Cléon Galoppe d'Onquaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre-Jean-Hyacinthe-Adonis Galoppe-Donquaire, né à Montdidier le 16 avril 1805, mort au Vésinet, le 9 janvier 1867, est un dramaturge, librettiste et poète connu sous le nom Cléon Galoppe d'Onquaire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père était marchand de drap à Montdidier. Après son engagement militaire dans la cavalerie à Saumur, il se lance dans une voie littéraire. Il est critique pour Le Corsaire et la Gazette des beaux-arts.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poèmes[modifier | modifier le code]

  • 1838 : Fumée
  • 1839 : Feuilles volantes
  • 1841 : Le Whist
  • 1842 : Mosaïque
  • 1844 : Le Siège de la Sorbonne
  • 1852 : À ma fille Sarah

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 1844 : Une Femme de quarante ans
  • 1846 : Jean de Bourgogne
  • 1849 : Comment les femmes se vengent
  • 1852 : L'Amour pris aux cheveux
  • 1852 : Le Château de Coëtaven
  • 1853 : Le Chêne et le Roseau
  • 1860 : Les Vertueux de province
  • 1865 : L'Eau de Jouvence

Livrets d'opérette et opéra-comique[modifier | modifier le code]

  • 1864 : Bredouille
  • 1864 : La Mort de Socrate
  • 1865 : La Bourse ou la vie