Classe Sverdlov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Classe Sverdlov
Image illustrative de l'article Classe Sverdlov
Le Jdanov en 1983.
Projet 1134B
Caractéristiques techniques
Type croiseur
Longueur 210 m
Maître-bau 22 m
Tirant d'eau 7,50 m
Déplacement 16 000 tonnes
Port en lourd 17 500 tonnes (à pleine charge)
Propulsion Turbines 110 000 ch
Vitesse 30 nœuds
Caractéristiques militaires
Aéronefs hélicoptères uniquement sur les Jdanov et Senyavin
Histoire
A servi dans Pavillon de la marine soviétique Marine soviétique
Pavillon de la marine indonésienne Marine indonésienne
Commanditaire Drapeau de l’URSS Union soviétique
Période de
construction
1949-1955
Navires construits 14
Navires annulés 3
Navires préservés 1
Précédent classe Chapayev (en)

La classe Sverdlov est une classe de croiseurs construits par l'URSS entre 1949 et 1955.

Conception[modifier | modifier le code]

Les croiseurs de la classe Sverdlov sont les derniers croiseurs conventionnels construits par l'URSS. Ils étaient sensés venir combler le manque de gros bâtiments dans la marine russe à la fin des années 1940. Leur période de construction correspondant à la transition entre l'ère du canon et l'air du missile, les dernières unités de la classe reçurent un armement sensiblement modifié[1].

Armement[modifier | modifier le code]

L'armement de base est constitué de 12 canons de 152 mm en triple tourelle, de 12 canons de 100 mm également en triple tourelles et de 16 canons de 37 mm[1]. Sur le Djerzhinski, l'une des tourelles arrières est remplacée par un lanceur de missile mer-air S-75 Dvina, tandis que sur les Amiral Senyavin et Jdanov il faut attendre 1972 pour que la même tourelle soit remplacée par un lanceur 9K33 Osa[1].

Unités de la classe[modifier | modifier le code]

La construction de quatorze navires fut menée à bien, tandis que trois autres bâtiments furent annulés lors des réorganisations consécutives à l'arrivée au pouvoir de Nikita Khrouchtchev[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Hugh Lyon, Le multiguide en couleur des navires de combats d'aujourd'hui, Bruxelles, Elsevier,‎ 1980 (ISBN 2-8003-0027-2), p. 90-91

Sur les autres projets Wikimedia :