Classe Romeo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Silhouette d'un sous-marin de classe Romeo.

Le projet 633, mieux connue sous le code OTAN de classe Romeo (ou Roméo), est une classe de sous-marin soviétique à propulsion diesel/électrique de la fin des années 1950. Elle est basée sur l'Unterseeboot type XXI et est la suite de la classe Whiskey. Elle a cependant été rapidement rendue obsolète par l'arrivée de sous-marin à propulsion nucléaire. De plus leur moteur diesel bruyant les rendait facilement détectables aux sonars des sous-marins ennemis. 20 unités seront construites pour la Marine soviétique (sur 56 planifiées) et d'autres seront livrées à des pays alliés.

Pays utilisateurs[modifier | modifier le code]

[Quand ?]

Le sous-marin russe PZS-50 de classe Romeo dans la baie de Sébastopol en 2008.
Sous-marin de la Marine soviétique de classe Romeo, 1986.
  • Drapeau de l'Algérie Algérie : 2 unités (retirés du service)
  • Drapeau de la Bulgarie Bulgarie : 4 unités livrées par l'URSS (retirés du service)
  • Drapeau de la République populaire de Chine Chine : 84 Type 33 en service pendant la guerre froide (13 restent actuellement en service dans le cadre de missions d'entraînement).
  • Drapeau de la Corée du Nord Corée du Nord : 22 (importés de Chine). En 2014, des photographies de Kim Jong-un inspectant un sous-marin de classe Romeo sont publiées. Il a déclaré que « le comité central du Parti attache une grande importance aux unités sous-marines » tandis que la Corée du Sud a pointé les efforts évidents de Kim Jong-un pour prouver sa force maritime[1],[2],[3].
  • Drapeau de l'Égypte Égypte : 8 unités (3 sont toujours en service)
  • Syrie Syrie : 3 unités livrées par l'URSS (retirés du service)

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

  • Déplacement : 1 475 tonnes (surface), 1 830 tonnes (immersion)
  • Longueur : 76,6 mètres
  • Maître-bau : 6,7 mètres
  • Tirant d'eau : 5,2 mètres
  • Vitesse maximale : 15,2 nœuds (surface), 13 nœuds (immersion)
  • Équipage : 54 hommes (10 officiers)
  • Armement : 8 tubes lance-torpilles de 533 mm (21 pouces). Six situés à l'avant et deux à l'arrière. 14 torpilles anti-navires ou anti-sous-marins de 533 mm (Yu-4 ou Yu-1) ou 28 mines.

Dérivés de la classe[modifier | modifier le code]

La Chine a construit une variante locale, le Type 033 ou 33 (base sur laquelle seront construites d'autres variantes améliorées ou mises à niveau telles que le Type 033G, Type 033G1, ES5B, Type 035...) construits entre 1962 et 1984, grâce à la documentation de la classe Romeo fournie par l'URSS (les deux pays avaient signé un traité d'amitié, d'alliance et d'assistance mutuelle en 1950) dont certains exemplaires sont toujours utilisés dans le cadre d'entraînements.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) What a dive! Kim Jong Un tours rust-bucket sub, stuff.co.nz, 17 juin 2014
  2. Kim Jong-un inspecte ses sous-marins militaires, MSN Actualité, 16 juin 2014
  3. Kim Jong-un sur un « Romeo », Strategic Bureau, 19 juin 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :