Classe Borodino (croiseur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres classes de navires du même nom, voir Classe Borodino.
Classe Borodino
Image illustrative de l'article Classe Borodino (croiseur)
Le Navarin en cours de construction à Pétrograd en 1916
Classe Izmail
Caractéristiques techniques
Type Croiseur de bataille
Longueur 221,9 mètres[1]
Maître-bau 30,5 mètres
Tirant d'eau 10,2 mètres
Déplacement 32 500 tonnes
Port en lourd 38 000 tonnes
Propulsion 25 chaudières
4 turbines directes
Puissance 68 000 ch
Vitesse 26,5 nœuds (49 km/h)
Autres caractéristiques
Équipage 1 250 hommes
Histoire
A servi dans Naval Ensign of Russia.svg Marine impériale de Russie
Période de
construction
1912 - 1917
Navires prévus 4
Navires annulés 4
Classe Kronshtadt Suivant

La classe Borodino ou classe Izmail est une classe de quatre croiseurs de bataille commandés par la marine impériale de Russie peu avant la Première Guerre mondiale. Prévus pour entrer en service dans la flotte de la Baltique, la construction des quatre navires commence en 1913. De nombreux délais retardent le lancement, qui intervient finalement entre 1915 et 1916. La Révolution russe interrompt l'armement des navires, et ceux-ci sont ensuite démolis.

Conception[modifier | modifier le code]

La classe Borodino est autorisée par le programme de 1912 afin d'être déployée dans la flotte de la Baltique. Les bases suivantes sont posées: quatre croiseurs de bataille d'une vitesse de 28 nœuds (52 km/h), armés de trois tourelles triples de canons de 9 à 14 pouces (356 mm). L'accroissement du calibre de la batterie principale est dû à des rumeurs faisant état des mêmes modifications côté allemand. En 1912 une quatrième tourelle est rajoutée, et la vitesse maximale des navires est réduite de 1,5 nœuds (3 km/h), comme pour ses équivalents allemands. À cette époque l'accent est mis sur la standardisation des silhouettes des navires, comme c'est le cas des unités de la classe Gangut. Ainsi, le flush deck de ces derniers est abandonné au profit d'un gaillard d'avant, favorisant une plus grande vitesse. Bien que conçus comme des croiseurs de bataille, les navires de la classe Borodino possèdent un meilleur blindage que ceux de la classe Gangut, mais celui-ci reste tout de même inférieur à celui de leurs homologues allemands de la même époque[1].

Navires prévus[modifier | modifier le code]

Nom D'après Chantier[2] Quille Lancement Mise en service Destin
Borodino Bataille de Borodino Chantier de l'Amirauté, Pétrograd 19 décembre 1913 1er juillet 1915 Construction suspendue en 1917 Démoli en 1923
Izmail Siège d'Izmail (en) Chantier de la Baltique, Pétrograd 27 juin 1915 Démoli en 1931
Kinburn Bataille de Kinburn (en) Chantier de la Baltique, Pétrograd 30 octobre 1915 Démoli en 1923
Navarin Bataille de Navarin Chantier de l'Amirauté, Pétrograd 9 novembre 1915

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Robert Gardiner et Randal Gray, Conway's All the World's Fighting Ships (1906-1921),‎ 1985 [détail de l’édition]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]