Classe moyenne supérieure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article principal : Stratification sociale.

La classe moyenne supérieure est une classe de la société dont les membres perçoivent des revenus que l'on peut considérer comme aisés (en France, supérieurs à 30 000 euros par an)[1], sans toutefois atteindre ceux de l'élite entrepreneuriale et des professions libérales[2].

On y trouve surtout des cadres (ingénieur…), parfois des artisans indépendants (coiffeur…) La classe moyenne supérieure a tendance à se confondre avec la petite bourgeoisie, on y trouve par exemple un actionnariat développé ainsi qu'un niveau d'éducation élevé.

Depuis le début 1975, avec l'arrivée de la crise, la classe moyenne supérieure se distingue de plus en plus de sa fausse jumelle, la classe moyenne inférieure ; la première étant caractérisée par son ascension sociale, l'autre par son déclassement.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le paradoxe des classes moyennes supérieures
  2. Les classes moyennes sous pression