Classe Duquesne (croiseur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres classes de navires du même nom, voir Classe Duquesne.
Classe Duquesne
Image illustrative de l'article Classe Duquesne (croiseur)
Schéma du Duquesne dans sa configuration de 1939
Caractéristiques techniques
Type Croiseur lourd
Longueur 191 m[1]
Maître-bau 19 m
Tirant d'eau 6,32 m
Déplacement 10 000 tonnes Washington
Port en lourd 12 200 tonnes
Puissance 120 000 ch
Vitesse 33,75 nœuds (62,51 km/h) aux essais
Caractéristiques militaires
Blindage Soute à munitions : 30 mm
Pont: 30 mm
Tourelles: 30 mm
Armement 4 × 2 canons de 203 mm (en)
8 canons de 75 mm AA
8 canons de 37 mm AA
4 × 2 mit. de 13,2 mm AA
2 × 3 TLT de 550 mm
Aéronefs 2 hydravions GL-812
puis 2 GL-832
puis 2 Loire 130
Rayon d’action 4 500 milles marins (8 300 km) à 15 nœuds (28 km/h)
Histoire
A servi dans Pavillon de la marine française Marine nationale française
Pavillon des forces navales françaises libres Forces navales françaises libres
Navires construits 2
Navires démolis 2
Précédent Classe Duguay-Trouin Classe Suffren Suivant

La classe Duquesne est la première classe de croiseurs lourds français construits rigoureusement selon les dispositions du traité de Washington de 1922. Ils sont de ce fait faiblement blindés mais ont une vitesse élevée (33 nœuds) et un compartimentage très serré. Ces deux croiseurs avec le cuirassé Lorraine, le croiseur Suffren, 3 torpilleurs et 1 sous-marin seront internés par les Britanniques à Alexandrie le 3 juillet 1940 et reprendront le combat au côté des Alliés en juillet 1943, rejoignant, à Dakar, les Forces Maritimes d'Afrique. Après avoir été modernisés, ils participeront à la Libération de la France.

Conception[modifier | modifier le code]

Navires de la classe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Robert Gardiner et Roger Chesneau, Conway's All the World's Fighting Ships (1922-1946),‎ 1980 [détail de l’édition]
  • (en) Anthony Preston, The World's Worst Warships, Conway Maritime Press,‎ 2002 (ISBN 0-85177-754-6)
  • (en) John Jordan, Duquesne and Tourville: The first French treaty cruisers, coll. « Warship 2005 »,‎ 2005 (ISBN 1-84486-003-5)
  • (en) M J Whitley, Cruisers of World War Two: An International Encyclopedia, Londres, Arms & Armour,‎ 1995 (ISBN 1-85409-225-1), p. 29-31

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]