Classe Gowind

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gowind est une famille de corvettes à vocation littorale et de patrouilleur hauturier[1] (Offshore Patrol Vessel ou OPV) développée par DCNS [2] et destinée à des missions telles que surveillance et souveraineté, contre-piraterie, lutte ASM. La famille Gowind inclut des navires de 85 m à 100 m et d'un déplacement de 1 100 t à 2 400 t.

Versions[modifier | modifier le code]

  • L'Adroit, premier navire de cette classe a été construit sur fonds propres de la DCNS[2] et sa mise à flot a eu lieu le 18 mai 2011 et ses premiers essais en mer durant l'été 2011. Il sera mis à disposition pendant 3 ans de la marine nationale française permettant à la classe d'obtenir sa qualification « éprouvé en opérations » (sea proven)[2]. Long de 87 mètres [2], il a une autonomie de 8 000 miles et peut atteindre une vitesse de 21 nœuds [2]. Il peut accueillir un hélicoptère et des drones [2] et dispose à sa poupe de deux rampes de mises à l'eau de canots d'intervention. Il est mis en œuvre par un équipage de 30 hommes et peut accueillir 30 passagers[2] ;
  • Une dernière version, la plus lourde, jauge 2 400 t pour 107 mètres de long. Elle peut être armée de canons à partir de 57 mm. Cette version a été choisie par la marine royale malaisienne à hauteur de 6 exemplaires devant être livrés à partir de 2017 [3] et à 4 exemplaires par la marine égyptienne[4] .

Bâtiments de la classe Gowind[modifier | modifier le code]

Marine française[modifier | modifier le code]

no  Nom Mise sur cales Mise à l'eau Mise en service Désarmée Base navale Destination
P725 L'Adroit 2010 17 juin 2011 19 mars 2012 Toulon

Marine égyptienne[modifier | modifier le code]

Marine malaisienne[modifier | modifier le code]

no  Nom Mise sur cales Mise à l'eau Mise en service Désarmée Base navale Destination
2017

Navires comparables[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Certaines marines attribuent la dénomination de corvette aux patrouilleurs hauturiers.
  2. a, b, c, d, e, f et g "L'OPV Gowind bientôt à flot, p. 36, Marine & océans, n° 231, avril-mai-juin 2011.
  3. (en) Christina Mackenzie, « Malaysia Becomes First Export Customer for Gowind », sur aviationweek.com, Aviation Week & Space Technology,‎ 21 décembre 2011 (consulté le 27 décembre 2011)
  4. Michel Cabirol, « Armement : DCNS : les quatre corvettes en Egypte, c'est fait ! », sur La Tribune,‎ 10 juillet 2014 (consulté le 25 novembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]