Classe Sonya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Classe Sonya
Image illustrative de l'article Classe Sonya
Le dragueur de mines BT-226-Kolomna de la marine russe en 1994.
Caractéristiques techniques
Type Dragueur de mines
Longueur 48,8 m
Maître-bau 8,8 m
Tirant d'eau 2,1 m
Déplacement 400 tonnes standard
450 à charge pleine
Propulsion 2 moteurs diesel
Vitesse 15 nœuds (28 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 2 canons de 30 mm
2 canons de 25 mm
Mines GKT, PEMT-2, ST-2
Rayon d’action 3 000 miles nautiques à 10 nœuds
Autres caractéristiques
Équipage 43
Histoire
A servi dans Pavillon de la marine soviétique Marine soviétique
Pavillon de la marine russe Marine russe
Pavillon de la marine ukrainienne Marine ukrainienne
Drapeau : Syrie Marine syrienne
Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan
Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Marine populaire vietnamienne
Pavillon de la marine bulgare Marine bulgare
Drapeau de Cuba Marine cubaine
Période de service 1971-
Navires construits 72

La classe Sonya est le code OTAN d'une famille de dragueurs de mines pour la Marine soviétique et ses alliées entre 1971 et 1991. Leurs désignations en Union soviétique étaient Projet 1265 Yakhont. Dérivés de la classe Vanya, les navires de cette classés sont dotés d'un sonar davantage opérationnel. Un total de 72 navires ont été construits aux chantiers navals de Vladivostok (Russie) et de Avangard (Tadjikistan). Un navire, le BT-730, a été perdu lors d'un accident en 1985 et un autre est rentré en collision avec le navire de surveillance suédois (HMS Orion) au large l'île de Gotland dans la mer Baltique en novembre 1985.

Pays utilisateurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]