Citroën Saxo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Citroën Saxo
Citroën Saxo
Citroën Saxo Phase 1 - 3 portes

Marque Drapeau : France Citroën
Années de production Phase 1 : 1996 — 1997
Phase 2 : 1997 — 1999
Phase 3 : 1999 — 2003
Classe Citadine
Usine(s) d’assemblage Drapeau de la France Aulnay-sous-Bois
Drapeau du Portugal Mangualde
Moteur et transmission
Énergie essence ou gazole
Moteur(s) Essence :
1.0 50 ch
1.1 60 ch
1.4 75 ch
1.6 90/100/120 ch

Diesel :
1.5 58[1]ch

Électrique :
20 kW de 1 600 tr/min à 5 500 tr/min[2]
Position du moteur Avant
Cylindrée De 954 à 1 587 cm3
Couple maximal De 73 à 147 Nm
Transmission Traction
Boîte de vitesses Manuelle 5 rapports
Automatique 3 rapports
Poids et performances
Poids à vide De 805 à 1 060 kg
Vitesse maximale de 149 à 205 km/h
Consommation mixte De 5,1 à 7,9 L/100 km
Émission de CO2 De 138 à 201[3] g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 3 ou 5 portes
Châssis Caisse de Peugeot 106 sauf capot, ailes AV , phares et feux AR
Suspensions AV Mac Ferson, AR bras tirés barres de torsion latérales
Freins Disques à L'AV et tambours AR
Dimensions
Longueur 3 720 mm
Largeur 1 600 mm
Hauteur 1 360 mm
Empattement 2 385 mm
Chronologie des modèles
Précédent Citroën AX Citroën C1 I
Citroën C2
Suivant

La Citroën Saxo est un modèle d'automobile du segment B produit par le constructeur automobile français Citroën.

Elle a été produite sur le site d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et dans l'usine située à Mangualde au Portugal en version 3 et 5 portes

Pour réduire les coûts de fabrication et sortir rapidement un nouveau modèle, Jacques Calvet décide d'employer un maximun de pièces du groupe PSA et surtout venant de la Peugeot 106.

Phase I (1996 — 1997)[modifier | modifier le code]

Citroën Saxo Phase I 3 portes

Elle est présentée pour la première fois en 1996 au Salon de Genève. La Saxo étonne le public de Citroën qui n'y voit qu'une Peugeot 106 restylée et rebadgée. Les premiers exemplaires seront distribués en février 1996 et elle ne sera alors disponible qu'en 3 portes. Il faudra aussi attendre le mois de mai pour voir apparaître les premières Saxo équipées d'un diesel puis la Saxo VTR équipée du 1.6 8S de 90 ch. En juillet, les modèles 5 portes deviennent disponibles et la version VTS à caractère sportif, équipé d'un moteur 1,6 litre 16 soupapes de 120 ch fait son apparition.

Phase II (1998 — 1999)[modifier | modifier le code]

Citroën Saxo Phase II 3 portes
Citroën Saxo Phase II 3 portes

En décembre 1997, la Saxo est légèrement restylée : calandre nouvelle, plus ouverte que l'ancienne pour répondre à un problème de refroidissement du moteur, modifications de l'apparence des feux arrière, avec la partie supérieure plus claire. La version "Exclusive", le haut de gamme chez Citroën, est ajoutée. Ce restylage permet de mieux différencier la Saxo de la Peugeot 106.

Phase III (2000 — 2003)[modifier | modifier le code]

Citroën Saxo Phase III 3 portes

Mais c'est en septembre 1999 qu'interviennent les modifications qui vont lui changer radicalement la face. Les projecteurs qui rappelaient ceux de l'AX sont abandonnés au profit de ceux en forme d'amande que l'on redécouvrira quelques mois plus tard sur la Xsara phase 2. Le capot intègre désormais deux nervures ainsi que la nouvelle calandre. Les ailes sont modifiées pour aller avec le nouveau capot. Les feux arrière deviennent rouge et blanc (gris auparavant). Puis 2002 voit l'apparition de celle qui sonnera le glas de la Saxo : la C3. Et en juin 2003 la fabrication de la Saxo est arrêtée et est vendue jusqu'à épuisement des stocks.

Le diesel est un 1,5 litre de 58 ch qui consomme peu pour l'époque 5 l/100 km en moyenne. Une version de base 1.0 de 50 ch jusqu'en 2000 est aussi au catalogue. Très dépouillée (moquette, allume cigare, vitres teintées et vitres arrière entrouvrables sur 3 portes), elle est moins homogène que les autres modèles de la gamme équipés des moteurs 1.1, 1.4 et 1.6.

La version sportive (VTS 16S) développe une puissance de 120 ch. Il existe plus exactement une finition typée sportive nommée VTS, cette version étant disponible en 3 motorisations essence :

  • 1.4 8 soupapes de 75 ch
  • 1.6 8 soupapes de 90 ch passé à 100 ch à partir du 1er janvier 2001
  • 1.6 16 soupapes de 120 ch.

La 1.1i existe, en option (1 500 €), en motorisation bicarburation Essence+GPL. Quant à la transmission automatique, elle fut proposée en option d'abord sur les versions VSX 1.6 8 soupapes puis en option sur les versions 1.4.



Fiche technique et performances[modifier | modifier le code]

MOTORISATIONS
ESSENCE
1.0i 1.1i 1.4i 1.4iA 1.6i 1.6iA 1.6i 1.6i 16V
Type 4 cylindres en ligne, 8 soupapes, transversal 4 cylindres en ligne 16s transversal
Cylindrée (cm³) 954 1 124 1 360 1 587
Puissance maxi. (ch. - tr/min) 45 à 6 000 60 à 6 200 75 à 5 500 90 à 5 600 100 à 5 700 120 à 6 600
Couple maxi. (Nm - tr/min) 73 à 3 700 89 à 3 800 113 à 3 400 137 à 3 000 147 à 5 200
Boîte de vitesses manuelle à 5 rapports auto. 3 vit. manuelle à 5 rapports auto. 3 vit. manuelle à 5 rapports
Transmission aux roues avant
Poids UE (kg) 805 840 860 930 905 935
0 à 100 km/h (s) 19,1 15,3 12,9 17 11.6 12.4 10,5 8,7
1 000 m DA (s) 39 36 35 38 32 30
Vitesse maxi. (km/h) 149 162 175 166 185 176 193 205
Consommations (l/100 km)
Extra-urbaine/Urbaine/mixte
5,1 / 8,3 / 6,2 4,9 / 7,9 / 6,0 5,2 / 8,8 / 6,5 6,4 / 10,5 / 7,9 5,8 / 9,9 / 7,3 7,2 / 11,6 / 5,5 / 8,8 / 6,7 6,3 / 11,4 / 8,1
Émissions de CO2 (g/km) 149 155 160 195 178 194
Années de production 1996 - 2000 1996 - 2003 1996 - 2003 1996 - 2002 1996 - 2000 1996 - 2000 2001 - 2003 1996 - 2003
MOTORISATION DIESEL 1.5D
Type 4 cylindres en ligne, 8s, transversal
Cylindrée (cm³) 1 527
Puissance maxi. (ch. - tr/min) 58 à 5 000
Couple maxi. (Nm - tr/min) 95 à 2 250
Boîte de vitesses manuelle à 5 rapports
Transmission aux roues avant
Poids UE (kg) 910 (890 en 3 portes)
0 à 100 km/h (s) 15,4
1 000 m DA (s) 36,8
Vitesse maxi. (km/h) 158 (156 avec boîte longue)
Consommations (l/100 km)
Extra-urbaine/Urbaine/mixte
4,3 / 6,9 / 5,3 (4,2 / 6,7 / 5,1 avec boîte longue)
Émissions de CO2 (g/km) 139 (134 avec boîte longue)
Années de production 1996 - 2003

Saxo Kit-Car en competition[modifier | modifier le code]

Sébastien Loeb en Saxo S1600

Citroën a engagé des Saxo Kit-cars, puis Super 1600 en championnat de France des Rallyes et en championnat du monde junior.

L'auto débuta en 1997 avec Patrick Magaud. Sébastien Loeb en 2001, puis Daniel Solà en 2002 ont remporté le championnat du monde de rallye junior au volant de la Saxo S1600.

Jessica Tarrière commence la compétition en Division 4 de rallycross en 2005, au volant d'une Citroën Saxo VTS.

Version VTS et série spéciale New Morning[modifier | modifier le code]

Saxo VTS

La saxo VTS[4] est une auto résolument typée sportive, dotée d'un châssis « joueur », de performances intéressantes et jouant particulièrement sur le rapport poids/puissance. La série spéciale "New Morning" se distingue de la VTS par son coloris extérieur « bi-ton » (gris quartz en haut, et gris orageux en bas), ainsi que par son intérieur « efka ». Elle était vendue sensiblement moins cher que la VTS, pour un même niveau d'équipement.

Il existe des versions diesel de la saxo VTS. Ces modèles ont été commercialisés par Citroën Belux (Belgique) et possèdent le moteur 1.5D classique : TUD5 de 58 ch.

Électricité[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saxo électrique.

Il existe une version électrique de Citroën Saxo.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche technique Citroën Saxo 58 ch diesel auto-selection.com
  2. 20 batteries = 90 km/h en pointe ou 90 km d'autonomie
  3. Ademe
  4. Essai de la Saxo VTS sur automobile-sportive.com

Sur les autres projets Wikimedia :