Civrieux-d'Azergues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Civrieux.
Civrieux-d'Azergues
Mairie de Civrieux-d'Azergues
Mairie de Civrieux-d'Azergues
Blason de Civrieux-d'Azergues
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Rhône
Arrondissement Lyon
Canton Limonest
Intercommunalité Communauté de communes Beaujolais-Pierres Dorées
Maire
Mandat
Marie-Pierre Teyssier
2014-2020
Code postal 69380
Code commune 69059
Démographie
Gentilé Sévériens
Population
municipale
1 484 hab. (2011)
Densité 296 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 51′ 32″ N 4° 42′ 50″ E / 45.8589, 4.713945° 51′ 32″ Nord 4° 42′ 50″ Est / 45.8589, 4.7139  
Altitude Min. 189 m – Max. 303 m
Superficie 5,02 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte administrative du Rhône
City locator 14.svg
Civrieux-d'Azergues

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte topographique du Rhône
City locator 14.svg
Civrieux-d'Azergues

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Civrieux-d'Azergues

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Civrieux-d'Azergues
Liens
Site web www.civrieuxdazergues.fr

Civrieux-d'Azergues est une commune française située dans le département du Rhône en région Rhône-Alpes.

Ses habitants s'appellent les Sévériennes et Sévériens.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se trouve à quelque 18 km au nord-ouest de Lyon.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Les ponts au début du XXe siècle

Le nom Civrieux provient du nom d'un légionnaire romain, Ceverrius, ayant reçu ces terres comme récompense à ses services lors de la conquête de la Gaule par les Romains.

Le nom proviendrait d'un Severius, d'où le terme « severiacus » (propriété de Sévère) qui sert d'étymologie à Sévériennes et Sévériens, nom des habitants de Civrieux[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2014 en cours Marie-Pierre Teyssier   Infographiste
2008 2014 Jean-Luc Torrequadra    
1995 2008 Marielle Sigalas    
1983 1995 Maurice Gilardon    
Les données manquantes sont à compléter.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

De 1994 à 2013, Civrieux d'Azergues fait partie de la communauté de communes des Monts d'Or-Azergues, puis Beaujolais-Pierres Dorées à partir de janvier 2014.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Du jumelage avec Corciano est née une action solidaire en direction de Klina au Kosovo.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 484 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
304 294 409 395 404 389 404 390 432
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
418 389 454 477 475 462 472 445 424
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
435 410 414 363 398 401 359 402 450
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
452 537 768 898 1 099 1 299 1 396 1 409 1 484
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Enseignement[modifier | modifier le code]

Civrieux-d'Azergues possède l'école publique Maurice Gilardon et l'école privée Notre-Dame de Lourdes, qui comprend également un collège.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Un festival de bandes dessinées faites des bulles en Azergues, basé sur des auteurs locaux (Berik, Chantelouve) a été créé en 2012.

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

De nombreux clubs sportifs sont présents sur cette commune. Le tennis (TCS), le handball, le futsal (FSCA), le tennis de table (CATT), la danse et le fitness (BBCC), le sport automobile (Team synchros), la chasse, la pêche et les boules. Le groupement sportif de Civrieux (GSC) est chargé de promouvoir le sport sur la commune et la réglementation de la salle des sports.

Cadre de vie[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Récemment[Quand ?], les règles de l'urbanisme ont été modifiées avec le passage au plan local d'urbanisme, afin de densifier le Bourg. Le coefficient d'occupation des sols a été relevé, et la référence à une surface minimale pour les parcelles a été abandonnée[4].

Monuments[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Selon le site Internet de la commune.
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  4. « Le fossé se creuse entre Lyon et la deuxième couronne », Lyon Pôle Immo, 6 mai 2011