 297 Hindi, Urdu, anglais New Delhi Delhi 9 165 62 86,34 (91,03/80,93) 93,2 866 868
G Pondichéry 1 244 464 2 598 Tamoul, français, anglais Pondichéry 4 92 6 86,55 (92,12/81,22) 66,6 1 038 967

Histoire[modifier | modifier le code]

Au moment de l'adoption de la Constitution en 1950, l'Inde compte quatre types d'États :

En 1953, le nord de l'État de Madras, télougouphone, est détaché pour former le nouvel État d'Andhra. D'autres mouvements politiques se développent pour la création d'États sur la base des frontières linguistiques.

En 1956, les quatre catégories d'États sont supprimées au profit de la distinction État / territoire et le States Reorganisation Act réorganise de nombreux États en consacrant le principe des frontières linguistiques.

Ce processus se poursuit ensuite quand l'État de Bombay est partagé en 1960 entre le Gujarat et le Maharashtra puis, en 1966, du Penjab sont séparés les États hindiphones de l'Haryana et de l'Himachal Pradesh (territoire jusqu'en 1971) et le territoire de Chandigarh (capitale partagée du Penjab et de l'Haryana).

Le Nagaland devient un État en 1962, le Meghalaya en 1971, le Tripura et Manipur en 1972, l'Arunachal Pradesh devint un territoire en 1972 puis un État en 1987. Après accord avec le royaume du Sikkim celui-ci est annexé en tant qu'État en 1975. Le Mizoram devint un État en 1986.

En 2000, trois nouveaux États sont créés : le Jharkhand à partir des districts sud du Bihar, Chhattisgarh à partir de l'est du Madhya Pradesh et l'Uttarakhand à partir du nord-ouest de l'Uttar Pradesh.

Les anciens comptoirs français et portugais en Inde ont quant à eux été incorporés comme territoires : Pondichéry en 1956, Dadra et Nagar Haveli, Goa en 1962. Goa devient un État en 1987 tandis que Daman et Diu, enclaves de Goa au nord, deviennent un territoire séparé.

Un vingt-neuvième État, le Télangana, est créé à partir des districts ouest de l'Andhra Pradesh en 2014[8].

Des mouvements existent pour réclamer la création de nouveaux États, notamment le Gorkhaland (par détachement du Bengale-Occidental), le Bodoland (Assam), le Ladakh (Jammu-et-Cachemire) ou la division de l'Uttar Pradesh en plusieurs États.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Government », National Portal of India (consulté le 12 avril 2013)
  2. « India, that is Bharat, shall be a Union of States. »
  3. a et b Constitution de l'Inde, Chapitre XI.
  4. (en) « States of India », National Portal of India (consulté le 12 avril 2013)
  5. a et b (en) « Census of India 2011 Provisional Population Totals Mizoram », sur Census of India (consulté le 22 juillet 2014), p. 12
  6. « Literacy of AP (Census 2011) », AP govt. portal (consulté le 22 juillet 2014), p. 43
  7. http://uplegassembly,nic,in/UPLL,HTML
  8. India Cabinet Approves Creation of Telangana State, The Wall Street Journal, consulté le 28 octobre 2013.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :