Cité administrative (Liège)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cité administrative (homonymie).
Cité administrative
Image illustrative de l'article Cité administrative (Liège)
Géographie
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Ville Blason de Liège Liège
Quartier Féronstrée et Hors-Château
Coordonnées 50° 38′ 45″ N 5° 34′ 46″ E / 50.645766, 5.579392 ()50° 38′ 45″ Nord 5° 34′ 46″ Est / 50.645766, 5.579392 ()  
Histoire
Architecte(s) Jean Poskin et Henri Bonhomme
Construction 1963-1967
Coût Entre 300 et 500 millions de francs belges
Rénovation Prévue pour 2013
Usage(s) Immeuble de bureaux
Architecture
Style architectural Style international
Hauteur du toit 67 m
Nombre d'étages 18
Superficie 11 000 m2
Administration
Occupant(s) Ville de Liège
Géolocalisation

Géolocalisation sur la carte : Liège

(Voir situation sur carte : Liège)
Cité administrative

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Cité administrative

La cité administrative de Liège est un ensemble de bureaux destinés à accueillir différents services publics. Le bâtiment datant de 1967 est un des premiers gratte-ciel de Liège[1], il a été dessiné par les architectes Jean Poskin et Henri Bonhomme.

Historique[modifier | modifier le code]

Dès 1901, la ville de Liège envisage la centralisation de ses services communaux sur les sites de l'ancien hôpital de Bavière et de la tour des Finances. Mais la concrétisation de ce projet n'arrive qu'à partir de 1961. À cette époque les services de la ville sont dispersés, on compte pas moins de 28 bureaux répartis dans 18 bâtiments pouvant être distants de plusieurs kilomètres. La construction commence le 10 décembre 1963 et l'inauguration du bâtiment a lieu le 27 octobre 1967.

Description[modifier | modifier le code]

Reposant sur 300 pieux en béton armé, la tour est construite sur une surface de 3 400 m2, s'élève à 67 m de hauteur et compte près 11 000 m2 de bureaux. Les architectes, influencés par le style international, s'inspire fortement du siège des Nations unies situé à New York[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Deux jeunes filles qui se coiffent les cheveux (ou Confluence) de Idel Ianchelevici, placée au pied de la Cité.
  • Citation de Michel de L'Hospital gravée à la base du pignon sud-ouest : « Les Liégeois ont été plus que tous les ans domptés néanmoins ils ont toujours relevé leurs crestes. »
  • Peinture murale, depuis 2006, de l'artiste Nicolas Kozakis représentant les contours de la grotte de la Nativité[3].

Rénovation[modifier | modifier le code]

La tour n'a jamais fait l'objet de grands travaux de rénovation depuis son inauguration en 1967. Toutefois, ces travaux de rénovation sont prévus pour début 2013 et devraient durer 6 ans. Durant cette rénovation une partie des employés devraient déménager rue des Guillemins[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]