Classe Yamagumo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Classe Yamagumo
Caractéristiques techniques
Type Destroyer
Longueur 114/115,2 m
Maître-bau 11,8 m
Tirant d’eau 3,9/4 m
Déplacement 2 050/2 150 tonnes (standard)
Propulsion 6 moteurs diesel
Puissance 26 500 ch
Vitesse 27/28 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement 2 canons Mark 33 de 76 mm
1 lance-roquettes multiples ASW de 375 mm
1 lance-missiles ASW RUR-5 ASROC


2×3 tubes lance-torpilles Mk32[1] de 324 mm

Aéronefs 2 drones Gyrodyne QH-50 DASH.
Rayon d’action 6 000 milles nautiques à 20 nœuds
Autres caractéristiques
Équipage 210/220
Histoire
A servi dans Pavillon de la force maritime d'auto-défense Force maritime d'autodéfense japonaise
Commanditaire Force maritime d'autodéfense japonaise
Période de
construction
1964 - 1967
Période de service 1966 - 2005
Navires construits 6
Navires prévus 6
Navires retirés du service 6
Précédent Classe Ayanami Classe Minegumo Suivant

La classe Yamagumo est une classe de destroyers de lutte anti-sous-marine de la Force maritime d'autodéfense japonaise construite durant les années 1960 (1re sous-classe) et 1970 (2e sous-classe)
En raison d'un déplacement relativement faible cette classe est plutôt considérée comme destroyer d'escorte.

Service[modifier | modifier le code]

  • Le JDS Yamagumo a été reclassé en navire école en 1991 et mis hors service en 1995.
  • Le JDS Makigumo a été reclassé en navire école en 1991 et mis hors service en 1995.
  • Le JDS Asagumo a été reclassé en navire auxiliaire pour sous-marin en 1993 et mis hors service en 1993.
  • Le JDS Aokumo a été reclassé en navire école en 1991 et mis hors service en 2003.
  • Le JDS Akigumo a été reclassé en navire école en 1999 et mis hors service en 2005.
  • Le JDS Yūgumo a été mis hors de service en 2005.

Conception[modifier | modifier le code]

La classe Yamagumo a été équipée du nouveau drone-hélicoptère DASH QU-50D[2]. Quand la production des drones a cessé, les destroyers de classe Minegumo ont reçu le système de missiles anti-sous-marins ASROC et le radar d'alerte OPS-11 équivalent au AN/SPS-40.

Les bâtiments[modifier | modifier le code]

N° coque Nom Lancement Service effectif Chantier
DDK-113
TV-3506
JDS Yamagumo Mitsui Shipyard
Tamano
DDK-114
TV-3507
JDS Makigumo Uraga Dock Compagny
Uraga
DDK-115
ASU-7018
JDS Asagumo Hitachi Zosen Corporation
Maizuru
DDK-119
TV-3512
JDS Aokumo Sumitomo Heavy Industries
Uraga
DDK-120
TV-3514
JDS Akigumo Sumitomo Heavy Industries
Uraga
DDK-121
JDS Yūgumo Sumitomo Heavy Industries
Uraga

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. tube lance-torpille Mk32
  2. Drones hélicoptères