Classe E et F (destroyer)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres classes de navires du même nom, voir Classe E et Classe F.
Classe E et F
Image illustrative de l'article Classe E et F (destroyer)
profil de Classe E
Caractéristiques techniques
Type destroyer
Longueur 99,3 m
Maître-bau 10,13 m
Tirant d’eau 3,81 m
Déplacement 1.404 tonnes
Port en lourd 1.970
Propulsion 2 turbines à vapeur Parsons
3 chaudières
Puissance 36.000 ch
Vitesse 35,5 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement
  • 4x1 canon de 120 mm
  • 1 canon AA de 76 mm
  • 2x4 mitrailleuses Vickers de 12,7 mm
  • 2x4 tubes lance-torpilles de 530 mm
  • 20 mines sur 1 lanceur
Rayon d’action 6.350 milles nautiques à 15 noeuds
(471 tonnes de mazout)
Autres caractéristiques
Électronique sonar
Équipage 145
Histoire
Constructeurs divers
A servi dans Pavillon de la Royal Navy Royal Navy
Naval Ensign of Canada.svg Marine royale canadienne
marine grecque
Marine de guerre dominicaine
Commanditaire Royal Navy
Période de
construction
1932-1935
Période de service 1934-1956
Navires construits 18
Navires prévus 18
Navires perdus 10
Navires démolis 8
Précédent classe C et D classe G et H Suivant

La Classe E et F est un groupe de 18 destroyers de la Royal Navy commandé dans les années 1930.
Trois navires ont été transférés à la Marine royale canadienne entre 1943 et 1944.
Un navire a rejoint la Marine grecque en 1944 et un autre la Marine de guerre dominicaine en 1949.

Conception[modifier | modifier le code]

Les navires de cette classe sont une version allongée de ceux de la classe A de 1927 qui améliore leur endurance.
Les canons de 120 mm sont installés entre les deux cheminées, augmente leur armement.
Mais ils ne sont pas équipés comme dragueur de mines.

Une modernisation de temps de guerre est opérée dès 1940. Deux canons Oerlikon de 20 mm sont ajoutés à l'armement initial ainsi que 60 Grenades anti-sous-marines.

Service[modifier | modifier le code]

Ils ont servi durant la Seconde Guerre mondiale. Neuf ont été perdus durant les combats.

Les bâtiments[modifier | modifier le code]

Les destroyers du groupe E[modifier | modifier le code]

Pennant number Nom Lancement Service effectif Chantier naval Fin de carrière Photo
H23 HMS Echo -
Navarinon (1944)
William Denny and Brothers
Dumbarton
vendu pour démolition en 1956 le
H08 HMS Eclipse
William Denny and Brothers
Dumbarton
coulé le HMS Eclipse
H27 HMS Electra
Hawthorn Leslie and Company
Hebburn
coulé le HMS Electra.jpg
H10 HMS Encounter
Hawthorn Leslie and Company
Hebburn
coulé le HMS Encounter 1938 IWM FL 11382.jpg
H17 HMS Escapade
Scotts Shipbuilding and Engineering Company
Greenock
vendu pour démolition le HMS Escapade WWII IWM A 27765.jpg
H66 HMS Escort
Scotts Shipbuilding and Engineering Company
Greenock
coulé le HMS Escort (H66) IWM FL 008996.jpg
H15 HMS Esk
Swan Hunter
Wallsend
coulé le HMS Esk 1935 IWM FL 10196.jpg
H61 HMS Express -
HMCS Gatineau (1943)
Swan Hunter
Wallsend
démoli en 1955 le HMS Express.jpg
H02 HMS Exmouth
Base Navale
Portsmouth
coulé le

Les destroyers du groupe F[modifier | modifier le code]

Pennant number Nom Lancement Service effectif Chantier naval Fin de carrière Photo
H78 HMS Fame -
Generalisimo (1949)
Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
démoli en 1968 le HMS Fame 1942 IWM FL 13040.jpg
H67 HMS Fearless
Cammell Laird
Birkenhead
coulé le HMS Fearless (H67) IWM FL 013091.jpg
H79 HMS Firedrake
Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
torpillé le HMS Firedrake (H79).jpg
H68 HMS Foresight
Cammell Laird
Birkenhead
torpillé le HMS Foresight 1942 IWM FL 4062.jpg
H74 HMS Forester
J. Samuel White
Clydebank
vendu le HMS Forester 1942 IWM FL 9830.jpg
H70 HMS Fortune -
HMCS Saskatchewan (1943)
John Brown & Company
Cowes
HMS Fortune 1943 IWM FL 13249.jpg
H69 HMS Foxhound -
HMCS Qu'appelle (1944)
John Brown & Company
Cowes
décommissionné le HMS Foxhound 1942 IWM FL 13264.jpg
H76 HMS Fury
J. Samuel White
Clydebank
coulé le HMS Fury underway.jpg
H62 HMS Faulknor
Yarrow Shipbuilders
Scotstoun
vendu le HMS Faulknor WWII IWM FL 13079.jpg

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • John English, Amazon to Ivanhoe:British Standard Destroyers of the 1930s, Kendal, England, World Ship Society,‎ 1993 (ISBN 0-905617-64-9)
  • M. J. Whitley, Destroyers of World War 2, Annapolis, Maryland, Naval Institute Press,‎ 1988 (ISBN 0-87021-326-1)