Classe Koni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Koni.
Classe Koni
Image illustrative de l'article Classe Koni
Frégate classe Koni de la Marine nationale algérienne.
Projet 1159
Caractéristiques techniques
Type Frégate
Longueur 95 m
Maître-bau 12 m
Tirant d'eau 4.2 m
Port en lourd 1 900 tonnes à pleine charge
Propulsion CODAG 2 diesels
1 turbine gaz
Puissance 35 000 ch
Vitesse 27 nœuds
Autres caractéristiques
Équipage 110
Histoire
Constructeurs Chantiers navale de Zelenodolsk
A servi dans Naval Ensign of the Soviet Union.svg Marine soviétique
Marine yougoslave
Marine cubaine
Naval Ensign of Algeria.svg Marine algérienne
Marine libyenne
Période de
construction
1974 - 1988
Période de service 1976 - actuel
Navires construits 14

Le projet 1159 ou classe Koni (Code OTAN) est une classe de frégates polyvalentes d'origine soviétique n'embarquant pas de missiles mer-mer, ce qui constitue un handicap majeur.

Ce type de navire a été construit à 14 exemplaires entre 1975 et 1988 par le chantier naval de Zelenodolsk (Tatarstan), sur la Volga. Il est armé, entre autres, de roquettes anti-sous-marine RBU-6000.

Opérateurs[modifier | modifier le code]

La frégate libyenne Al Ghardabia de la classe Koni en 2005. Elle a été mise hors de combat durant la guerre civile libyenne de 2011 par l'aviation de l’OTAN.

Une seule frégate fut employée par la marine soviétique.
Les autres furent exportées à l'étranger : Algérie, Cuba, Libye, ex-Yougoslavie et République démocratique allemande.

Les bâtiments appartenant à la marine algérienne sont les Mourad Rais, Rais Kellich et Rais Korfou.

Sur les autres projets Wikimedia :