Clan Kuroda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tour d'angle du château de Kuroda, résidence du principal clan Kuroda durant la période Edo.

Le clan Kuroda (黒田氏, Kuroda-shi?) est un clan japonais qui devient important à l'époque Sengoku.

Origines[modifier | modifier le code]

Articles principaux : Époque de Kamakura et Époque de Muromachi.

Le clan Kuroda fait remonter ses origines dans la province de Tōtōmi.

Époque Sengoku[modifier | modifier le code]

Article principal : Époque Sengoku.

Au XVIe siècle, le clan Kuroda est situé dans la province de Harima. Sous la direction de Kuroda Yoshitaka, il sert le clan Oda et plus tard le clan Toyotomi. Yoshitaka sert spécifiquement comme tacticien de bataille, et est considéré l'égal de Takenaka Shigeharu, un autre tacticien de premier plan de l’époque. Pour ses services, Yoshitaka est nommé gouverneur du château de Nakatsu en 1587[1]. Yoshitaka est aussi un catholique dont le nom de baptême est « Don Simeon ».

Époque d'Edo[modifier | modifier le code]

Articles principaux : Ère Edo et Domaine de Fukuoka.
Kuroda Nagamasa à cheval

À la bataille de Sekigahara en 1600, l'armée de l'est d'Ieyasu défait l'armée de kl'ouest d'Ishida Mitsunari et Ieyasu devient la figure politique dominante du Japon. Kuroda Yoshitaka et son fils Nagamasa soutiennent Ieyasu au combat[1], et s'en trouvent récompensé par un transfert au domaine de Fukuoka estimé à 520 000 koku de terres[2].

Deux branches de la famille sont fondées en 1623. Le troisième fils de Kuroda Nagamasa, Nagaoki, fonde la première; Il reçoit 50 000 koku de terres qui deviendront le domaine d'Akizuki[3]. Le quatrième fils de Nagamasa, fonde la deuxième; Il reçoit à son tour 40 000 koku de terres qui deviendront le domaine de Tōren-ji[4].

Les forces du clan Kuroda de Fukuoka prennent part à la rébellion de Shimabara en 1638. 18 000 hommes sous le commandement de Kuroda Tadayuki aident au siege du château de Hara.

En 1784, deux écoles sont créées pour les enfants des samouraï du domaine de Fukuoka, Shūyū-kan et Kantō-kan. Des deux, Shūyū-kan existe toujours sous le nom Lycée préfectoral de Shūyū-kan.

Guerre de Boshin[modifier | modifier le code]

Article principal : Guerre de Boshin.

Durant la guerre de Boshin de 1868-69, le clan Kuroda soutient le gouvernement impérial. les troupes de Fukuoka prenne part aux batailles de Aizu et de Hakodate entre autres.

Ère Meiji et au-delà[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ère Meiji.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Andō Hideo 安藤英男. Shiden Kuroda Josui 史伝黒田如水. Tokyo: Nichibō Shuppansha, 1975.
  • Harada Tanemasa 原田種眞. Kuroda Josui 黒田如水. Tokyo: Benseisha 勉誠社, 1996.
  • Kaneko Kentarō 金子堅太郎. Kuroda Josui den 黒田如水伝. Tokyo: Bunken Shuppan 文献出版, 1976.
  • Motoyama Kazuki 本山一城. Jitsuroku Takenaka Hanbei to Kuroda Kanbei 実錄竹中半兵衛と黒田官兵衛. Tokyo: Murata Shoten 村田書店, 1988.
  • Yoshikawa, Eiji. (1989) Yoshikawa Eiji Rekishi Jidai Bunko (Eiji Yoshikawa's Historical Fiction), Vol. 44: Kuroda Yoshitaka (黒田如水). Tokyo: Kodansha. 10-(ISBN 4-0619-6577-8); 13-(ISBN 978-4-0619-6577-5)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]