CinemAction

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Desperados.

Le CinemAction est un type d'attraction conçu et développé par la société Alterface. Cette famille d'attractions est développée sur la base d'un cinéma interactif qui allie cinéma 4D (grâce aux sièges mobiles) et jeu de tir. La formule, conçue dans un premier temps autour du thème Far-west du film Desperados a ensuite été adaptée au thème sous-marin (Sea Safari) et plus récemment au thème des pirates (Pirate's Plunder).

La société a fait appel à Effects Company pour ajouter encore plus d'effets à l'attraction comme du vent, des gouttes d'eau ou de la lumière. Parmi les dernières évolutions apportées par la société, le passage du film en 3D, à visionner avec des lunettes spéciales.

Concept et opération[modifier | modifier le code]

Après un pré-show explicatif, les visiteurs sont invités à chevaucher leurs sièges qui s'avèrent être mobiles, permettant de rendre l'attraction plus interactive et de déstabiliser les joueurs. Ils prennent alors en main leurs pistolets et repèrent leur numéro. Le film commence et chacun est amené à tirer sur le décor du film. Les pistolets fonctionnent avec un système de laser, ce qui permet une réelle interactivité, les tirs provoquant un réel effet sur le film. Les scores sont individuels et permettent donc en fin de partie de connaître l'identité des meilleurs tireurs.

Les versions[modifier | modifier le code]

Shérif academy[modifier | modifier le code]

Doc est un fier cow-boy de bois qui se considère comme un vrai pro de la gâchette. Il est d'ailleurs à la tête de la « Sheriff academy ». Il a pour mission de faire des visiteurs de véritables tireurs d'élite. Après une phase d'entraînement, il les plonge dans une aventure où chaque tir peut rapporter des points.

Cette attraction ayant un caractère très familial, tous les personnages du film sont à l'image de Doc, des mannequins de bois habillés à la mode western. Ceci permet de garder le côté ludique du tir sans montrer la moindre goutte de sang.

Sea Safari[modifier | modifier le code]

Développé pour le Bioscope (Mission Océan), cette version donne aux visiteurs le rôle de photo-reporters sous-marins ayant pour mission de ramener des photos des poissons les plus rares.

Cette version utilise la technologie des cinéma 4D, demandant aux visiteurs de porter des lunettes spéciales et permettant une immersion totale dans l'univers du film avec des effets de reliefs dans le décor.

Pirate's Plunder[modifier | modifier le code]

Les visiteurs sont embauchés dans l'équipage de Barbe Noire. Ils doivent l'aider à regagner son trésor dérobé par des pirates squelettes.

Le personnage de Barbe noire a été filmé et incrusté dans le film par blue key.

Attractions de ce type[1][modifier | modifier le code]

Nom Parc Pays Année
5D Interative Theater China Dinosaurs Park Drapeau de la République populaire de Chine Chine
8e Continent, le Jeu Futuroscope Drapeau de la France France 2011 (avril)
Ciné Desperados Fraispertuis City Drapeau de la France France 2006 (juin)
Cowboy Adventure Happy Valley (Chengdu) Drapeau de la République populaire de Chine Chine 2009
Desperado Happy Valley (Shanghai) Drapeau de la République populaire de Chine Chine 2009
Desperado City Bobbejaanland Drapeau de la Belgique Belgique 2006 - 2013
Desperados Theater Lotte World Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud 2007
Desperado - The Shooting Gallery Movie Park Germany Drapeau de l'Allemagne Allemagne 2007
Desperado Parque de Atracciones de Madrid Drapeau de l'Espagne Espagne 2007
Nom Inconnu Rusutsu Resort Drapeau du Japon Japon 2007
Crazy Theatre Bakken Drapeau du Danemark Danemark 2008
Desperados Sherif Academy Santa Cruz Beach Boardwalk Drapeau des États-Unis États-Unis 2008
Mission Océan Bioscope Drapeau de la France France 2008
Pirate's Plunder Parc du Bocasse Drapeau de la France France 2010
Sherif Academy Walygator Parc Drapeau de la France France 2009 (avril)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alterface - news