Cité sportive Camille-Chamoun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cité sportive - Camille Chamoun
مدينة كميل شمعون الرياضية
{{#if:
Généralités
Adresse Drapeau du Liban Liban
Beyrouth
Coordonnées 33° 52′ 02″ N 35° 29′ 46″ E / 33.867097, 35.49613633° 52′ 02″ Nord 35° 29′ 46″ Est / 33.867097, 35.496136  
Construction et ouverture
Début construction 1955
Ouverture 1957
Architecte British Trafalgar House Engineering Group.
Coût de construction 100 millions $
Utilisation
Propriétaire Gouvernement libanais
Administration Gouvernement libanais
Équipement
Surface Pelouse naturelle
Capacité Football: 48 837
Spectacles: 50 000
Dimensions 105 m × 70 m

Géolocalisation sur la carte : Liban (administrative)

(Voir situation sur carte : Liban (administrative))
Cité sportive - Camille Chamounمدينة كميل شمعون الرياضية

La Cité sportive Camille-Chamoun (CSCC) (en arabe : مدينة كميل شمعون الرياضية) est le plus grand stade libanais avec 48 837 places en configuration football. Il se situe dans le quartier Bir Hassan, au sud de Beyrouth. Il est le 306e plus grand stade du monde, en termes de capacité d'accueil.

Il est l'œuvre du groupe d'architectes britanniques British Trafalgar House Engeneering Group. Il porte son nom en l'honneur de l'ancien Président Camille Chamoun. Le cité sportive Camille Chamoun sert actuellement surtout pour des matchs de football et elle contient également des équipements d'athlétisme.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle a été construite en 1957 par le ministère libanais de la jeunesse et des beaux-arts sous la présidence de Camille Chamoun. Les jeux d'ouverture étaient un amical joué entre le Liban et FC Petrolul Ploieşti, durant lequel le Liban a gagné 1-0 par un but marqué par Joseph Abou Murad.

Le stade a été complètement démoli par les bombardements et l'invasion israélienne de 1982. En conséquence, le premier ministre libanais Rafic Hariri a lancé un projet de reconstruction du stade en vue de la coupe d'Asie 2000 (CAF). La reconstruction a pu voir le jour grâce aux contributions généreuses du royaume de l'Arabie saoudite et du Koweït, avec une contribution respective de 20 millions de dollars (US) et de 5 millions de dollars. Un autre financement de 75 millions des dollars a été fourni par le gouvernement libanais. Le processus de rénovation du « Hall Pierre Gemayel » a été également inclus dans le projet global.

vue du stade après les bombardements de 1982
Vue du stade après les bombardements de 1982

Le stade occupe un espace 50 000 mètres carrés avec 77 000 mètres carrés de toits et sept kilomètres de clôtures. Une galerie présidentielle de 37 sièges domine du lancement, clôturé au loin par le verre à l'épreuve des balles. En plus des 600 mètres carrés, un parking a été établi sous un stade et un sort différent de 20 000 mètres carrés dehors.

La structure est capable d'absorber des tremblements de terre jusqu'à 8,6 degrés sur l'échelle de Richter. D'ailleurs, des bureaux d'administration, un complexe pour le comité olympique du Liban et les diverses autres fédérations sportives, des centres ultramodernes de presse, cliniques pour pallier toute urgence parmi les joueurs et les spectateurs avec un stationnement pour des ambulanciers et pompiers, ont été établis sous les stands.

Un complexe sportif intérieur a été construit et complété en 1998 dans la partie Nord avec une capacité 3 300 spectateurs pour le basket-ball, le volleyball et la gymnastique.

Une fois la reconstruction achevée, le stade a pu accueillir les jeux arabes de 1997 durant lesquels le président libanais Elias Hraoui a pu délivrer le message d'ouverture : « D'ici, du Liban nous disons au monde : les Libanais ont retrouvé leur patrimoine et leur unité, ils sont retournés pour construire le Liban pour faire des héros, la jeunesse et la paix. » Le Premier Ministre libanais Rafik Hariri a également fait un discours en disant : « la construction a triomphé face à la destruction, et de la paix a triomphé face à la guerre. » En conclusion, le président du Comité pan-arabe a déclaré : « C'est un tournoi de la solidarité avec les Libanais qui ont rétabli la crédibilité dans leur pays et ont provoqué ce grand évènement sportif ». Les « bombes peuvent détruire une ville mais peuvent ne jamais secouer la foi des croyants ». 

Le stade était le lieu de rendez-vous principal pour le championnat Arabe de 1999, la Coupe d'Asie 2000, et récemment la sixième édition des Jeux de la Francophonie 2009 tenu du 27 septembre au 3 octobre de 2009.

Il y avait un plan qui prévoyait la construction d'une piscine olympique de plus de 13 500 mètres carrés et trois courts de tennis. Cependant, ces plans n'ont pas été retenus pour des raisons encore obscures.

Information[modifier | modifier le code]

  • Capacité totale: 48 837 spectateurs
  • Sièges couverts: 12 037
  • Sièges non-couverts: 36 800
  • Sièges Présidentiel: 37
  • Sièges VIP: 1252
  • Sièges première classe: 3 450
  • Sièges pour la presse: disponible
  • Hall de réception (Presse): disponible
  • Salle de conférence: disponible (350 m2)
  • Salle d'entrevue: disponible
  • Salle de Presse Audio-visuelle: disponible
  • Salle de Télécommunication: disponible
  • Commentary positions: disponible
  • Vestiaire pour joueurs: 4
  • Autre Vestiaire: 2
  • Club Santé & détection de drogues: disponible
  • Réchauffement intérieur: disponible
  • Facilité d'équipements électroniques: disponible
  • Spécifications du Champ: Identique au Stade de France
  • Nombre de Portes d'entrées: 18 Portes d'entrées externes, 56 portes d'entrées internes.
  • Stationnement (capacité): 2 500 voitures

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]