Classe Sa'ar III

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
classe Sa'ar III
Image illustrative de l'article Classe Sa'ar III

Histoire
Commanditaire Naval Ensign of Israel.svg Marine israelienne
Caractéristiques techniques
Type Patrouilleur
Longueur 45 m
Maître-bau 7,62 m
Déplacement 190 t et 226 t a pleine charge
Propulsion 1 moteur diesel MTU
Vitesse 42 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement 1 canon de 76mm Oto Melera, de 6 missiles Gabriel et 4 missiles Harpon.
Aéronefs Aucun
Rayon d'action 1500 Miles à 19 nœuds ou 500 Miles à 30 nœuds
Autres caractéristiques
Électronique (Après refonte) leurres et brouilleurs anti-missiles, leurres torpilles.
Chantier naval Constructions mécaniques de Normandie (CMN).

Ces patrouilleurs représentent la 3e génération de navires lances missiles développés par la marine israélienne. Elles sont aussi connues sous le nom des vedettes de Cherbourg.

Historique[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Suivant une méthode ayant déjà fait ses preuves, ces vedettes furent construites à Cherbourg, sur des plans israéliens par les Constructions mécaniques de Normandie (CMN). En fait il s'agit de l'amélioration du design des Sa'ar II avec intégration de nouveaux systèmes d'armes et équipements et suppression du sonar et armement de lutte ASM. Ils furent les premiers navires à utiliser le missile antinavire Gabriel.

Six vedettes ont été construites par les chantiers navals de Cherbourg.

L'affaire des vedettes de Cherbourg[modifier | modifier le code]

Le 24 décembre 1969, alors que 5 des 6 vedettes étaient sous embargo français, (la première unité INS Saar ayant quitté Cherbourg avant l'embargo), un commando de la marine israélienne se faisant passer pour des matelots norvégiens, prirent possession des 5 navires et appareillèrent pour un périple de huit jours, le 31 décembre ces cinq navires arrivèrent en Israël.

La guerre du Kippour[modifier | modifier le code]

En 1973, lors de la guerre du Kippour, ces navires défirent la flotte syrienne lors de la bataille de Lattaquié puis la flotte égyptienne lors de la bataille de Damiette.

Armement[modifier | modifier le code]

À l'origine (1970), l'armement était composé d'un canon OTO Melera de 76mm situé à l'avant de la superstructure, de 6 Missiles Gabriel Mk II, et de deux mitrailleuses de 12,7mm.

Liste des navires[modifier | modifier le code]

  • INS Saar
  • INS Hamit
  • INS Herev
  • INS Hez
  • INS Sufa
  • INS Gash

Les cinq dernières étaient les vedettes de Cherbourg.

Autres pays utilisateurs[modifier | modifier le code]

Dans les années 1980, deux Sa'ar III furent vendues au Chili.

  • INS Hanit devint LM Iguigue
  • INS Hez devint LM Covadonga

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]