Circonvallation et contrevallation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La circonvallation et la contrevallation sont des réseaux de fortifications mis en place dans le cadre d'un siège.

Contrevallation[modifier | modifier le code]

La contrevallation est un réseau de fortifications établi par les assiégeants autour de la cité ou du camp qu'ils assiègent et lui faisant face. Elle empêche les assiégés de quitter la place et d'aller chercher du ravitaillement ou des secours à l'extérieur, dans le but de les assoiffer ou de les affamer et d'obtenir leur reddition.

Circonvallation[modifier | modifier le code]

La circonvallation (du latin circum autour et vallum palissade) est une ligne de défense continue établie par les assiégeants, dans la direction opposée à la cité ou au camp qu'ils assiègent. Elle est destinée à les protéger contre une armée venant au secours des assiégés et/ou à empêcher ces derniers de recevoir du ravitaillement depuis l'extérieur.

Les ouvrages réalisés par Jules César lors du siège d'Alésia, ou par Vauban pour le siège de Maastricht en sont une bonne illustration.

Exemples[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :