Classe La Melpomène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Classe La Melpomène
Caractéristiques techniques
Type Torpilleurs
Longueur 80,7 m
Maître-bau 7,96 m
Tirant d'eau 3 m
Déplacement 680 tonnes
Port en lourd 895 tonnes
Propulsion 2 hélices
2 turbines Parsons/Rateau-Bretagne,
4 chaudières Indret
Puissance 33 000 ch
Vitesse 34,5 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage Aucun
Armement 2 pièces de 100mm
4 mitrailleuses de 13,2 mm AA
2 TLT 550 mm (1x2)
8 grenades
1 torpille remorquée ASM
Autres caractéristiques
Équipage 105 hommes
Histoire
A servi dans Pavillon de la marine française Marine nationale française
Commanditaire Marine nationale française
Date début commande 1934
Période de
construction
1935-1938
Période de service 1936-1950

La classe La Melpomène est une classe de douze torpilleurs de la marine nationale française, entrés en service de 1936 à 1938.
C'est une des classes de navires les plus rapides de son époque, grâce à sa vitesse de pointe de 34,5 nœuds. Désignés à la construction sous l'appellation d'escorteurs, ils ont été reclassés torpilleurs légers dès leur mise en service.

Navires[modifier | modifier le code]

Navire Chantier Lancement Fin de service
La Melpomène Ateliers et chantiers de Bretagne, Nantes 12 novembre 1936 Vendu en 1950 puis ferraillé
La Pomone Arsenal de Lorient 6 décembre 1936 Vendu en 1952 puis ferraillé
La Flore Ateliers et chantiers de Bretagne, Nantes 17 novembre 1936 Vendu en 1950 puis ferraillé
L'Iphigénie Ateliers et Chantiers de la Loire, St Nazaire 21 novembre 1936 Coulé par le sous-marin grec Pipinos en septembre 1943
La Bayonnaise Ateliers et Chantiers Maritimes du Sud-Ouest, Bordeaux 7 avril 1938 Sabordé à Toulon le 27 novembre 1942
La Bombarde Ateliers et chantiers de Bretagne, Nantes 1er août 1938 Détruit par les Italiens à Piombino en 1943
L'Incomprise Ateliers et Chantiers de La Seyne, Toulon 12 mars 1938 Vendu en 1950 puis ferraillé
La Poursuivante Ateliers et Chantiers de La Seyne, Toulon 10 novembre 1937 Coulé par des bombardiers américains en novembre 1943
La Cordelière Ateliers et Chantiers Augustin-Normand, Le Havre 11 novembre 1937 Vendu en 1950 puis ferraillé
Branlebas Ateliers et Chantiers Augustin-Normand, Le Havre 10 mars 1938 Perdu corps et bien par fortune de mer, le 13 décembre 1940
Baliste Ateliers et Chantiers de France, Dunkerque 14 mai 1938 Sabordé à Toulon le 27 novembre 1942
Bouclier Ateliers et Chantiers Augustin-Normand, Le Havre 6 août 1938 Vendu en 1950 puis ferraillé

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]