Ciudad Deportiva de Paterna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ciudad Deportiva de Paterna
{{#if:
Généralités
Adresse Carretera Mas Camarena S/N CP 46980 Paterna
Communauté valencienne, Drapeau de l'Espagne Espagne
Coordonnées 39° 32′ 33″ N 0° 27′ 20″ O / 39.5425, -0.45555639° 32′ 33″ Nord 0° 27′ 20″ Ouest / 39.5425, -0.455556  
Construction et ouverture
Ouverture 19 février 1992
Utilisation
Clubs résidents Valence CF
Propriétaire Valence CF
Administration Valence CF
Équipement
Surface 180 000 m²
Capacité 3 000

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Ciudad Deportiva de Paterna

Géolocalisation sur la carte : Communauté valencienne

(Voir situation sur carte : Communauté valencienne)
Ciudad Deportiva de Paterna

La Ciudad Deportiva de Paterna est le terrain d'entraînement du Valence CF en première division espagnole. Localisé dans la commune de Paterna, près de Valence, il a été inauguré en 1992. C'est aussi le stade de la filiale jeune du club où y jouent le Valencia CF Mestalla devant 3 000 spectateurs.

La Ciudad Deportiva s'étend à travers un secteur de 180 000 mètres carrés. C'est non seulement l'école et la résidence pour les futurs footballeurs du club de Valence, mais aussi un centre de réadaptation moderne.

Les locaux comprennent des pièces pour les physiothérapeutes, un jacuzzi, un sauna et une piscine. Il y a également une grande salle de gymnastique, avec des machines différentes et modernes utilisées pour la préparation physique des footballeurs.

Au rez-de-chaussée, le bâtiment principal a dix chambres pour loger les footballeurs, et également une salle de séjour ainsi qu'une salle à manger. L'entraîneur peut regarder des vidéos pour analyser son équipe et étudier leurs équipes rivales dans un local audiovisuel. Les vestiaires, loges et toilettes, pour la première et deuxième équipe sont au rez-de-chaussée.

Les joueurs issus de ce centre de formation sont appelés "los canteranos". C'est notamment les cas de Paco Alcácer, Juan Bernat, Vicente Guaita, David Silva, Pablo Hernández, Raúl Albiol et surtout, David Albelda.