Classe Type 1939

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Type 1939
Image illustrative de l'article Classe Type 1939
Le T35 en 1945
Classe Elbing
Caractéristiques techniques
Type Torpilleur
Longueur 102,5 m
Maître-bau 10 m
Tirant d'eau 3,22 m
Déplacement 1 294 t (standard)
Port en lourd 1 754 t (pleine charge)
Propulsion 2 turbines à vapeur Wagner
4chaudières Wagner
Puissance 32.560 ch
Vitesse 32.5 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement
Rayon d’action 2 400 miles nautiques à 19 nœuds (374 tonnes de fuel)
Autres caractéristiques
Électronique radars
Équipage 206
Histoire
Constructeurs Schichau-Werke-Elbling
A servi dans War Ensign of Germany 1938-1945.svg Kriegsmarine
Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale française
Naval Ensign of the Soviet Union.svg Marine soviétique
Période de
construction
1940 - 1944
Période de service 1942-1957
Navires construits 15
Navires perdus 11
Navires démolis 4
Précédent Classe Type 1937

La classe Type 1939 est une classe de quinze torpilleurs construite pour la Kriegsmarine durant la Seconde Guerre mondiale au chantier naval Schichau-Werke d'Elbling.
Ce sont de moyens destroyers (en allemand : Fottentorpedoboot) connus aussi sous le nom de classe Elbing par la flotte alliée.

Conception[modifier | modifier le code]

Ils sont comparables aux moyens destroyers de l'époque mais avec une artillerie principale moins importante que les destroyers britanniques de classe L et M.

Service[modifier | modifier le code]

Ces navires ont combattu essentiellement sur la côte ouest française de fin 1942 à août 1944. Puis ils ont servi en mer Baltique jusqu'à la fin de la guerre.
Ils furent des navires de combat efficaces. L'un de leur succès fut de couler le croiseur léger britannique HMS Charybdis (88) et le destroyer d'escorte HMS Limbourne le 23 octobre 1943.

La 4e flottille de torpilleur, comprenant les T22, 23, 24, 25 et 26, fit des tentatives de forcage de blocus dont les T25 et T26 furent perdus. Les T22, T30 et T32 sautèrent accidentellement dans un champ de mines allemand le 18 août 1943 dans le Golfe de Finlande. Le 29 avril 1944 le T24 torpilla le destroyer canadien NCSM Athabaskan (G07) au large du phare de l'Île Vierge et le T27 endommagé s'échoua près de Kerlouan.

Les unités[modifier | modifier le code]

N° de coque Quille Lancement Mis en service Sort
T 22 1940 1941 28 février 1942 coulé le 18 août 1944 sur mine en mer Baltique
T 23 août 1940 14 juin 1941 14 juin 1942 Transfert à la France L'Alsacien (détruit en 1955)
T 24 septembre 1940 13 septembre 1941 17 octobre 1942 coulé le 24 août 1944 par bombardement sur Bordeaux
T 25 novembre 1940 1 décembre 1941 12 décembre 1942 coulé le 28 décembre 1943 par HMS Glasgow (C21) et HMS Enterprise (D52) lors de l’Opération Stonewall (Golfe de Gascogne)
T 26 mai 1941 18 février 1942 27 février 1943 coulé le 28 décembre 1943 par HMS Glasgow (C21) et HMS Enterprise (D52) lors de l’Opération Stonewall (Golfe de Gascogne)
T 27 juillet 1941 20 août 1942 17 avril 1943 échoué dans l' Aber-Wrac'h et détruit par vedette-torpilleur britannique le 6 mai 1944.
T 28 septembre 1941 24 juin 1942 19 juin 1943 capturé par la France après le Débarquement de Normandie. Le Lorrain (détruit en 1959)
T 29 1942 16 janvier 1943 21 août 1943 coulé le 26 avril 1944 sur mines dans Golfe de Finlande
T 30 avril 1942 13 mars 1943 24 octobre 1943 coulé le 26 avril 1944 sur mines dans Golfe de Finlande
T 31 1942 22 mai 1943 5 février 1944 coulé le 20 juin 1944 par Vedette-torpilleur Union soviétique
T 32 octobre 1942 17 juillet 1943 8 mai 1944 coulé le 18 août 1944 sur mines dans Golfe de Finlande
T 33 janvier 1943 4 septembre 1943 15 juin 1944 Transfert à l' Union soviétique Primerniy (détruit en 1957)
T 34 mars 1943 23 octobre 1943 12 août 1944 coulé le 24 novembre 1944 sur mines au Cap Arkona
T 35 avril 1943 11 décembre 1943 7 octobre 1944 Transfert à la France pour servir de pièces détachées
T 36 juin 1943 5 février 1944 9 décembre 1944 coulé le 5 mai 1945 sur mines à Świnoujście

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]