Classe Narval (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres classes de navires du même nom, voir Classe Narval.
Classe Narval
Image illustrative de l'article Classe Narval (France)
L'Espadon dans l'ancienne base sous-marine de Saint-Nazaire.
Caractéristiques techniques
Type Sous-marin
Longueur 78,4 m
Maître-bau 7,8 m
Tirant d'eau 5,2 m
Déplacement Surface: 1 635 tonnes
En plongée: 1 910 tonnes
Propulsion Diesel-électrique
Puissance Diesel : 4 400 ch
Électrique : 5 000 ch
Vitesse Surface : 16 nœuds (23,3 km/h)
Plongée : 18 nœuds (30 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 8 tubes lance-torpilles de 550 mm
Rayon d’action 15 000 milles nautiques à 8 nœuds
Autres caractéristiques
Équipage 63 hommes
Histoire
Constructeurs Arsenal de Cherbourg (Cherbourg)
AC Augustin Normand (Le Havre)
AC de la Seine Maritime (Rouen)
A servi dans Pavillon de la marine française Marine nationale française
Période de service 1957 - 1992
Navires construits 6
Navires démolis 5
Navires préservés 1
Classe Daphné Suivant

La Classe Narval était une classe de sous-marins d'attaque à propulsion classique construits en France à la fin des années 1950 pour les forces sous-marines de la Marine nationale française.

Dessinée par l'ingénieur du génie maritime Gérard de Dinechin, cette classe s’inspira des sous-marins allemands du type XXI de la Seconde Guerre mondiale.

Sous-marins[modifier | modifier le code]

Nom (Pennant number) Chantier de construction Mise en service Désarmé
Narval (S631) Arsenal de Cherbourg 1er décembre 1957 1986
Marsouin (S632) Arsenal de Cherbourg 1er octobre 1957 1987
Dauphin (S633) Arsenal de Cherbourg 1er août 1958 1992
Requin (S634) Arsenal de Cherbourg 1er août 1958 1985
Espadon (S637) AC Augustin Normand 2 avril 1960 1985 – Navire-musée à Saint-Nazaire
Morse (S638) AC de la Seine Maritime 2 mai 1960 1986

Anecdote[modifier | modifier le code]

Escale de deux sous-marins d'escadre l'Espadon et le Dauphin de la classe Narval avec leur navire de soutien logistique le Rhône dans le port de La Pallice en juillet 1969. L'Espadon construit en 1955 et désarmé en 1985 est maintenant exposé à l'écomusée de Saint-Nazaire depuis 1987. En revanche, le "Dauphin" construit en 1953 et désarmé en 1992 a servi comme cible au large de Toulon. Le Rhône construit en 1962 a été désarmé en 1997.

Au cours de ses dernières années, le S633 Dauphin a été largement modifié pour être utilisé comme banc d'essai pour l'équipement et les capteurs à installer sur le sous-marin nucléaire lanceur d'engins de la classe Le Triomphant, à l'époque en conception. Quand enfin désarmé en 1992, il était le plus ancien sous-marin en service. Il a plus tard été utilisé comme navire cible au large de Toulon.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]