Clara Rockmore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Clara Rockmore, née Clara Reisenberg le 9 mars 1911 à Vilnius en Lituanie, et décédée le 10 mai 1998 à New York aux États-Unis, est l'une des plus grandes virtuoses du thérémine.

Biographie[modifier | modifier le code]

À l'âge de 5 ans, Clara Rockmore étant déjà un prodige du violon entra au Conservatoire Rimski-Korsakov de Saint-Pétersbourg. Cependant, elle fut obligée d'arrêter à cause de problèmes d'os dus à une malnutrition.

Clara Rockmore possède plusieurs atouts qui lui permirent de jouer du thérémine avec tant de brio. Tout d'abord, sa formation classique qui lui apporta un avantage par rapport aux autres joueurs de thérémine. En effet, ceux-ci manquaient de connaissances musicales de base, y compris l'inventeur de cet instrument : Léon Theremine. Ensuite, son oreille absolue : très utile pour cet instrument qui peut générer une continuité de sons à n'importe quelle fréquence, c’est-à-dire les notes habituelles du système tonal harmonique, mais également toutes les notes qui peuvent se trouver entre deux demi-tons conventionnels. Enfin, son contrôle très rapide et très précis de ses mouvements pour cet instrument dont la proximité du corps (des mains) de l'instrumentiste détermine la hauteur et l'intensité (ou nuance) des sons, sans aucun contact physique. Clara Rockmore eut également l'avantage de travailler directement avec Léon Theremine dès les premiers jours du développement commercial de son instrument aux États-Unis. Elle lui soumit un grand nombre de suggestions et de propositions de modifications pour améliorer l'instrument, qu'il incorpora dans les versions plus tardives.

Clara Rockmore fut une virtuose inégalée de cet instrument dès les premières décennies de son utilisation. Contrairement à un grand nombre de musiciens qui utilisèrent cet instrument pour des bruitages effrayants ou des effets spéciaux sonores dans des films fantastiques ou de science-fiction, Clara Rockmore l'utilisa pour comme un instrument de musique classique. Sous son contrôle, le timbre du thérémine était proche de celui du violon, ou de la voix humaine.

Discographie[modifier | modifier le code]

Films et vidéos[modifier | modifier le code]

  • Theremin: An Electronic Odyssey, Steven M. Martin, 1995
  • Clara Rockmore: The Greatest Theremin Virtuosa, Robert Moog, 1998

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]