Citroën C6 (2005)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour la Citroën C6 sortie en 1928, voir Citroën C6 (1928). Pour les autres homonymes, voir C6.
Citroën C6
Citroën C6 (2005)

Marque Drapeau : France Citroën
Années de production 2005 — 2012
Production 23 384[1] exemplaires
Classe Routière
Usine(s) d’assemblage Drapeau de la France Rennes
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence
3.0 V6 211 ch

Diesel
2.2 HDi 173 ch
2.7 V6 HDi 208 ch
3.0 V6 HDi 241 ch
Position du moteur Avant
Cylindrée 2993 cm3
Puissance maximale 240 ch
Couple maximal 450 Nm
Transmission Traction
Boîte de vitesses Manuelle 6 rapports
Automatique 6 rapports
Poids et performances
Poids à vide De 1 816 à 1 871 kg
Vitesse maximale 240 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 8,5 s
Consommation mixte 7,3 [2] L/100 km
Émission de CO2 De 175 à 266 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline tricorps
4 portes, 5 places
Châssis PF3
peugeot 407/508/607
Citroën C5 I/C5 II/C6
Suspensions Hydractive 3
Dimensions
Longueur 4 908 mm
Largeur 1 860 mm
Hauteur 1 464 mm
Empattement 2 900 mm
Volume du coffre 421 dm3
Chronologie des modèles
Précédent Citroën C5 Citroën DS5 Suivant

La Citroën C6 est une automobile de haut de gamme produite à Rennes. Présentée durant le Salon international de l'automobile de Genève 2005, elle est lancée le 16 novembre 2005. Limousine avant tout, elle devient la voiture officielle du gouvernement français, avec la Peugeot 607 et la Renault Vel Satis. Sa production s'est arrêtée le 19 décembre 2012, 23 384 unités auront été construites[3].

Présentation[modifier | modifier le code]

Citroën C6
Intérieur (version avec volant à droite)

Elle reprend la ligne du concept car C6 Lignage, présenté au salon de Genève en 1999. Le porte-à-faux avant est long tandis que celui à l'arrière est court avec vitre concave (comme la Citroën CX), et des feux en forme de circonflexes. Elle reprend un certain nombre d'éléments de style de Citroën haut de gamme anciennes, en particulier la DS. Comme la DS, elle se distingue par son aérodynamisme, son long capot bombé, ses portes sans encadrement, son confort...

Comme la CX, c'est une limousine offrant une grande luminosité à ses occupants. Elle en reprend l'allure générale : sous son apparence de voiture bicorps, elle révèle la présence d'une grande malle, cependant peu accessible car démunie de hayon tout comme sa devancière la CX, ce qui paraît surprenant, d'autant que la prestigieuse SM possédait un tel hayon...

Naturellement, elle conserve la suspension hydropneumatique chère à Citroën portée dans sa dernière évolution. Elle se veut désormais réellement active offrant en plus de ce que peut offrir la Citroën C5 ou ce qu'a offert la XM en son temps un amortissement entièrement variable et piloté.

Son design, directement issu du concept car C6 Lignage présenté en 1999 au salon de Paris, fait évidemment référence aux fondamentaux stylistiques de la marque : des porte-à-faux avant long et arrière court, une ligne élancée, des flancs lisses, des courbes évoquant vitesse et robustesse.

Son ambiance intérieure se veut résolument luxueuse et confortable : le cuir s'offre une large place dans ce spacieux habitacle digne des DS et CX « Prestige », climatisation séparée, vitrages feuilletés, etc.

On peut noter la présence d'équipements innovants :

Les modèles équipés d'un moteur V6 (essence ou Diesel) disposent aussi d'un petit becquet rétractable tri-position à l'arrière de la voiture qui sort lorsque la voiture dépasse les 65 puis les 125 km/h afin de diminuer la consommation puis d'améliorer la stabilité au freinage à haute vitesse.

La C6 est arrivée six ans après le retrait de la XM, d'où l'attente des inconditionnels de la marque. La commercialisation de cette voiture a pris du retard, Citroën voulant renouveler l'ensemble de sa gamme avant de la dévoiler au public. Ainsi, durant quelques années, la marque put offrir une gamme complète numérotée C1 à C6. puisque la C5 est venue remplacer la Xantia, la C4 a remplacé la Xsara, la C3, la C2, la C1 et la C3 Pluriel ainsi que la C6 venant compléter le renouvellement de la gamme. C'est la première fois dans l'histoire de la marque qu'une offre aussi cohérente fut proposée.

Ce véhicule est l'une des voitures officielles utilisées par le président de la République française. Une C6 noire aux vitres teintées est utilisée pour la première fois le 14 juillet 2006 par Jacques Chirac. Nicolas Sarkozy puis François Hollande utilisent également une C6.

Motorisations[modifier | modifier le code]

Moteur Cylindrée Puissance Couple Vitesse maxi 0 à 100 km/h Consommation
mixte
Disponibilité
Essence
3.0i V6 PSA-Renault ES9/A 2 946 cm3 211 ch (155 kW) 290 Nm (3 750 tr/min) 230 km/h 9,4 s 11,2 l/100 km 2005 – 2009
Diesel
2.2 PSA HDi FAP BVM 2 179 cm3 173 ch (125 kW) 370 Nm (1 750 tr/min) 217 km/h 9,6 s 6,6 l/100 km 2006 – 2008
2.2 PSA HDi FAP BVA 2 179 cm3 173 ch (125 kW) 370 Nm (1 750 tr/min) 214 km/h 11,2 s 7,6 l/100 km 2006 – 2010
2.7 V6 PSA HDi FAP 2 720 cm3 208 ch (150 kW) 440 Nm (1 900 tr/min) 230 km/h 8,9 s 8,7 l/100 km 2005 – 2009
3.0 V6 PSA HDi FAP 2 992 cm3 241 ch (177 kW) 450 Nm (1 600 tr/min) 240 km/h 8,5 s 7,3 l/100 km 2009 – Décembre 2012

Finitions[modifier | modifier le code]

Nicolas Sarkozy à bord d'une Citroën C6 à Saint-Lô (Basse-Normandie) en janvier 2009

La C6 propose 3 moteurs et 4 niveaux de finitions

  • Première finition : c’est l'entrée de gamme de la C6. Il propose à partir de 39 400 € un ABS + ASR + REF + AFU + ESP, des coussins gonflables de sécurité (« airbags ») frontaux avant, latéraux avant/arrière, rideaux avant/arrière, genoux conducteur, un détecteur de sous-gonflage, des projecteurs xénon bi-fonction, des projecteurs anti-brouillard avant déportés, des lave-phares, l’allumage automatique des feux, un régulateur/limiteur de vitesse, un volant cuir, une super condamnation, un pack sécurité, une direction asservie à la vitesse, un volant réglable en hauteur et en profondeur, des essuies-vitres avant automatiques, une climatisation bi-zone + pulseur arrière, des sièges avant électriques réglables sur 3 axes, un pare-brise athermique, des rétroviseurs rabattables électriquement, un frein de stationnement électrique, des surtapis avant, une banquette arrière rabattable 2/3-1/3, un pack audio RD4 MP3+8 HP avec commande au volant, des jantes alliage 17 pouces et un déflecteur arrière.
    • Options : peinture métallisée = 700 €, pack Bluetooth = 800 €, AFIL + sièges avant et arrière chauffants = 750 €, pack NaviDrive = 2 600 €, jantes alliage 18 pouces = 600 €.

Moteurs disponibles avec cette finition : 2.2 HDi 173 ch FAP*.

  • Lignage : c'est le deuxième niveau de finition de la C6. Il propose à partir de 42 300 € les équipements évoqués ci-dessus ajoutés à un affichage tête haute, une aide au stationnement avant et arrière, des sièges avant électriques réglables conducteur 5 axes et passagers 3 axes.

Moteurs disponibles avec cette finition : 2.2 HDi 173 ch FAP BVM6, V6 HDi 208 ch FAP.

  • Business : c'est le troisième niveau de finition. Il propose à partir de 42 650 € les équipements évoqués ci-dessus ajoutés à des glaces de rétroviseurs extérieurs teintées, des sièges arrière chauffants, un système de navigation écran couleur, NaviDrive couleur.
    • Options : peinture métallisée = 700 €, pack Hi-Fi + AFIL = 1 600 €, toit ouvrant électrique = 900 €, jantes alliage 18 pouces = 600 €.

Moteurs disponibles avec cette finition : 3.0i V6 ES9/A 211 ch BVA6, 2.2 HDi 173 ch FAP BVA6, 2.2 HDi 173 ch FAP BVA6, V6 24s HDi 208 ch BVA6.

  • Exclusive : c'est le haut de gamme de la C6. Il propose à partir de 49 650 € les équipements évoqués ci-dessus ajoutés à une alarme, un volant réglable en hauteur et profondeur électriquement, des rétroviseurs extérieurs électrochrome, des sièges avant électriques réglables 5 axes, une mémorisation du siège conducteur et des rétroviseurs extérieurs, un garnissage cuir, un système Hi-Fi JBL et la peinture métallisée.
    • Options : pack Lounge = 1 300 €, toit ouvrant électrique = 900 €, jantes alliage 18 pouces = 600 €.
    • Série spéciale : pack "Prestige" comprend une peinture bitons avec une couleur bleue encre pour la caisse et noir onyx pour le pavillon et ses montants. Le pavillon est également habillé d'un adhésif noir pour accentuer le "caractère différenciant" de la voiture. Cette combinaison de couleurs est également de mise à l'intérieur : la sellerie en cuir se pare d'un cuir Club bleu et Claudia noir. Les passagers peuvent en outre profiter d'une connexion Internet avec le WiFi On Board et de sièges arrière à réglages électriques[4].

Moteurs disponibles avec cette finition : 3,0i V6 ES9/A 211 ch BVA6, 2.2 HDi 173 ch FAP BVM6, 2.2 HDi 173 ch FAP BVA6, V6 24s HDi 208 ch FAP BVA6.

La C6 est exclusivement assemblée à Rennes. Il était prévu au départ une production de 30 000 unités par an. Il s'en est vendu moins de 5 000 en 2008.

En juin 2009, la voiture reçoit une évolution du V6 diesel de 240 ch (177 kW) qui offre à la fois de meilleures performances et une baisse de la consommation[5].

Production[modifier | modifier le code]

2005 : 400 exemplaires

2006 : 7100 exemplaires

2007 : 7600 exemplaires

2008 : 2800 exemplaires

2009 : 2000 exemplaires

2010 : 1100 exemplaires

2011 : 1029 exemplaires

2012 : 1355 exemplaires

pour un total de 23384 exemplaires

Succession[modifier | modifier le code]

En 2010, elle n'est plus produite qu'à deux exemplaires par jour. La production est arrêtée en décembre 2012[6].

Un projet de limousine sur la base du concept car Citroën Metropolis conçu et produit en Chine est évoqué. Le concept DS9 Spirit présenté début 2012 a été pour la marque l'occasion de confirmer la création dans la gamme DS d'un SUV haut de gamme (DS 6WR), d'une berline à coffre (DS 5LS) et d'un break de chasse luxueux (DS9). Le remplacement de cette limousine sera donc effectué par le biais d'un autre créneau. Ces 3 nouvelles DS sont prioritairement destinées à la Chine.

La disparition de la C6 marque également un net recul de la marque sur l'utilisation de la suspension hydropneumatique qui a fait sa réputation et dont le confort reste inégalé. Après la disparition de la C6, seule la version haut de gamme de la C5 offre désormais ce type de suspension.

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Citroën arrête la production de la C6...et la brade à 50 %
  2. Fiche technique Citroen C6 Diesel V6 HDi 240 FAP Business BA
  3. Jean-Michel Normand, « Ne m'appelez plus jamais C6 », sur lemonde.fr,‎ 2012 (consulté le 11 janvier 2011)
  4. Une C6 encore plus haut de gamme
  5. « Citroën C5 & C6 V6 3.0 HDi », Le Moniteur automobile (consulté le 13 juin 2009)
  6. « PSA Rennes. La C6, c'est fini », Le Télégramme,‎ 18 décembre 2012 (consulté le 18 décembre 2012)

Il faut noter que la vitre arrière de la C6 est blindée d'origine de par sa courbure innovante concave.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]