Classe La Galissonnière (cuirassé)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la classe de cuirassés du XIXe siècle. Pour les autres classes La Galissonnière, voir classe La Galissonnière.
Classe La Galissonnière
Image illustrative de l'article Classe La Galissonnière (cuirassé)
Caractéristiques techniques
Type cuirassé
Longueur 78,64 m
Maître-bau 14,86 m
Tirant d'eau 7,37 m
Déplacement 4.585 tjb
Propulsion 1 machine à vapeur à triple expansion (4 chaudières)
voilure (environ 1.500 m² sur gréement trois-mâts)
Puissance 2.200 cv
Vitesse 12,7 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture = 150 mm
barbette = 120 mm
kiosque = 120 mm
Armement Principal :
4x1 canon de 240 mm(en batterie)
2x1 canon de 240 mm(en tourelle)
1x1 canon de 190 mm(M1870)
Secondaire :
6x1 canon de 140 mm(M1870)
Aéronefs non
Rayon d’action (330 tonnes de charbon)
Autres caractéristiques
Équipage 352
Histoire
Commanditaire Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale française
Période de service 1872 à 1903
Navires construits 3
Navires prévus 3
Navires démolis 3
Précédent Classe Alma (1867-68) Amiral Duperré (1879) Suivant

La classe La Galissonnière est une classe de trois cuirassés de type à batterie centrale et barbettes qui servirent dans la marine française de 1872 à 1903.

Conception[modifier | modifier le code]

Ils sont considérés comme des corvettes-cuirassés et servirent comme cuirassés de 2° classe.

Ils bénéficiaient encore de la double propulsion voile-vapeur.

Les unités de la classe[modifier | modifier le code]

Classe La Galissonnière
Nom Chantier naval Mise en chantier Lancement Mise en service Fin Photo
La Galissonnière Arsenal
Brest
22 juin 1868 7 mai 1872 1er janvier 1874 1er janvier 1894
La Galissoniere 1882.jpg
Triomphante Arsenal
Rochefort
5 août 1869 28 mars 1877 1er janvier 1879 1er janvier 1903 Triomphante.jpg
Victorieuse Arsenal
Toulon
5 août 1869 18 novembre 1875 1er janvier 1877 1er janvier 1900
Victorieuse.jpg

Histoire[modifier | modifier le code]

  • La Galissonnière [1] :

La corvette-cuirassé commença sa carrière par un tour du monde du 5 novembre 1874 au 19 mars 1877. La Galissonnière sur le navire-amiral de l'escadre du Pacifique en 1876.

De 1878 à 1880, elle fut transférée dans la division navale des Antilles, puis de 1881 à 1882 dans la division du Levant. elle participa à la prise de Sfax en juillet 1881.

En 1883, elle rejoignit la division navale de Chine.

Elle finit sa carrière au port de Diégo Suarez, de retour du Japon et rentra en France en 1886. Elle fut désarmée le 24 décembre 1894 à Cherbourg. Rayé des listes, Elle fut démolie en 1894.

  • Triomphante :

Elle suit la même trajectoire de début de carrière que La Galissonnière. En 1885, elle participe à la campagne des îles Pescadores, puis reste en mer du Japon. Elle participe au blocus du Siam en 1893.

En 1896 elle est rayée des listes et elle est démolie à Saïgon en 1903.

  • Victorieuse :

Elle sert dans le Pacifique puis en Chine. En 1884, Elle rejoint la division navale du Levant.

Condamnée en 1897, elle est renommée Sémiramis à Landévennec. Elle est démolie en 1904.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. site netmarine.net

sources :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]