Cité de l'architecture et du patrimoine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cité de l'architecture
et du patrimoine
Image illustrative de l'article Cité de l'architecture et du patrimoine
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Ville Paris
Adresse Palais de Chaillot
1, place du Trocadéro-et-du-11-Novembre
Coordonnées 48° 51′ 47″ N 2° 17′ 22″ E / 48.863157, 2.289555 ()48° 51′ 47″ Nord 2° 17′ 22″ Est / 48.863157, 2.289555 ()  
Informations générales
Type Musée national
Date d’inauguration
Collections Moulages monumentaux
Peintures murales
Vitraux
Maquettes
Dessins
Films
Prototypes
Superficie 22 000 m2
Informations visiteurs
Nb. de visiteurs/an 237 200 (2012)[1]
Site web www.citechaillot.fr

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Cité de l'architectureet du patrimoine

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Cité de l'architectureet du patrimoine
Entrée commune avec le Théâtre national de Chaillot
Pavillon d'About, escalier hélicoïdal
Galerie des moulages

La Cité de l'architecture et du patrimoine, installée dans l'aile « Paris » du palais de Chaillot (place du Trocadéro) est, avec ses 22 000 m2, le plus grand centre d'architecture au monde.

Mission[modifier | modifier le code]

La Cité de l’architecture et du patrimoine, présidée par Guy Amsellem, est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) placé sous la tutelle du ministère de la Culture et de la Communication.

Elle a pour mission d’assurer la promotion de l’architecture française en France et à l’étranger, et de faire découvrir les œuvres emblématiques du patrimoine architectural français et la création contemporaine internationale.

Historique[modifier | modifier le code]

La Cité de l’architecture et du patrimoine découle de la fusion de trois institutions, formant aujourd’hui ses trois départements :

La préfiguration de la Cité de l'architecture a été faite à partir de 1998 par Jean-Louis Cohen. François de Mazières a été, en 2004[2], chargé de la présidence de cette nouvelle entité. Après réaménagement des bâtiments par Jean-François Bodin, la cité est inaugurée le 17 septembre 2007. En octobre 2009, François de Mazières est reconduit à la présidence de l'établissement public de la Cité de l'architecture et du patrimoine[3]. Depuis fin 2012, la présidence a été confiée à Guy Amsellem[4].

Pour son fonctionnement, la Cité de l’architecture intègre des ressources financières venant aussi de partenaires privés, dont trois depuis sa fondation : Bouygues Immobilier (Promotion immobilière), Groupe Moniteur (Presse spécialisée), Vitra (Mobilier)[5].

La Cité de l’architecture est à l'origine de la création de l’Observatoire de la ville, qui a comme objectif « d'apporter aux nombreux acteurs de ce secteur (habitants, promoteurs, élus, architectes, urbanistes...) un lieu d'information, de réflexion prospective et d'échanges, afin de créer les circonstances propices au débat, pour imaginer des solutions innovantes et proposer des applications concrètes aux acteurs de la ville de demain. »[6].

Fréquentation[modifier | modifier le code]

En 2013, la Cité de l'architecture et du patrimoine a accueilli 513 000 visiteurs (+ 40 % par rapport à 2012)[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Laurence de Finance (éd.), Guide du musée des Monuments français à la Cité de l'architecture et du patrimoine, Dominique Carré éditeur, Paris, 2010, (ISBN 978-2-915755-20-6)
  • François de Mazières (éd.), Cité de l'architecture et du patrimoine, Beaux-Arts Éditions, Paris, 2007, (ISBN 978-2842785567)
  • Simon Texier, L'architecture exposée: La Cité de l'architecture et du patrimoine, Découvertes Gallimard, Paris, 2009, (ISBN 978-2070360468)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]