Classe Yodo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Classe Yodo
Image illustrative de l'article Classe Yodo
Croiseur Yodo
Caractéristiques techniques
Type aviso (croiseur léger)
Longueur 96,3 m
Maître-bau 9,5 m
Tirant d'eau 3 m
Déplacement 1 372 tonnes
Propulsion 3-2 machines à vapeur-triple expansion (6 chaudières)
Puissance 6 000-8 000 cv
Vitesse 22-23 nœuds maxi
Caractéristiques militaires
Blindage pont = 62 mm
kiosque = 50 mm
Armement principal :
2 x 120 mm
secondaire:
4 x 76 mm
1 mitrailleuse Vickers x 6,5 mm
2 tubes lance-torpilles (457 mm)
Rayon d’action miles à 12 nœuds (339 tonnes de charbon et 76 mazout)
Autres caractéristiques
Équipage 116-134 hommes
Histoire
Constructeurs Kawasaki Heavy Industries-Kōbe
Mitsubishi Heavy Industries-Kure Drapeau du Japon Japon
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg
Commanditaire Marine impériale japonaise
Période de
construction
1906-1908
Période de service 1908-1940
Navires construits 2
Navires prévus 2
Navires démolis 2

La Classe Yodo est une classe de deux avisos ou croiseurs rapides de la Marine impériale japonaise construite conjointement aux chantiers navals Kawasaki Heavy Industries de Kōbe et Mitsubishi Heavy Industries de Kure.

Le Yodo porte le nom de la rivière Yodo et le Mogami de la rivière Mogami de l'île de Honshū.

Conception[modifier | modifier le code]

Cette classe de croiseurs légers et rapides était destinée à la reconnaissance et aux renseignements durant les expéditions. Les deux avisos furent rendus très vite obsolètes dès leur lancement par le développement de la télégraphie sans fil durant la guerre russo-japonaise entre 1904 et 1905.

Ils ont été les premiers navires de guerre construits dans des chantiers navals japonais.

Ils furent reclassifiés comme canonnières de 1e classe en 1912.

Histoire[modifier | modifier le code]

Yodo

Dès son lancement il fut affecté aux fonctions de patrouilleur côtier et navire de formation.

En novembre 1911, il a été envoyé à Bangkok dans le cadre de la délégation japonaise aux cérémonies de couronnement du roi du Siam Rama VI.

Le 12 octobre 1912, il est reclassé comme canonnière de 1e classe. Durant la Première Guerre mondiale il est affecté à la 2e flotte japonaise.

Après la guerre il est utilisé à diverses tâches le long des côtes chinoises. Démilitarisé le 1e avril 1940, il reste amarré à quai du port d' Iwakuni tout au long de la Seconde Guerre mondiale. Il est démantelé en 1945.

Mogami

Dès son lancement il fut affecté aux fonctions de patrouilleur côtier et navire de formation.

Le 12 octobre 1912, il est reclassé comme canonnière de 1e classe. Durant la Première Guerre mondiale il participe à la Bataille de Tsingtao et coule le torpilleur allemand S 90.

De 1917 à 1921 il est affecté comme patrouilleur dans les îles Carolines et îles Mariannes après leur accession par l'Allemagne.

De 1921 à 1928, il est affecté comme patrouilleur de pêche au large de la Sibérie. Désarmé le 1e avril 1928 il est démantelé début 1929 mais explose le 31 janvier à cause d'une étincelle de chalumeau qui enflamme un réservoir d'huile.

Le grand mât est conservé au parc Nakanoshima au centre-ville d'Osaka comme mémorial pour la paix.

Les unités de la classe[modifier | modifier le code]

Nom Lancement Armement Chantier naval Fin de carrière Photo
Yodo 11 novembre 1907 8 avril 1908 Kawasaki Heavy Industries
à Kōbe
Drapeau du Japon Japon
désarmé le 1er avril 1940
détruit en 1945
IJN despatch vessel YODO in 1908.jpg
Mogami
25 mars 1908 16 septembre 1908 Mitsubishi Heavy Industries
à Nagasaki
Drapeau du Japon Japon
désarmé le 1er avril 1928
détruit le 31 janvier 1929
IJN Mogami (1908).jpg

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Sources[modifier | modifier le code]