Classe Explorer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Classe Explorer
Caractéristiques techniques
Type sous-marin
Longueur 54 m
Maître-bau 4,78 m
Tirant d'eau 3,4 m
Déplacement surface : 780 tonnes
plongée : 1.000 tonnes
Propulsion surface : 1 moteur diesel-électrique
immersion : turbines au peroxyde d'hydrogène
Vitesse surface : plongée : 25 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement aucun
Autres caractéristiques
Équipage 49
Histoire
Constructeurs Vickers-Armstrongs
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Commanditaire Royal Navy
Période de
construction
1956-1958
Période de service 1958-1968
Navires construits 2
Navires prévus 2
Navires démolis 2
Précédent Classe Amphion Classe Porpoise Suivant

Les deux sous-marins de classe Explorer sont des bateaux expérimentaux construits pour la Royal Navy afin de tester un système de propulsion basé sur l'emploi du peroxyde d'hydrogène pour atteindre une forte endurance et une grande vitesse.

Conception[modifier | modifier le code]

L'Allemagne avait commencé à expérimenter cette technologie des sous-marins anaérobies au début de la Seconde Guerre mondiale et avait construit quelques sous-marins. L'un d'eux, le U-Boat 1407 qui avait été sabordé à la fin de la guerre, a été récupéré et remis en service sous le nom de HMS Meteorite[1]
Deux unités ont été commandées en utilisant la coque de classe Porpoise.
Lorsque les USA développèrent le réacteur nucléaire, ce projet fut purement abandonné

Service[modifier | modifier le code]

Les sous-marins de classe Explorer[modifier | modifier le code]

  • HMS Explorer (S40) : lancé le 5 mars 1954, actif en 1958 et démoli en mars 1962
  • HMS Excalibur : lancé le 25 février 1955, actif en 1958 et démoli en 1968.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]