Cisalpino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cisalpino AG

alt=Description de l'image Logo_cisalpino.gif.
Création 23 novembre 1993[1]
Disparition 12 décembre 2009
Forme juridique Société anonyme
Siège social Drapeau de Suisse Muri bei Bern[1] (Suisse)
Actionnaires 50 % CFF
50 % Trenitalia
Activité Transport ferroviaire
Société mère CFF et Trenitalia
Site web cisalpino.com
Une rame de Cisalpino

Cisalpino est une filiale des CFF, détenue à 50 % par les CFF et à 50 % par Trenitalia, et faisait circuler une trentaine de trains par jour entre la Suisse et l'Italie, par exemple sur des relations Genève - Milan et Zurich - Milan.

Description[modifier | modifier le code]

À l'origine, Cisalpino était détenue à hauteur de :

Elle avait à disposition du matériel conventionnel et du matériel pendulaire de type Pendolino ETR 470 (9 rames) et ETR 610 (14 rames). Cette dernière série fut mise en circulation en 2009, avec deux ans de retard, suite à de gros problèmes techniques chez le fabricant Alstom.

Relations effectuées[modifier | modifier le code]

Par le Gothard :

Par le Simplon :

Par le Lötschberg–Simplon :

Matériel ferroviaire utilisé[modifier | modifier le code]

Propre à Cisalpino :

Fourni par les compagnies ferroviaires et peint aux couleurs Cisalpino :

Mis à disposition pour remplacement :¨

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Fin des activités[modifier | modifier le code]

Suite aux incidents dans la régularité des horaires et aussi techniques, la société fut dissoute le 13 décembre 2009 ; les CFF et Trenitalia ayant décidé de reprendre à leur compte l'exploitation du trafic voyageurs transfrontalier. Sur les 9 rames Pendolino ETR 470 qui composaient le parc roulant, 5 ETR 470 ont été récupérés par Trenitalia et 4 par les CFF. Les 40 employés et les 14 nouvelles rames ETR 610 furent réparties à parts égales[2]. Mais, pour des questions juridiques, les 14 rames pendulaires ETR 610, livrées avec deux ans de retard par Alstom, sont toujours la propriété de Cisalpino, qui continue d'exister pour cette unique raison. Cisalpino loue ses trains à Trenitalia et aux CFF, mais son nom n'est plus utilisé avec le public.

Problèmes techniques[modifier | modifier le code]

La presse helvétique s'est faite l'écho de problèmes techniques rencontrés par les CFF avec ces rames qui ont conduit le directeur des CFF à parler de « mettre fin à l'horreur » lors de l'annonce de l'abandon des rames pendulaires[3]. Cela faisait suite à des revendications syndicales, qui demandaient le retrait immédiat des rames[4].

Le 13 décembre 2009, avec l'entrée en vigueur du nouvel horaire des CFF, sur les 9 ETR 470 de l'ex-flotte Cisalpino, seulement 4 rames auraient dû rester en service sur les liaisons Suisse-Italie : 1 de Trenitalia et 3 des CFF pendant une très brève période, le temps pour les CFF de mobiliser le matériel roulant de remplacement. Les autres rames ETR 470 des CFF devaient être radiées, leurs remplaçantes, les rames Pendolino ETR 610 commandées à 14 unités par Cisalpino, étant déjà en cours de fabrication. Leur livraison était prévue pour une mise en service avec l'horaire d'hiver 2007, mais Alstom a accumulé plus de deux de retard[5]. Depuis, les CFF ont confirmé que ces trains pendulaires était bien la meilleure solution et ont d'ailleurs passé commande de 8 rames supplémentaires ETR 610 qui entreront en service en 2015[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Cisalpino SA », Office du Registre du commerce du canton de Berne (consulté le 5 octobre 2009)
  2. « Les CFF et Trenitalia reprennent en main l’exploitation des trains Cisalpino », sur cff.ch,‎ 25 septembre 2009.
  3. « Pendolino: les CFF vont mettre "fin à l'horreur" en 2014 », sur romandie.com,‎ 31 mai 2011.
  4. Anetka Mühlemann, « Le personnel CFF veut la peau des vieux Cisalpino », Tribune de Genève,‎ 27 mai 2011 (lire en ligne).
  5. « Mise en service des premiers Cisalpino II (ETR 610) », sur presseportal.ch,‎ 16 juillet 2009.
  6. « Homologation de série pour la Suisse: Courses d’essai pour les nouveaux trains ETR 610 », sur cff.ch,‎ 3 juin 2014.