Classe America (paquebot)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Classe America
Image illustrative de l'article Classe America (paquebot)
L'Asia
Présentation
Noms America
Europa
Niagara
Canada
Asia
Africa
Type Paquebots transatlantiques
Histoire
Prévus 4 puis 6
Construits 6
Coulés 0
En service 0
Caractéristiques techniques
Longueur 76 5 (Classe America)
266 pieds (Sous-classe Asia) m
Largeur 11 6 pieds (Classe America)
40 pieds (Sous-classe Asia) m
Tonnage 1 850 GRT (Classe America)
2 250 GRT (Sous-classe Asia)
Propulsion machine à vapeur à 2 cylindres Napier et roues à aubes, roue à aubes
Puissance 1 400 CV
Vitesse 10 noeuds (19 km/h) (Classe America)
12 nœuds (Sous-classe Asia)
Autres caractéristiques
Chantier Clyde, Écosse (John & Charles Wood, Robert Steele & Co.)
Affréteur Cunard Line
Pavillon Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni

La classe America de paquebot est une classe de paquebots transatlantiques de la compagnie britannique Cunard Line mise en service au milieu du XIXe siècle sur la ligne transatlantique entre le Royaume-Uni et l'Amérique du Nord.

Elle est la seconde classe de paquebots de la compagnie, succédant à la classe Britannia et précédant la classe Arabia. Comme les autres, elle est subdivisée en une flotte principale originelle de 4 paquebots (l’America, l’Europa , le Niagara et le Canada) suivis d'une sous-classe de 2 sister-ships plus évolués (la sous-classe Asia avec l’Asia et l’Africa).

Trois de ses navires ont été les paquebots transatlantiques les plus rapides du monde, remportant le prestigieux Ruban bleu sur la route transatlantique entre Liverpool et Halifax : le RMS America et le RMS Europa en 1848, et le RMS Asia en 1850. Un autre navire, le RMS Canada remporta le record de traversée dans l'autre sens (ouest-est) en 1849.

Histoire[modifier | modifier le code]

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Paquebots[modifier | modifier le code]

Le quatuor original[modifier | modifier le code]

La sous-classe Asia[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Rosine Lagier, Il y a un siècle... les paquebots transatlantiques ; rêves et tragédies, éditions Ouest-France, Rennes, 2002
  • (en) Arnold Kludas, Record breakers of the North Atlantic, Blue Riband Liners 1838-1953, London, Chatham,‎ 1999
  • (en) Charles Robert Vernon Gibbs, Passenger Liners of the Western Ocean: A Record of Atlantic Steam and Motor Passenger Vessels from 1838 to the Present Day, John De Graff,‎ 1957

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]