Classe Circé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Circé.
Classe Circé
Caractéristiques techniques
Type Sous-marin
Longueur 64 m
Déplacement 615 tonnes en surface
776 tonnes en plongée
Propulsion 2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
2 arbres
Puissance 1 200 ch / 1 000 ch
Vitesse 14 nœuds en surface
7,5 nœuds en plongée
Caractéristiques militaires
Armement 7 TLT de 550 mm
1 canon de 75 mm
2 mitrailleuses de 8 mm
Rayon d’action 3 500 milles marins (6 500 km) à 7,5 nœuds (14 km/h)
Autres caractéristiques
Équipage 41
Histoire
A servi dans Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale française
Période de
construction
1925 - 1927
Période de service 1927 - 1940
Navires construits 4
Navires perdus 4

La classe Circé est une classe de sous-marins, sous-classe du type 600, construite pour la marine française peu avant la Seconde Guerre mondiale.

Conception[modifier | modifier le code]

Quatre sous-marins sont construits, suivant des plans de Schneider-Laubeuf. Ils sont commandés en 1925, et leur construction finira en 1927[1],[2].

Sous-marins de la classe[modifier | modifier le code]

  • La Circé est à Bizerte en juin 1940. Elle est saisie par les forces italiennes en 1942 et devient le FR117, qui sera sabordé en 1943.
  • La Calypso est à Bizerte en juin 1940. Elle est saisie par les forces italiennes en 1942, et sera endommagée par un bombardement allié en 1943.
  • La Thétis est à Toulon en 1940. Elle sera sabordée en 1942.
  • La Doris est coulée en mer du Nord en mai 1940 par le sous-marin Allemand U-9.

Notes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) E Bagnasco, Submarines of World War Two,‎ 1977 (ISBN 0 85368 331 X)
  • (en) Robert Gardiner et Roger Chesneau, Conway's All the World's Fighting Ships (1922-1946),‎ 1980 [détail de l’édition]

Voir aussi[modifier | modifier le code]