Clan Yūki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le clan Yūki (結城氏, -shi) est un clan japonais de samouraï composé de deux branches : Le Yūki Shimōsa et le Yūki Shirakawa. Descendant du célèbre kuge (noble de cour) Fujiwara no Hidesato, le clan se scinde durant les guerres de l'époque Nanboku-chō au XIVe siècle à l'occasion desquelles une branche supporte la cour impériale du sud tandis que l'autre soutient les prétendants du nord.

Comme beaucoup de clans de samurai, les Yūki ont écrit un ensemble de lois familiales appelé Yūki-shi Hatto (結城氏法度).

La branche Shirakawa est détruite par Toyotomi Hideyoshi à la fin du XVIe siècle mais la branche Shimōsa survit un peu plus longtemps comme daimyo du domaine de Yūki dans la province de Shimōsa. Au moyen de l'adoption, le clan est absorbé comme branche familiale dans le clan Tokugawa.

Membres notables du clan[modifier | modifier le code]

  • Oyama Tomomitsu (1168-1254) - vassal de Minamoto no Yoritomo et fondateur du domaine de Yūki
  • Tomohiro - fils de Tomomitsu
  • Munehiro (d. c. 1340)
  • Chikatomo (d. 1347)
  • Chikamitsu (d. 1336)
  • Akitomo (d. c. 1370)
  • Ujitomo (1398-1441)
  • Noritomo (1439-1462)
  • Masatomo (1477-1545)
  • Masakatsu (1504-1559)
  • Harutomo (1534-1616)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Frederic, Louis (2002). Japan Encyclopedia. Cambridge, Massachusetts: Harvard University Press.
  • Sansom, George (1961). "A History of Japan: 1334-1615." Stanford, California: Stanford University Press.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]