Cinéma saoudien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Cinéma de l'Arabie saoudite)
Aller à : navigation, rechercher

Le cinéma saoudien est relativement peu développé, puisque, en 2006, seuls deux longs métrages et un documentaire avaient été réalisés en Arabie saoudite.

En 2013, le film Wadjda sera le premier long métrage officiel produit par le pays.

L'Arabie saoudite est un pays très conservateur, et, bien qu'il n'y ait pas légalement de cinémas, au sens de lieu public de diffusion, dans le royaume, de nombreux Saoudiens regardent, dans le cadre familial, des films par la télévision satellitaire, internet, ou bien regardent des DVD et des cassettes vidéo. La seul exception est un cinéma IMAX qui se trouve à Khobar dans le musée des sciences Scitech.

Keif al-Hal?, le prétendu premier film réalisé en Arabie saoudite, a été tourné aux Émirats arabes unis, et l'actrice principale est jordanienne. Le film a provoqué de nombreux débats dans le pays, concernant la position du pays sur le cinéma, les salles de cinéma, et les films.

Le court-métrage/documentaire Cinéma 500 km, dirigé par Abdullah Al-Eyaf, tourné principalement à Bahreïn, traite de l'interdiction des salles de cinéma dans le pays : un jeune fan de films arabes qui se rend à Manama pour voir une salle de cinéma, puisqu'il n'y en a aucune en Arabie Saoudite. Il a obligé les médias à éclaircir leurs positions sur le sujet : spectacle audiovisuel, télévision, représentation, reportage, fiction.

Néanmoins, le 6 février 2013, le film Wadjda est accueilli dans les salles françaises. Cette œuvre, réalisée par Haifaa al-Mansour est la première à être produite en Arabie Saoudite[1]. Ce premier film, réalisé par une femme, se veut à la fois paré d'humour et d'ironie mais aussi critique envers le fondamentalisme religieux de son pays d'origine[2]. Le film dépeint la vie de Wadjda, douze ans, une jeune fille qui habite dans une banlieue de Riyad, capitale de l’Arabie Saoudite. La jeune fille grandit dans un milieu conservateur, ce qui ne l'empêche pas d'être pleine de vie mais aussi de porter jeans et baskets, d'écouter du rock et ne rêver que d’une chose : s’acheter le beau vélo vert pour faire la course avec Abdallah. Mais son rêve se voit difficile d'accès, car les bicyclettes ne sont réservées qu'aux garçons car elles pourraient nuire aux vertus des filles. La mère de Wadjda ne lui prêtera pas la somme nécessaire à l'achat du vélo. Mais la jeune fille est réellement déterminée à trouver l’argent nécessaire à l'achat, par ses propres moyens. Wadjda décidera alors de participer à un concours de récitation coranique organisé par son école pour remporter la somme d'argent que promet le premier prix[3].

Films saoudiens[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste de films saoudiens.

Films tournés en Arabie saoudite[modifier | modifier le code]

Réalisateurs saoudiens[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices saoudiens[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]