Citroën Xsara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Citroën Xsara
Citroën Xsara
Citroën Xsara phase II Berline

Marque Drapeau : France Citroën
Années de production Phase 1 : 1997 — 2000
Phase 2 : 2001 — 2003
Phase 3 : 2003 — 2006
Classe Compacte
Usine(s) d’assemblage Drapeau de l'Espagne Vigo
Drapeau de la France Rennes
Drapeau de l'Espagne Madrid
Drapeau de la République populaire de Chine Wuhan
Drapeau de l'Égypte Le Caire
Drapeau de l'Uruguay Montevideo
Moteur et transmission
Énergie Essence / Diesel
Moteur(s) Essence
1.4 75 ch
1.6i 90 /16s 110 ch
1.8i 90/102/16s 112 ch
2.0 16s 137/167ch
Diesel
1.9 D 67/70/75ch
turbo D 90 ch 2.0 HDi 90 ch 2.0 HDi 110
Position du moteur Avant
Puissance maximale 70 à 167 ch
Transmission Traction
Boîte de vitesses Manuelle 5 rapports
Automatique 4 rapports
Poids et performances
Poids à vide De 1 116 à 1296 kg
Vitesse maximale de 162 à 221 km/h
Émission de CO2 De 138 à 215[1] g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 3 portes, 5 places
Berline 5 portes, 5 places
Break
Monospace
Châssis Citroën Elysée
Peugeot 306
Citroën Berlingo
Peugeot Partner
Citroën ZX
Citroën Xsara
Dimensions
Longueur Berline : 4 188 mm
Break : 4 370 mm
Largeur 1 705 mm
Hauteur Berline : 1 405 mm
Break : 1 420 mm
Empattement 2 540 mm
Volume du coffre Berline : 408 dm³
Break : 517 dm3
Chronologie des modèles
Précédent Citroën ZX Citroën C4 Suivant

La Citroën Xsara est un modèle d'automobile de la gamme moyenne produite à partir d'août 1997.

Remplaçante de la Citroën ZX et reprenant la plate-forme de celle-ci. Ses moteurs essence vont de 1 360 cm³ à 1 998 cm³ (pour le modèle VTS 167 ch) et les diesels de 1.9 D (162 km/h et 0 à 100 km/h en 15 secondes) à 1.9 TD (180 km/h et 0 à 100 km/h en 12,3 secondes) et plus tard du 1.4 HDi au 2.0 HDi.

Jugée par la presse comme étant une voiture au confort maximal, dont les suspensions étaient souples sur les premiers modèles (sauf sur la sportive Xsara VTS 167 ch et 137). Modifications en 1998 des réglages châssis pour régler ses problèmes de tenue de route (instabilité du train arrière).

Son dérivé monospace, la Xsara Picasso, est l'un des plus vastes monospaces moyens ; grande habitabilité, position de conduite, grande largeur et vaste coffre, proche d'une berline.

La Xsara a été remplacée par la Citroën C4 fin 2004 ; la version break fut produite jusqu'en 2006. Elle a été produite à Rennes et à Madrid.

Histoire[modifier | modifier le code]

Citroën Xsara Phase II Berline
  • Janvier 1998 : commercialisation de la Xsara 3 portes
  • Septembre 2000 : Xsara phase II : nouveau capot, feux arrière et coffre.
  • À partir d'octobre 2000, la face avant a été modifiée avec des projecteurs plus grands et une nouvelle calandre avec de grands chevrons, le tout donnant un aspect plus massif, un hayon amélioré au niveau de la commande d'ouverture (dure et peu pratique sur l'ancien modèle) et elle a reçu les commodos de la Citroën C5. Sa suspension a été affermie, sa présentation a été également simplifiée avec des contreportes en plastiques durs en remplacement des plastiques moussés des premiers modèles.
  • Février 2003 : Restylage : nouveaux boucliers avant incorporant les antibrouillards.
  • 2004 : arrêt de la production des Xsara 3 et 5 portes.
  • 2006 : arrêt de la production des Xsara break.

Carrosseries[modifier | modifier le code]

Xsara coupé[modifier | modifier le code]

En janvier 1998 a été lancée une version à 3 portes de la berline Xsara. Celle-ci était dénommée Xsara coupé par Citroën. Cette version à 3 portes a été dotée de motorisations essence et diesel placides ainsi que de versions essences à vocation sportive.

Le modèle 3 portes le plus connu est la version VTS, qui fit partie, pendant ses années de production, des sportives les plus en vues de son segment. Muni d'un essieu arrière auto-directionnel, la base de ses trains roulants était identique à ses sœurs, la Citroën ZX 16v et la Peugeot 306 S16. Utilisé comme un atout dans la plupart des cas grâce à une tenue de route précise, cet essieu très particulier peut néanmoins surprendre le conducteur lors de changements brutaux de direction mais aussi sur route grasse. Le moteur de 1 997 cm³ (bloc en aluminium issu de la Peugeot 206 S16, de la famille EW) offrait, soit 137 ch pour la version VTS de base ou, 167 ch en 1 998 cm³ (bloc en fonte de la famille XU)) pour la version la plus musclée des Xsara. Le bloc étant un peu creux en dessous de 4 000 tr/min, il se déchaînait au-delà afin d'offrir 200 Nm de couple à 5 500 tr/min et les 167 ch à 6 500 tr/min (le rupteur, quant à lui, est situé aux alentours de 7 250 tr/min). La vitesse maximale enregistrée pour la version 167 est de l'ordre de 227 km/h.

Xsara break[modifier | modifier le code]

Motorisations[modifier | modifier le code]

Phase I[modifier | modifier le code]

Moteur Cylindrée Puissance Couple maxi Vitesse maxi 0 à 100 km/h Consommation mixte Émissions de CO2 Disponibilité
Essence
1.4 8v PSA TU3 (JP) 1 361 cm3 75 ch (55 kW) 111 Nm 172 km/h 13 s 8 l/100 km 159 g/km 1997 – 2005
1.6 8v PSA TU5 (JP/L3) 1 587 cm3 90 ch (66 kW) 136 Nm 178 km/h s l/100 km g/km 1999 – 2000
1.8 8v PSA XU7 (JB) 1 761 cm3 90 ch (66 kW) 147 Nm 183 km/h 12,1 s 9,1 l/100 km g/km 1998 – 2001
1.8 8v PSA XU7 (JP) 1 761 cm3 102 ch (76 kW) 153 Nm s l/100 km g/km 1997 – 1999
1.8 16v PSA XU7 (JP4) 1 761 cm3 112 ch (82 kW) 155 Nm 203 km/h 10,4 s 9,2 l/100 km g/km 1997 – 2000
2.0 16v PSA XU10 (J4RS) 1 998 cm3 135 ch (120 kW) 184 Nm 205 km/h 9,1 s 9,9 l/100 km 215 g/km 1997 - 2001
2.0 16v PSA XU10 (J4RS) 1 998 cm3 165 ch (120 kW) 193 Nm 224 km/h 7,8 s 9,9 l/100 km 215 g/km 1997 - 2005
Diesel
1.9 PSA XUD9 (A) 1 905 cm3 67 ch (50 kW) Nm s l/100 km g/km 1997 – 1999
1.9 PSA DW8 1 868 cm3 70 ch (51 kW) Nm s l/100 km g/km 1999 – 2001
1.9 PSA XUD9 (B) 1 905 cm3 75 ch (55 kW) Nm s l/100 km g/km 1998 – 1999
1.9 PSA XUD9 (TE) 1 905 cm3 90 ch (66 kW) Nm s l/100 km g/km 1997 – 1999
2.0 PSA DW10 (TD) - M5 1 997 cm3 90 ch (66 kW) 215 Nm 175 km/h 12,1 s 7 l/100 km 135 g/km déc 1998 – avril 2001

Motorisations pendant la phase II[modifier | modifier le code]

Moteur Cylindrée Puissance Couple maxi Vitesse maxi 0 à 100 km/h Consommation mixte Émissions de CO2 Disponibilité
Essence
1.4 8v SOHC PSA TU3 (JP4) 1 361 cm3 75 ch (55 kW) 120 Nm 172 km/h 14,8 s 6,7 l/100 km 159 g/km 1998 – 2004
1.6 8v SOHC PSA TU5 (JP4) 1 587 cm3 95 ch ( kW) 135 Nm km/h s l/100 km g/km 2001 – ?
1.6 16v DOHC PSA TU5 (JP4) 1 587 cm3 110 ch (81 kW) 147 Nm 195 km/h 11 s 6,9 l/100 km 160 g/km 2000 – 2006
1.8 16v DOHC PSA EW7 (J4) 1 749 cm3 115 ch 2001 – 2004
2.0 16v DOHC PSA XU10 (J4RS) 1 998 cm3 167 ch (122 kW) 200 Nm 221 km/h 7,8 s 9,9 l/100 km g/km – 2002
2.0 16v DOHC PSA EW10 (JP4) 1 997 cm3 137 ch (101 kW) 193 Nm 210 km/h 9,2 s 7,8 l/100 km g/km 2001 – 2004
Diesel
1.4 HDi PSA DW4 (TD) 1 398 cm3 70 ch (52 kW) 160 Nm 164 km/h 16,7 s 4,5 l/100 km g/km 2003 –2004
1.9 PSA DW8 1 868 cm3 70 ch (51 kW) Nm s l/100 km g/km 2001 – 2002
1.9 PSA DW8 (B) 1 868 cm3 70 ch (53 kW) Nm 162 km/h 18 s 6,2 l/100 km g/km 2001 – 2003
2.0 HDi PSA DW10 (TD) 1 997 cm3 90 ch (66 kW) 205 Nm 180 km/h 13,2 s 5,4 l/100 km 141 g/km 2001 – 2006
2.0 HDi PSA DW10 (TED) 1 997 cm3 110 ch (80 kW) 250 Nm 193 km/h 11,5 s 5,2 l/100 km 138 g/km 2001 – 2004

Citroën AutoPC[modifier | modifier le code]

Citroën développa pour la Xsara, conjointement avec Microsoft, le premier système automobile capable de dialoguer en temps réel avec le conducteur ; l'AutoPC. Équipé de la radio / lecteur CD (6 CD) / GPS / téléphone / messagerie (SMS, courriel), celui-ci pouvait s'actionner grâce à la voix du conducteur enregistrée auparavant (45 intonations enregistrables), afin de ne pas perturber ce dernier dans la conduite de son véhicule. Le système est tout simplement un PC certifié ISO fonctionnant sous le Système d'exploitation Microsoft Windows CE.

Seulement 500 exemplaires - toutes versions de Xsara confondues entre Exclusive et VTS - seront commercialisées, facilement reconnaissables au logo WINDOWS CE sur fond blanc, situé sur les flancs du véhicule.

La Xsara en compétition[modifier | modifier le code]

Citroën Xsara Kit Car[modifier | modifier le code]

Xsara Kit Car au rallye Villa de Llanes 1998 (Jesús Puras)

En 1998, suite à son retrait des rallye-raids, Citroën Sport décide de revenir officiellement en rallye et conçoit pour cela la Xsara Kit Car[2]. Équipée d'un moteur de 2 L développant 300 ch à plus de 8 000 tr/min, cette voiture débute dans le championnat de France des rallyes 1998. À son volant, Philippe Bugalski remporte les titres pilotes 1998 et 1999, et Sébastien Loeb le titre pilote 2001. Outre le championnat de France, la Xsara Kit Car a également permis à Citroën de remporter ses deux premières victoires en championnat du monde des rallyes aux rallyes de Catalogne et de Corse en 1999, ce qui constitue toujours à l'heure actuelle, la dernière victoire d'une voiture à deux roues motrices en championnat du monde. Citroën a également remporté grâce à elle le titre constructeur en championnat d'Europe des rallyes en 2000, avec Bruno Thiry terminant vice-champion d'Europe cette année-là.

Citroën Xsara WRC[modifier | modifier le code]

Xsara WRC au rallye de Chypre 2006 (Xavier Pons)

Aux mains de Sébastien Loeb et ses coéquipiers, une version WRC a été alignée dans le championnat du monde des rallyes, sous la responsabilité de Guy Fréquelin. Cette version, comme toutes les WRC, est dotée d'un moteur de 2 L turbo de 335 ch, son partenaire pneumatique est Michelin, elle pèse 1 230 kg et a un empattement de 2 555 mm.

L'auto débute en fait en championnat de France des rallyes en 2000 sous le nom de Xsara T4 avant de découvrir le mondial l'année suivante, pointant notamment en tête de la première manche mondiale avant de connaître un problème mécanique. Elle remportera sa première victoire en championnat du monde au Tour de Corse 2001. La Xsara sera alignée en saison complète à partir de 2003, permettant à Citroën de remporter cette année-là son premier titre constructeur. Sébastien Loeb réalisera le doublé aux deux championnats pour Citroën dès 2004.

Avec le retrait provisoire annoncé de Citroën du championnat du monde des rallyes pour la saison 2006, les Xsara sont alors alignées par l'équipe Kronos Racing, avec le soutien de Citroën Sport, ayant pour pilotes Sébastien Loeb, Xevi Pons et Daniel Sordo, ainsi que Colin McRae sur une manche. Loeb remporte cette année-là huit nouvelles victoires et son troisième titre de champion du monde pilote au volant de la Xsara WRC, le dernier titre acquis par une Xsara. Le constructeur au chevron reviendra officiellement en WRC pour la saison 2007 avec la Citroën C4 WRC. Les Xsara WRC continueront à être alignées à plein temps en 2007 par l'équipe Kronos Racing pour divers pilotes privés, terminant notamment 2e du rallye d'Allemagne avec François Duval. En 2009, le champion du monde des rallyes 2003 Petter Solberg, sans volant depuis le retrait de Subaru, décide de monter sa propre équipe et d'utiliser une Citroën Xsara WRC[3]. Il termine notamment 3e du rallye de Chypre, au volant de cette voiture âgée de trois ans.

En championnat du monde, la Xsara WRC a remporté au total 32 victoires[4]. Ses performances alliés à une grande fiabilité (107 rallyes terminés sur 138 départs pour l'équipe Citroën Sport, et seulement treize abandons sur problèmes mécaniques) ont permis à Citroën de remporter :

  • en 2003 : le championnat du monde des constructeurs;
  • en 2004 : les championnats du monde des constructeurs, des pilotes (Sébastien Loeb), et des copilotes (Daniel Elena);
  • en 2005 : les championnats du monde des constructeurs, des pilotes (Sébastien Loeb), et des copilotes (Daniel Elena);
  • en 2006 : les championnats du monde des pilotes (Sébastien Loeb) et des copilotes (Daniel Elena);

Plusieurs pilotes ont remporté des victoires à son volant : Jesus Puras (1 victoire), Carlos Sainz (2 victoires), François Duval (1 victoire) et Sébastien Loeb (28 victoires).

Bilan des Xsara Citroën Sport en WRC
Saisons Rallyes Départs Terminés Abandons Erreurs Pannes Podiums Victoires
2001 4 9 4 5 3 2 2 1
2002 8 19 10 9 3 6 4 1
2003 14 46 38 8 5 3 13 4
2004 16 31 28 3 2 1 20 7
2005 16 32 26 6 4 2 18 11
Totaux 58 137 106 31 17 14 57 24

Erreurs : abandons imputables à l'équipe (sorties de route, erreurs de navigation, etc.)
Pannes : abandons dus à des causes mécaniques

Autres Titres (2):

  • Championnat de France des rallyes: 2000 (Philippe Bugalski);
  • Championnat d'Espagne des rallyes: 2002 (Jesús Puras);
    • 3e du championnat d'Espagne des rallyes, en 2001 (J. Puras);

Victoires:

  • WRC (24): Corse 2001 et 2005, Allemagne 2002, Monte-Carlo 2003, 2004 et 2005, Allemagne 2003, 2004 et 2005, SanRemo 2003, Suède 2004, Chypre 2004 et 2005, Turquie 2003, 2004 et 2005, Argentine 2004 et 2005, Australie 2004 et 2005, Nouvelle-Zélande 2005, Sardaigne 2005, Acropole 2005, Catalogne 2005;
  • ERC (1): Îles Canaries 2002;
  • France (asphalte) (7): Charbonnières 2000, Touquet 2000, Alsacce-Vosges 2000, Limousin 2000, Rouergue 2000, Mont-Blanc 2000, Cévennes 2000;
  • Espagne (Asphalte) (9): Costa Blanca 2001, Îles Canaries 2002, Santander 2002, Llanes 2002, Ourense 2002, Avilés 2002, Rías Baixas 2002, Costa del Sol 2002, Madrid 2002;
  • Espagne (terre) (1): Saragosse 2001.

La voiture est aussi engagée en rallycross en France, et a remporté le Championnat de France à six reprises, en 2000, 2003 et 2004 avec le pilote Laurent Terroitin, en 2005 avec Olivier Anne, en 2009 avec Marc Laboulle, et en 2010 avec Davy Jeanney.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]