Cinéma de minuit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cinéma de minuit
Genre Ciné-club
Périodicité Hebdomadaire
Création Claude Contamine, Patrick Brion
Présentation Patrick Brion
Musique Francis Lai
Thème du générique Les étoiles du cinéma
Pays Drapeau de la France France
Nombre de saisons 37
Production
Production Patrick Brion
Diffusion
Diffusion France 3
Ancienne diffusion France Régions 3
Date de première diffusion 28 mars 1976
Statut En cours
Public conseillé Tout public

Le Cinéma de minuit est une émission de télévision française consacrée au cinéma dit « classique » ou ciné-club, diffusée chaque dimanche soir sur France 3 aux alentours de minuit.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors de sa création le 1er janvier 1975, France Régions 3 est définie comme la chaîne du cinéma et, à ce titre, est autorisée par son cahier des charges à diffuser 208 films par an avec une diffusion chaque soir à 20h30. Les propriétaires de salle de cinéma, qui s'inquiètent d'une concurrence déloyale, ne tardent pas à se plaindre et demandent au BLIC d'engager une négociation avec FR3 pour réviser à la baisse le nombre de jours autorisant la diffusion de films sur son antenne. Le 15 avril 1975, le PDG de FR3, Claude Contamine entame des négociations et accepte de supprimer la diffusion du film du vendredi, du samedi et du dimanche soir, ainsi que douze diffusions de film le mercredi soir tout en créant en contrepartie une case ciné-club le dimanche soir à 22h30. L'accord est finalisé le 16 janvier 1976[1] et le Cinéma de minuit est créé le 28 mars 1976 par l'historien du cinéma Patrick Brion, également initiateur avec Claude-Jean Philippe du Ciné-club de la deuxième chaîne de l'ORTF en 1971 et qui participera plus tard à la création de La Dernière Séance en 1982.

Jusqu'au début des années 1990, cette émission était programmée à 22h30 et se terminait donc vers minuit, d'où son titre.

La première œuvre diffusée dans le cadre du Cinéma de minuit est La Tentatrice, film muet américain de Fred Niblo (1926), avec Greta Garbo.

L'indicatif musical du générique de l'émission est Les Étoiles du cinéma, musique composée par Francis Lai et interprétée au violoncelle et à la guitare[2],[3].

Après Thalassa, il s'agit de la plus ancienne émission de FR3 toujours diffusée sur France 3.

Principe de l'émission[modifier | modifier le code]

Les œuvres programmées, qui appartiennent au patrimoine cinématographique mondial, sont diffusées en version originale sous-titrée en français et, en règle générale, dans leur format pellicule d'origine. Les films sont la plupart du temps regroupés en cycles (cycle « Aspects du cinéma français », cycle « Douglas Sirk », cycle « Cinéma britannique », etc.). Chaque film est précédé d'une courte séquence de présentation en voix off par Patrick Brion, tandis que se succèdent à l'écran des photographies de tournage ou des affiches de cinéma.

Alors que les grandes chaînes historiques (TF1, France 2 et France 3) ont cessé depuis longtemps de diffuser des films anciens ou « classiques » à des heures de grande écoute, le Ciné-club de France 2, actuellement diffusé le lundi soir, et le Cinéma de minuit sont aujourd'hui les ultimes émissions proposant des œuvres de ciné-club à une fréquence régulière, bien qu'à un horaire tardif. La diffusion de telles œuvres est mentionnée dans le cahier des charges imposé aux chaînes par le CSA.

Le générique de l'émission est sans doute l'un des plus célèbres de la télévision française. S'il s'agissait à l'origine d'une succession de gros plans montrant les détails d'une photographie de tournage du film de Fritz Lang Les Contrebandiers de Moonfleet (Moonfleet), le générique est composé depuis les années 1980 de photographies de films représentant des couples composés d'un acteur et d'une actrice changeant alternativement en fondu enchaîné. La musique est en revanche la même depuis la création : Les Étoiles du cinéma, composé par Francis Lai et interprété au violoncelle et à la guitare.

Programmation[modifier | modifier le code]

De 1976 à 1979[modifier | modifier le code]

De 1980 à 1989[modifier | modifier le code]

De 1990 à 1999[modifier | modifier le code]

De 2000 à 2009[modifier | modifier le code]

De 2010 à 2019[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notre cher cinéma, Gilbert Grégoire, L'Harmattan, 2008.
  2. Indicatif : le disque Cinéma de minuit.
  3. Indicatif : image et son Cinéma de minuit.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]