Circuits continentaux de cyclisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Circuits continentaux)
Aller à : navigation, rechercher
Le logo

Les circuits continentaux sont cinq programmes d'épreuves de courses cyclistes sur routes créés par l'Union cycliste internationale en 2005. Ces calendriers viennent en complément de celui du ProTour. Les épreuves composant ces circuits sont ouvertes aux « équipes continentales professionnelles » et aux « équipes continentales ». Certaines épreuves ont la possibilité d'inviter soit des équipes ProTour, soit des formations nationales amateurs ou semi-professionnelles.

Des points sont attribués aux premiers coureurs classés de chaque épreuve, permettant l'établissement de classements individuel et par équipe pour chacun des circuits.

Les cinq circuits continentaux sont l'UCI Africa Tour, l'UCI America Tour, l'UCI Asia Tour, l'UCI Europe Tour et l'UCI Oceania Tour.

Les courses[modifier | modifier le code]

Les circuits continentaux sont composés des courses internationales, c'est-à-dire garantissant la participation d'au moins cinq équipes étrangères, se déroulant sur leur continent.

L'UCI Europe Tour comprend les courses se déroulant sur le continent européen entre le 15 octobre et le 14 octobre de l'année suivante.

L'UCI Africa Tour, UCI America Tour, UCI Asia Tour et l'UCI Oceania Tour se déroulent du 1er octobre au 30 septembre de l'année suivante[1].

Hiérarchie[modifier | modifier le code]

Les épreuves internationales composant les circuits sont divisées en six catégories, symbolisées par un premier chiffre (1. ou 2.), suivi d'un deuxième chiffre ou des lettres HC :

  • Le premier chiffre renseigne sur le type de course : course d'un jour (1.) ou par étape (2.).
  • Le deuxième chiffre donne la classe de l'épreuve : les plus difficiles, délivrant davantage de points, sont classées HC (hors-catégorie) ; viennent ensuite les premières et deuxièmes catégories.
Exemples de courses par catégorie
Nom et localisation de la course Catégorie
Drapeau : États-Unis Tour de Californie 2.HC
Drapeau : Belgique Circuit Het Nieuwsblad 1.HC
Drapeau : Espagne Tour de Murcie 2.1
Drapeau : France Paris-Bourges 1.1
Drapeau : Burkina Faso Tour du Faso 2.2
Drapeau : Belgique Flèche ardennaise 1.2

La participation des équipes aux épreuves[modifier | modifier le code]

Les équipes admises à participer aux épreuves sont différentes selon la classe de ces dernières[2] :

  • les courses HC accueillent des équipes ProTour dans la limite de 70 % des équipes participantes, des équipes continentales professionnelles, et des équipes continentales du pays dans lequel se déroule la course.
  • les courses de classe 1 accueillent des équipes ProTour dans la limite de 50 % des équipes participantes, des équipes continentales professionnelles, des équipes continentales, ainsi que des équipes nationales du pays dans lequel se déroule la course.
  • les courses de classe 2 accueillent des équipes continentales professionnelles (pour les épreuves de l'UCI Europe Tour, il ne peut s'agir que d'équipes du pays dans lequel se déroule la course), des équipes continentales, ainsi que des équipes nationales, régionales et de club.

Les équipes[modifier | modifier le code]

Les équipes cyclistes internationales, enregistrées auprès de l'UCI, sont divisées en trois catégories :

  • les équipes titulaires d'une « licence UCI ProTour » (voir l'article UCI ProTour)
  • les « équipes continentales professionnelles »
  • les « équipes continentales »

Les équipes continentales professionnelles[modifier | modifier le code]

Les équipes continentales professionnelles, enregistrées auprès de l'UCI, sont constituées du responsable financier, des sponsors, des coureurs les composant, et des personnes assurant leur fonctionnement (managers, directeurs sportifs, assistants paramédicaux, mécaniciens, etc.)[3]. Le nombre de coureurs par équipe est compris entre 14 et 25[4]. Ces équipes sont, pour la saison 2008, au nombre de 25[5].

Les équipes continentales professionnelles peuvent, à leur demande, se voir attribuer un « label wild card ». Ce label, introduit en 2008, est obligatoire pour obtenir une invitation sur une épreuve de l'UCI ProTour. La décision de l'UCI de délivrer ou non le label wild card à une équipe repose sur un certain nombre de critères tels que la qualité sportive des coureurs de l'équipe, le respect des règlements de l'UCI, des obligations contractuelles et légales, et de l'éthique sportive[6].

Les équipes continentales[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Équipe continentale.

Les équipes continentales sont des équipes reconnues et certifiées par la fédération nationale de cyclisme de la nationalité de la plupart des coureurs la composant, et enregistrées auprès de l'UCI. Les règles les concernant (statut juridique et financier, inscription, contrats-type, etc.) sont fixées par les fédérations nationales, sur la base de règles minimales fixées par l'UCI. Une fédération nationale ne peut pas enregistrer plus de 15 équipes continentales pour une saison donnée. Leurs coureurs ne sont pas nécessairement professionnels, et leur nombre par équipe est compris entre 8 et 16, auxquels peuvent s'ajouter des coureurs spécialisés dans d'autres disciplines (cyclisme sur piste, cyclo-cross, etc.)[7].

Les classements[modifier | modifier le code]

Pour chacun des cinq circuits continentaux, des classements individuels, par équipes, par nations, et par nations-moins de 23 ans sont établis[8].

Classement individuel[modifier | modifier le code]

Les points sont attribués aux coureurs d'équipe continentales et continentales professionnelles (les coureurs d'équipes ProTour ne participent pas à ces classements[9]) selon un barème qui diffère selon la classe de l'épreuve[10] :

  • les courses HC délivrent 100 points au vainqueur, 70 au second, 40 au troisième, puis 30, 25, 20, 15, et de 10 à 3 points entre les 8e et 15e places.
  • les courses de classe 1 délivrent 80 points au vainqueur, 56 au second, 32 au troisième, puis 24, 20, 26, 12, et de 8 à 3 points entre les 8e et 12e places.
  • les courses de classe 2 délivrent 40 points au vainqueur, 30 au second, 16 au troisième, puis 12, 10, 8, 6, et 3 points pour le huitième.
  • les étapes sur des courses par étapes délivrent de 20 à 2 points pour les huit premiers de courses HC, de 16 à 2 points pour les six premiers des courses de classe 1, et de 8 à 2 points pour les trois premiers des courses de classe 2.
  • le port du maillot de leader sur une course par étape délivre, par étape, 10 points en classe HC, 8 points en classe 1, et 4 points en classe 2.

Les points ainsi obtenus par un coureur lors d'une épreuve lui permettent de figurer au classement continental auquel appartient cette épreuve. Un coureur peut figurer dans le classement de plusieurs continents[11].

Classement par équipes[modifier | modifier le code]

Le classement par équipes est obtenu en additionnant les points des 8 meilleurs coureurs de chaque équipe au classement individuel[12].

Classement par nation[modifier | modifier le code]

Les classements par nations sont obtenus en regroupant les points obtenus sur les différents circuits continentaux par les coureurs des nations d'un même continent :

  • les points obtenus par chaque coureur sur l'ensemble des circuits continentaux sont additionnés ;
  • on additionne les points des dix meilleurs coureurs de chaque nation ;
  • le total obtenu détermine le classement de chacune des nations.

Un classement spécifique pour les hommes de moins de 23 ans est également établi[13].

Description des cinq circuits[modifier | modifier le code]

UCI Africa Tour[modifier | modifier le code]

Article détaillé : UCI Africa Tour.

Composé de 19 épreuves, le continent africain a accueilli pour la première fois en 2008 des courses de classe 1. Il s'agissait de la Tropicale Amissa Bongo (qui a lieu au Gabon et était jusqu'en 2007 en classe 2), du Tour ivoirien de la Paix (Côte d'Ivoire) et des Intaka Tech Worlds View Challenge (Afrique du Sud), ces dernières épreuves étant disputées pour la première fois en 2008.

UCI America Tour[modifier | modifier le code]

Article détaillé : UCI America Tour.

L'UCI America Tour est constitué d'une cinquantaine d'épreuve. Seuls les États-Unis accueillaient des courses de classe 1 et HC (le Tour de Géorgie, le Tour de Californie et le Commerce Bank International Championship), désormais l'Argentine, le Brésil et le Canada font de même.

UCI Asia Tour[modifier | modifier le code]

Article détaillé : UCI Asia Tour.

22 épreuves composent l'UCI Asia Tour. Les plus prestigieuses sont le Tour de Langkawi (Malaisie) et le Tour du lac Qinghai (Chine), toutes deux en catégorie 2.HC. La Japan Cup (Japon) est également connue pour avoir fait partie de la coupe du monde de cyclisme sur route en 1996.

UCI Europe Tour[modifier | modifier le code]

Article détaillé : UCI Europe Tour.

Le calendrier de l'UCI Europe Tour est le plus fourni des cinq circuits continentaux, avec plus de 300 épreuves[14], auxquelles s'ajoutent en 2008 les compétitions organisées par les sociétés Amaury Sport Organisation, RCS MediaGroup et Unipublic, qui se sont retirées du ProTour.

UCI Oceania Tour[modifier | modifier le code]

Article détaillé : UCI Oceania Tour.

Des cinq circuits continentaux, l'UCI Oceania Tour celui qui comprend le moins d'épreuve. Du fait de l'attribution au Tour Down Under d'une licence UCI ProTour, seules trois à quatre épreuves composent ce calendrier continental depuis 2009.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Règlement UCI du sport cycliste - Titre II : Épreuves sur route », Art. 2.1.002 et 003 (p.130), disponible sur le site de l'UCI.
  2. « Règlement UCI du sport cycliste - Titre II : Épreuves sur route », Art. 2.1.005 (p.2), disponible sur le site de l'UCI.
  3. « Règlement UCI du sport cycliste - Titre II : Épreuves sur route », Art. 2.16.001 (p.130), disponible sur le site de l'UCI.
  4. « Règlement UCI du sport cycliste - Titre II : Épreuves sur route », Art. 2.16.032 (p.138), disponible sur le site de l'UCI.
  5. Liste des équipes continentales professionnelles UCI 2008, sur le site de l'UCI (consultée le 12 janvier 2007), sous réserve d'appel formulé par les équipes dont la demande a été refusée dans un premier temps.
  6. « Règlement UCI du sport cycliste - Titre II : Épreuves sur route », Art. 2.16.055 et 056 (p.151 et 152), disponible sur le site de l'UCI.
  7. « Règlement UCI du sport cycliste - Titre II : Épreuves sur route », Chapitre XVII (p.157 à 160), disponible sur le site de l'UCI.
  8. Pour exemples, consulter les classements finals de l'UCI Europe Tour 2007, sur le site de l'UCI.
  9. « Règlement UCI du sport cycliste - Titre II : Épreuves sur route », Art. 2.11.003 (p.59), disponible sur le site de l'UCI.
  10. « Règlement UCI du sport cycliste - Titre II : Épreuves sur route », Art. 2.11.014 (p.60), disponible sur le site de l'UCI.
  11. « Règlement UCI du sport cycliste - Titre II : Épreuves sur route », Art. 2.11.004 (p.59), disponible sur le site de l'UCI.
  12. « Règlement UCI du sport cycliste - Titre II : Épreuves sur route », Art. 2.11.008 (p.59), disponible sur le site de l'UCI.
  13. « Règlement UCI du sport cycliste - Titre II : Épreuves sur route », Art. 2.11.009 à 011 (p.60), disponible sur le site de l'UCI.
  14. Voir le calendrier complet sur le site de l'UCI.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]